Feux de forêts : le Maroc affronte une situation exceptionnelle

Temps de lecture : 6 minutes


Feux de forêts : le Maroc affronte une situation exceptionnelle

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Depuis la semaine passée, le nord du Maroc est particulièrement touché par les incendies. Plusieurs importants feux de forêts se sont déclenchés dans cinq provinces, à savoir Larache, Chefchaouen, Ouezzane, Tétouan et Taza. Trois feux ont été définitivement maîtrisés, alors que les efforts se poursuivent pour contenir les autres incendies. Voici les dernières nouvelles.

Temps de lecture : 6 minutes

Dans un contexte de sécheresse hors norme et d’une vague de chaleur exceptionnelle, des incendies se sont déclarés dans plusieurs forêts au nord du pays. Depuis près d’une semaine, les différentes équipes de lutte contre les incendies de forêt, relevant des divers départements et établissements, continuent à assurer l’efficacité des interventions terrestres et aériennes.

 

Un mort, un millier de familles évacuées

Larache est la zone la plus touchée, où le couvert forestier a été fortement ravagé, avec plus de 4.000 hectares. À la forêt Beni Ysef Al-Srif, relevant du ressort territorial des communes de Souk El Qola et de Boujediane, 70% de l’incendie a été maîtrisé, selon les dernières nouvelles, tandis qu’il reste encore cinq foyers de moindre importance que les secours s’efforcent d’éteindre. Le corps d’une personne portant de multiples brûlures a été retrouvé dans un des foyers de feu de la région. Il s’agit de la seule victime, jusqu’à présent.

À Chefchaouen, les efforts déployés par les équipes d’intervention, au niveau des communes de Tassift et Talmbout, ont permis de maîtriser «relativement et de manière générale» les feux, tout en neutralisant le danger pouvant affecter les zones habitées.

À Ouezzane, 80 opérations de largage d’eau par avion ont eu lieu à la forêt de Jbel Amziz près des communes de Zoumi et Mokrisset. L’incendie a ravagé, jusqu’à samedi dernier, 400 hectares de la surface forestière, sans occasionner de pertes humaines. Dans la même province, deux autres incendies ont été déclarés à Jbel Moulay Abdelkader et à douar Fetrass. Ils ont respectivement ravagé cinq hectares de la superficie forestière et deux hectares du couvert végétal.

À Tétouan, on note 2.209 hectares de perdus et 265 personnes évacuées parmi les habitants des douars proches des foyers des feux. Alors qu’à Taza, les équipes d’intervention sur le terrain sont parvenues à contenir le feu de forêt enregistré au niveau de la forêt Bab Azhar. 500 habitants ont été d’ailleurs éloignés des lieux à risque, afin de préserver leur sécurité. Quant aux pertes enregistrées, la superficie concernée dans la région est estimée à environ 550 hectares de couvert forestier.

Lire aussi: Feux de forêt : un mort, plus d’un millier d’hectares ravagés, les interventions se poursuivent

 

Plus de 6.000 hectares endommagés

Depuis mercredi dernier en soirée jusqu’à hier, dimanche 17 juillet, la superficie endommagée a atteint 6.600 hectares, a annoncé l’Agence nationale des Eaux et Forêts (ANEF). Elle a également indiqué que pour faire face à ces incendies, environ 2.000 éléments des Eaux et Forêts, de la Protection civile, des Forces armées royales, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires et des autorités locales, équipés de camions-citernes, de camions de première intervention, ont été mobilisés, en plus de cinq Canadairs et huit avions Turbo Trush de la Gendarmerie royale.

L’ANEF a tenu à préciser que des drones ont été utilisés pour la première fois, afin de détecter et suivre les foyers d’incendies. Une technologie qui a permis de déterminer les priorités des interventions aériennes et terrestres, après étude et analyse des images infrarouges.

Lire aussi: Des drones pour lutter contre les feux de forêts

 

Des incendies maîtrisés, d’autres en cours

Dimanche 17 juillet, l’ANEF a assuré que les équipes d’intervention de lutte contre les incendies ont réussi à maîtriser définitivement trois feux. Les efforts se poursuivent pour contenir les autres incendies dans les prochaines heures, ajoute la même source.

Dans le détail, l’Agence précise que les incendies maîtrisés concernent Tahla (Taza), Sahel El Menzla (Larache) et Mokrisset (Ouezzane), en parallèle avec le retour de 95% des habitants chez eux, après la maîtrise complète de ces incendies, alors que les opérations de secours se poursuivent dans la forêt El Qola (Larache), celle de Jbel Lahbib (Tétouan) ainsi la forêt Tassift (Chefchaouen), où les feux sont maîtrisés jusqu’à 80%.

Par ailleurs, une cellule a été mise en place en coordination avec l’ensemble des acteurs afin d’identifier les mesures nécessaires et urgentes pour accompagner la population touchée par ces incendies. Une initiative qui entre dans le cadre des stratégies « Génération Green » 2020-2030 et « Forêts du Maroc » 2020-2030.

 

Les incendies seraient d’origine humaines

Selon l’expert en environnement, développement durable et changement climatique, Said Chakri, les incendies déclarés dans plusieurs forêts de la région du Nord seraient d’origine humaine, mais exacerbés par le changement climatique. Dans une déclaration accordée à la MAP, il a précisé que les causes de ces feux de forêt peuvent être classées en deux catégories.

La première cause est naturelle. Mais selon lui, elle est rare et représente moins de 5% des causes des incendies. La deuxième est la plus fréquente et elle est liée au comportement irresponsable des humains, à l’indifférence ou la méconnaissance des dangers de certaines pratiques (mégots de cigarettes, allumage de feux dans les forêts pour cuisiner des repas, brûlage du couvert forestier pour exploitation agricole).

Said Chakri a également estimé que les pluies tardives qui sont tombées au cours des mois de mars et d’avril ont entraîné la croissance de l’herbe épaisse, tandis que les températures élevées enregistrées durant le mois de juin et le début de juillet ont provoqué le dessèchement des herbes, qui sont devenus très inflammables. Ajoutons à cela, les vents forts qui ont soufflé dans la région ont compliqué la tâche des équipes d’intervention.

L’expert a tenu à préciser que les feux de forêts ont toujours des conséquences graves. «La pire conséquence des incendies de forêt est la destruction du couvert forestier qui met des décennies, voire des siècles, à se rétablir complètement», a-t-il fait savoir, soulignant que tout citoyen doit contribuer à la préservation de cette richesse.

 

 


Recommandé pour vous

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré …

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…