HCP : l’inflation continue sa tendance haussière

Temps de lecture : 4 minutes


Échanges extérieurs : hausse des importations et des exportations

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, les exportations se sont accrues de 37% à fin août 2022 par rapport à la même période de l’année précédente. L’Office des changes a indiqué, dans son récent bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs, que le déficit commercial a enregistré une hausse de 56,1% à fin août, comparé à la même période en 2021. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

À fin août 2022, le déficit commercial au Maroc a augmenté de 56,1%, pour s’établir à 214,76 milliards de DH (MMDH) par rapport à la même période une année auparavant. Dans sa dernière note sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs, l’Office des changes s’est penché sur les raisons de ce déficit. Il cite ainsi la hausse des importations de marchandises de 44,8%, ainsi que la hausse des exportations de plus de 37%.

L’Office a également indiqué que le taux de couverture a perdu 3,2 points pour atteindre 56,3% à fin août 2022, contre 59,5% en 2021. L’augmentation des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits, en plus de la facture énergétique qui a plus que doublé, s’élevant à 103,05 MMDH. Cette tendance haussière résulte principalement d’une augmentation de 27,96 MMDH de l’offre gas-oil et fuel-oils. Leur prix a grimpé, passant à 49,51 DH/tonne en 2022 contre 21,55 DH/tonne en 2021.

La note révèle par ailleurs que les quantités importées enregistrent une hausse de 44,8%. Les importations des produits semi-finis ont ainsi affiché une augmentation de 53,1%, en raison de la forte croissance des achats de l’ammoniac utilisé dans la confection des engrais. Aussi, les importations de produits bruts ont grimpé de 69,5% suite à la hausse des achats des soufres bruts et non raffinés. Ces derniers ont presque triplé, dépassant les 15 MMDH à fin août 2022, contre 6,19 MMDH en 2021. Concernant les biens d’équipement, ils se sont accrus de 18% par rapport à l’année précédente, passant de 80,02 MMDH à 94,43 MMDH.

Interrogé par notre rédaction, Mehdi Fakir, expert en économie et en fiscalité, nous explique que «le déséquilibre commercial enregistré résulte de la crise internationale, qui a impacté nos importations et exportations. Les prix des exportations n’ont pas augmenté d’une manière spectaculaire par rapport à nos importations, notamment en matière d’hydrocarbures et matières premières». 

Lire aussi : Le coût de la sécurité énergétique s’envole

 

Hausse des produits alimentaires et non alimentaires

Les importations des produits alimentaires affichent une hausse de 51,6% soit plus de 20,74 MMDH. Cet accroissement est dû à la hausse importante des achats de blé qui ont plus que doublé, ainsi qu’à l’augmentation de 54,7% de son prix. En parallèle, les quantités importées de blé affichent une hausse de 32,3% par rapport à l’année dernière. De plus, les importations de l’orge connaissent également une augmentation importante de plus de 2,57 MMDH.

Notre intervenant explique cette hausse par «cette période de sécheresse, par l’augmentation des besoins nationaux et par la conjoncture économique internationale». 

Pour les exportations, la hausse touche la majorité des secteurs, à savoir les phosphates et dérivés, le secteur de l’automobile, celui de l’agriculture et agroalimentaire, ainsi que celui du textile et cuir. Cette évolution intervient après l’augmentation des ventes des engrais naturels et chimiques. Ainsi, les exportations de marchandises s’établissent à plus de 276,8 MMDH contre 201,97 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 37%. En revanche, les quantités exportées ont baissé de 15,5%.

Lire aussi : Office des changes : les transferts des MRE dépassent les 58 MMDH

 

Recettes du tourisme et des Marocains résidant à l’étranger (MRE)

Les recettes touristiques ont explosé à fin août. Le solde excédentaire des voyages s’élève à 42,14 MMDH contre 14,16 MMDH une année auparavant.

Selon l’Office, les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 MMDH contre 20,4 MMDH enregistrés à la même période l’an dernier. Par rapport à la même période en 2020, les recettes affichent une progression de 112,1%. Pour les recettes MRE, l’Office a souligné qu’«au titre des huit premiers mois de l’année 2022, les transferts de fonds effectués par les MRE se sont établis à 71,424 MMDH contre 64,188 MMDH durant la même période de l’année précédente, affichant une hausse de 11,3%».

Mehdi Fakir précise que les recettes touristiques ont augmenté grâce aux MRE. «Il faut rendre hommage aux Marocains du monde (MDM) qui sont rentrés au Maroc cet été. Aussi, il faut préciser que la saison touristique se poursuit et n’est pas encore terminée», conclut-il.


Recommandé pour vous

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investissemen…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des a…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé d…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…

PLF-2023 : Nadia Fettah présente les principales mesures fiscales

Temps de lecture : 5 minutes La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a présenté, lundi 14 novembre, les principales mesures fiscales prévues dans le cadre d…

Les limites du PLF 2023 : analyse du Pr Nabil Adel

Temps de lecture : 9 minutes La trajectoire de ce projet de loi de Finances (PLF) n’annonce rien de bon. Ce dernier s’inscrit dans la continuité des précédents PLF, et ne prend pas…

Transparence fiscale : quels progrès réalisés par le Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), rendu public, ce mercredi 9 novembre, met en avant les progrè…

AFEM : la croissance durable au cœur de l’entrepreneuriat féminin

Temps de lecture : 5 minutes Le monde des entreprises et des affaires a connu plusieurs mutations ces dernières années. Prouver que ce secteur n’est pas l’apanage des hommes seulem…

Dégroupage : des experts évalueront le préjudice subi

Temps de lecture : 4 minutes C’est un feuilleton qui n’en finit pas. Après l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), c’est au tour…

Filière laitière : une baisse de la production de plus en plus préoccupante

Temps de lecture : 5 minutes Le lait se fait de plus en plus rare. Ces derniers mois, l’approvisionnement du marché national en lait a enregistré une baisse notable. Les collectes …