Fitch confirme la perspective «stable» de la note du Maroc

Temps de lecture : 3 minutes


Fitch confirme la perspective «stable» de la note du Maroc

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

L’agence de notation américaine Fitch Ratings a confirmé la note de défaut émetteur en devises étrangères à long terme du Maroc à BB+ avec une perspective «stable».

Dans une note publiée le 4 novembre, Fitch souligne que les notations BB+ du Maroc sont soutenues par une part modérée de la dette en devises dans la dette publique, un solide soutien des créanciers officiels et un historique de stabilité macroéconomique. Ce dernier est reflété par une inflation et une volatilité du PIB relativement faibles avant la pandémie.

Selon l’agence américaine, ces atouts sont contrebalancés par la faiblesse des indicateurs de développement et de gouvernance, une dette publique élevée et des déficits budgétaires et courants (CAD) plus importants que ceux des pairs.

De plus, l’agence prévoit un ralentissement de la croissance à 1,1% en 2022. Cela est dû à «la pire sécheresse depuis des décennies, la forte contraction de la production agricole, l’inflation affectant la consommation et  l’environnement international défavorable en termes de prix des matières premières et de hausse des taux d’intérêt».

En outre, Fitch relève que le tourisme se redresse fortement et les secteurs manufacturiers continuent d’afficher de solides performances. Il estime toutefois que les perspectives de croissance pour 2023 «resteront difficiles pour le Maroc en raison de notre anticipation d’une récession dans la zone euro (-0,1%), affaiblissant les perspectives d’exportations».

Ainsi, l’agence basée à New York prévoit une croissance de 2,8% en 2023 avec la reprise de l’agriculture, avant de passer à 3,2% en 2024. Cela reflète la détente des prix de l’alimentation et de l’énergie et le rebond des secteurs industriels et du tourisme.

Par ailleurs, Fitch Ratings s’attend à ce que l’inflation s’établit en moyenne à 6,2% cette année avant de tomber à 2,2% en 2024 à mesure que les pressions sur les marchés mondiaux des matières premières s’atténuent.

«Les risques à la hausse restent importants en cas de choc prolongé des prix des produits de base, de production agricole intérieure médiocre en raison d’un déficit pluviométrique persistant et de pressions salariales», note la même source.

Lire aussi : Notation : Fitch Ratings maintient le « BB+ » pour le Maroc


Recommandé pour vous

Finances publiques : la situation s’améliore progressivement

Temps de lecture : 2 minutes Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a assuré, jeudi 8 décembre à Rabat, que la s…

Digital : le Portugal en mission commerciale au Maroc

Temps de lecture : 2 minutes L’Association nationale des entreprises des technologies de l’information et de l’électronique du Portugal (ANETIE) effectue, du 6 au…

Industrie manufacturière : une augmentation de la production attendue au T4-2022

Temps de lecture : 3 minutes Le Haut-Commissariat au plan (HCP) vient de publier une note sur les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises relevant des secteurs…

Tamwilcom : l’activité de crédit par décaissement enregistre 211 MDH

Temps de lecture : 2 minutes L’activité de crédit par décaissement (Financement-Cofinancement) de la Société nationale de la garantie et du financement de l’entreprise …

Hydrogène vert : le Royaume envisage de s’associer au groupe Adani

Temps de lecture : 2 minutes La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leïla Benali, a révélé que le Maroc envisage de s’associer à Gautam Adani, …

Nairobi : le Maroc élu président de l’AG du Conseil économique, social et culturel de l’UA

Temps de lecture : 2 minutes Le Maroc a été élu, mercredi 7 décembre à Nairobi, à la présidence de l’Assemblée générale permanente du Conseil économique, social et culturel de l’Un…

Holmarcom finalise l’acquisition de Crédit du Maroc

Temps de lecture : 2 minutes Le groupe Holmarcom et Crédit Agricole S.A. ont signé, mardi 6 décembre, les actes définitifs qui valident la prise de contrôle de Crédit du Maroc. Il …

Stock stratégique des produits de base : vers la création d’un écosystème national intégré

Temps de lecture : 4 minutes Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a affirmé, lundi 5 décembre à R…

L’ONMT accueille les leaders du tourisme israélien

Temps de lecture : 1 minute L’Office national marocain du tourisme (ONMT) accueille, du 5 au 9 décembre à Marrakech, les leaders du tourisme israéliens, dans le cadre du cong…

Gazoduc Nigeria-Maroc : signature à Rabat de cinq mémorandums d’entente tripartites

Temps de lecture : 2 minutes Dans le cadre du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc, cinq mémorandums d’entente (MoUs) tripartites ont été signés, lundi 5 décembre, respectivement et suc…

BAM lance une nouvelle rubrique dédiée aux statistiques

Temps de lecture : 1 minute Dans le cadre de l’amélioration continue de l’accès à ses données, Bank Al-Maghrib (BAM) vient de lancer une nouvelle rubrique dédiée aux st…

BAD : le Maroc décide d’apporter sa contribution au FAD

Temps de lecture : 3 minutes Le Maroc a décidé d’apporter sa contribution à la 16e reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD-16), le guichet concessionn…