Temps de lecture : 3 minutes


Investissement : le Maroc injectera 150 MMDH dans le Fonds Mohammed VI

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Le Maroc entend injecter 150 milliards de DH (MMDH) dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, a affirmé le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques.

Dans une déclaration au journal Alsharq News, Mohcine Jazouli prévoit que les financements locaux du fonds atteignent 45 MMDH. «Nous recourons ensuite au marché international pour apporter des financements qui porteront les ressources du fonds à environ 150 MMDH», a-t-il indiqué.

Rappelons que le gouvernement avait lancé le Fonds Mohammed VI pour l’investissement en 2020. Le roi Mohammed VI a nommé l’ancien ministre des Finances, de l’Économie et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaaboun, au poste du directeur général de ce Fonds. Ce dernier a reçu une contribution initiale de 15 MMDH du budget de l’État.

Stimuler l’investissement privé

Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement devrait financer les grands projets d’investissement dans le cadre de partenariats avec le secteur privé. Il entrera également au capital de petites et moyennes entreprises et accordera des prêts aux entreprises actives dans les secteurs à haut rendement.

Le chef du département a affirmé également que le Fonds jouera un rôle primordial dans la stimulation de l’investissement privé pour porter sa part de l’économie totale à deux tiers, contre un tiers actuellement. Il a noté, en outre, que cela «sera réalisé grâce à la nouvelle Charte d’investissement qui prévoit des incitations financières et fiscales au profit des entreprises du secteur privé».

De plus, le journal a souligné que le Maroc aspire à stimuler l’investissement privé et à l’orienter vers les secteurs verts tels que les énergies renouvelables et les technologies modernes, en plus d’encourager l’investissement en dehors des grandes villes économiques.

À cet égard, le ministre a précisé que «le coût de production d’énergie à partir de sources renouvelables au Maroc est de 35 centimes de DH par kilowatt». «C’est un coût très compétitif par rapport à de nombreux marchés», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Adoption du projet de loi cadre de la charte d’investissement

 

550 MMDH d’investissements supplémentaires sur 5 ans

En octobre dernier, le Maroc a lancé une initiative visant à injecter des investissements supplémentaires de 550 MMDH sur 5 ans, en coopération entre le gouvernement et les secteurs privé et bancaire. Le but est de créer 500.000 offres d’emploi.

Le ministre délégué a souligné que «les objectifs de cette initiative sont réalisables, car nous estimons qu’environ 100 MMDH seront enregistrés d’ici la fin de cette année». Il a ensuite relevé qu’il y a une grande possibilité de dépasser l’objectif (qui s’élève à 550 MMDH) d’ici 2026. »

Par ailleurs, la publication a indiqué que le Maroc a approuvé des investissements gouvernementaux de 22 milliards de dollars au cours de l’année 2022, qui passeront à 28 milliards de dollars dans le projet de loi de Finances de l’année prochaine. La même source a noté qu’il s’agit du budget le plus élevé jamais enregistré visant à soutenir l’économie, affectée par la saison de sécheresse et les répercussions des tensions géopolitiques internationales.

Commission des investissements : 26 projets approuvés d'une valeur de 28,5 MMDH

Commission des investissements : 26 projets approuvés d’une valeur de 28,5 MMDH

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé vendredi la réunion de la 87e Commission des investissements, au cours de laquelle 26 projets d’investissement ont été approuvés…
Charte d'investissement : adoption du premier décret d'application

Charte d’investissement : adoption du premier décret d’application

Le gouvernement a adopté, le 26 janvier, la nouvelle charte de l'investissement, votée le 29 novembre dernier. Le décret adopté vise à mettre en place le dispositif de soutien prin…
Israël-Maroc : coopération bilatérale dans le domaine de la logistique

Maroc-Israël : coopération bilatérale dans le domaine de la logistique

L'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) a effectué au cours de cette semaine une visite de travail à Tel-Aviv, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d…
TSAV : nouvelles modalités pour les véhicules dépassant 10 ans

TSAV : nouvelles modalités pour les véhicules dépassant 10 ans

La loi de Finances 2023 prévoit une nouvelle disposition pour les propriétaires de véhicules qui ont plus de 10 ans d'âge. Celle-ci concerne les véhicules soumis à la Taxe spéciale…
CNSS/AMO : plus de 23,2 millions d'assurés et 25,3 MMDH de prestations

CNSS/AMO : plus de 23,2 millions d’assurés et 25,3 MMDH de prestations

Présidée par la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, une réunion du Conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a été tenue m…
Sekkouri : 88% des entreprises ont un CA en dessous de 3 MDH en 2021

Sekkouri : 88% des entreprises ont un CA en dessous de 3 MDH en 2021

Le nombre d'entreprises au Maroc en 2021 a atteint 295.000, dont 88% ayant un chiffre d'affaires (CA) en dessous de 3 millions de DH (MDH), appelées "micro-entreprises". Le ministr…
Dakar : le Maroc participe au Sommet de la souveraineté alimentaire

Dakar : le Maroc participe au Sommet de la souveraineté alimentaire

Une forte délégation marocaine conduite par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, participera aux travaux du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire. Cet évènement est o…
Forsa : 50% des bénéficiaires basculent vers le secteur formel

Forsa : 50% des bénéficiaires basculent vers le secteur formel

Le lancement de la deuxième édition du programme Forsa aura lieu en février. La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a annoncé que le programme Forsa a atteint en 2022 100% de …