Nigeria : la Banque mondiale débloque un crédit de 750 millions de dollars

Temps de lecture : 4 minutes


Changements climatiques : la Banque mondiale prête à soutenir le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La Banque mondiale a lancé un programme de résilience et de gestion des risques climatiques au Maroc. L’institut de Bretton Woods précise que cette initiative vise à soutenir le Royaume dans ses actions de lutte contre les catastrophes naturelles et les changements climatiques. Elle cherche aussi à aider le pays à élaborer une stratégie nationale optimale pour mieux gérer les risques et les conséquences de ces catastrophes. 

Temps de lecture : 4 minutes

Pour la Banque mondiale (BM), «le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) qui sont les plus exposés aux risques géologiques et climatiques». L’organisation internationale explique que «l’urbanisation rapide et le changement climatique risquent d’accroître la fréquence et la gravité des phénomènes météorologiques» dans cette région.

Dans ce contexte, la BM prévoit la mise en œuvre de nombreux investissements pour contrer les catastrophes naturelles, et venir en aide à des millions de personnes. Ce projet sera réalisé en étroite collaboration avec la Direction générale de la météorologie (DGM), la Direction de la recherche et de la planification de l’eau (DRPE), ainsi que les quatre agences de bassin hydraulique et des provinces-pilotes.

 

Investissement pour les populations vulnérables

En raison de l’augmentation du risque climatique au Maroc, la BM cherche à aider 174.000 personnes à travers des investissements structurels. Elle vise aussi à assurer à près de neuf millions de personnes un dédommagement à la suite d’événements catastrophiques et à créer un fonds de solidarité au profit de près de six autres millions de Marocains considérés comme pauvres et vulnérables.

Dans cette optique, Achraf Hadine, chef du centre national de prévision des risques, précise que «le projet Vigirisque Inondation, piloté par la Direction de la gestion des risques naturels, a bénéficié d’un financement du Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles (FLCN) qui est appuyé par la Banque mondiale». 

L’institution de Breton Woods estime que ces investissements renforceront le financement des actions visant à réduire les risques de catastrophe et à consolider le capital financier des populations exposées aux aléas de la nature.

D’autre part, dans un communiqué, la Banque mondiale souligne que deux prêts de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) ont été débloqués dans le cadre dudit projet. La même source ajoute que c’est la première fois que la BM sollicite la BIRD pour un financement.

 

Le Maroc dans tout ça

Selon la Banque mondiale, ce programme a permis au Maroc de mieux s’adapter au changement climatique et d’améliorer sa résilience aux catastrophes naturelles. Elle précise que le fonds de lutte contre les effets de catastrophes naturelles (FLCN) a aidé le Royaume à passer «d’un mécanisme d’intervention d’urgence à un fonds national de résilience».

Il est important de mentionner qu’en mars 2022, ce fonds a soutenu 180 projets de réduction des risques de catastrophes, grâce à une enveloppe de 304 millions de dollars, dont 111 millions cofinancés par le FLCN.

En février 2021, la première stratégie nationale de gestion des risques de catastrophes du Maroc (2021-2031) a été élaborée pour soutenir les efforts de la Direction de la gestion des risques naturels, récemment créée au sein du ministère de l’Intérieur. Plusieurs projets ont été mis en place dans le cadre de cette stratégie, dont un plan d’action prioritaire (2021-2023) et à un plan d’action opérationnel (2021-2026) qui compte 18 programmes et 57 projets.

 

Plusieurs pays, outre le Maroc, font face aux effets du changement climatique, qui se traduisent par de longs et fréquents épisodes de sécheresse, des inondations et des incendies. Le programme initié par la Banque mondiale intervient ainsi pour aider les populations défavorisées à faire face à ces catastrophes.


Recommandé pour vous

Qualité de vie numérique : le Maroc classé 71e au monde et 3e en Afrique

Temps de lecture : 3 minutes

La quatrième édition annuelle de l’indice de qualité numérique « Digital Quality of Life Index …

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré …

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…