Aller au contenu principal

Vaccination : besoin urgent de doses de vaccins

Avec 3.435.997 personnes vaccinées au 28 février 2021 à 18 heures, le Maroc figure parmi les pays qui vaccinent le plus leur population. La moyenne est de 179.010 injections par jour. Une moyenne certes plus élevée que celles de plusieurs pays européens, mais qui ne suffira tout de même pas à atteindre l’immunité collective en mai prochain. Le Royaume est actuellement en manque de doses vaccins et ne dispose plus que de 500.000 flacons. De quoi tenir encore entre 2 et 4 jours seulement. Précisions.

Par Mohamed Laabi, Publié le 01/03/2021, mis à jour le 01/03/2021          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Prés de 3,5 millions de marocains sont vaccinés au 28 février 2021 © DR

La campagne de vaccination bat son plein. L’engagement des Marocains dans cette guerre que mène le Royaume contre la pandémie de la Covid-19 est bien présent. Près de 3,5 millions de citoyens ont reçu leurs doses en l’espace d’un mois. Un nombre qui place le Maroc dans le top 15 des pays qui vaccinent le plus leur population devant le Chili (14e avec 3,359,600 personnes vaccinées) et derrière l’Espagne (12e avec 3,605,635 vaccinations).

Cependant, le rythme de vaccination n’est pas aussi rapide que les attentes des responsables. Mi-janvier, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb avait déclaré que l’immunité collective contre le Covid-19 pourrait être atteinte début mai, sur la base d’un calendrier vaccinal de 12 semaines. Cette piste semble être aujourd’hui “quasi-impossible” à réaliser. Le Maroc n’a pour l’heure reçu que 8 millions de doses de vaccins alors que la commande est estimée à 66 millions de doses. Sur les 8 millions de doses reçues, le Maroc ne dispose plus que d'un modeste stock de 500.000 doses pour les 1res injections. L’équivalant de 2 à 4 jours de vaccination.

 

Allo, Covax !!!

 

Sinopharm, AstraZeneca, dispositif Covax… le Maroc attend avec impatience les prochaines livraisons émanant de ses trois partenaires. Si les deux premiers ont livré pour l’heure 8 millions de doses (6 millions du laboratoire AstraZeneca et 2 millions du laboratoire Sinopharm), le Maroc est toujours en attente de sa première livraison du programme Covax mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les premières prévisions de distribution provisoire des vaccins anti-Covid prévoient un total de 1,81 million de doses pour le Maroc. Cependant, cette livraison risque de ne pas être effectuée dans les prochains jours. Et pour cause, plusieurs pays qui n’ont pas encore démarré leur campagne sont pour l’heure la priorité du programme Covax.

Lire aussi : Covid-19 : nouvelle accélération de la cadence de vaccination

À l’heure actuelle, le Ghana et la Côte d’Ivoire sont les deux pays africains qui ont reçu des doses du vaccin contre la Covid-19 expédiées par Covax. Le Nigeria et le Kenya devraient se rajouter à ces deux pays ce mardi. Le Nigeria recevra 3,92 millions de doses de vaccin AstraZeneca ce mardi tandis que le Kenya devrait en recevoir un million le même jour.

La Tunisie qui compte le deuxième plus haut taux de mortalité due à la Covid-19 sur le continent devrait également recevoir des vaccins durant ce mois de mars.

 

Israël à la rescousse ?

Le Maroc pourrait recevoir des doses de l’État d’Israël. Le Maroc figure parmi une liste de 18 pays bénéficiaires de “stock excédentaire” de doses israéliennes, rapporte LeDesk. Il faut dire que la campagne vaccinale israélienne est un véritable succès. Plus du tiers de la population (36,7%) a reçu les deux doses du vaccin de Pfizer. Israël avait signé un partenariat avec le géant américain impliquant le pays au partage rapide de données sur les effets de la vaccination sur sa population contre des stocks conséquents du vaccin de Pfizer.

Lire aussi : Vaccin d'AstraZeneca pour les plus de 65 ans : le Maroc justifie son choix

De l’autre côté, les États-Unis ont autorisé l’utilisation d’urgence du vaccin Johnson & Johnson. Ce dernier pourrait également recevoir dans les prochains jours l’aval de la Commission européenne. Une nouvelle qui devrait mettre moins de pression sur les autres laboratoires et profiter à plusieurs pays d’autant plus que le fabricant Johnson & Johnson fabrique l’un des rares vaccins ne nécessitant qu’une seule dose.

 

Un taux de positivité faible dans les écoles

La situation épidémiologique poursuit sa tendance baissière au Maroc. 244 nouveaux cas seulement ont été enregistrés durant les dernières 24 heures. Autre bonne nouvelle, le taux de positivité dans les écoles reste faible. Dans un rapport récemment publié, la Direction d’épidémiologie et de lutte contre les maladies (DELM) ainsi que le Centre national d’opérations d’urgence en santé publique (CNOUSP) assure que sur 31.611 élèves testés, 767 étaient positifs, soit un taux de 2,4%.

Ce taux est variable selon les régions. Le taux de positivité le plus haut (4,8%) a été enregistré dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, tandis que le plus bas a été enregistré dans la région Marrakech-Safi (0,7%).

Nouvelle polémique autour des effets secondaires d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson

Le Danemark a fait une croix définitive sur le vaccin d’AstraZeneca dans sa lutte contre la Covid-1...

Marhaba 2021 : le sort incertain de cette opération

À l’approche des vacances d’été, la question de l’organisation de l’opération de transit Marhaba 20...

Tout ce qu'il faut savoir sur la Marche verte

Dans cet épisode, le podcast Moroccan History X revient sur la Marche verte. En se posant des questions comme : pourquoi Hassan II a-t-il décidé d’organiser cette marche ? Et qu’est-ce qui a déclenché...

Météo : des averses orageuses et de fortes rafales attendues

Dans un bulletin météorologique publié ce mercredi 14 avril, la Direction générale de la météorologie (DGM) a annoncé que plusieurs provinces du Maroc connaîtront des averses orageuses localement fort...

Une pétition appelle à la libération de Raïssouni et Radi

120 journalistes ont signé une pétition exhortant le gouvernement de Saad Dine El Otmani à libérer Soulaiman Raïssouni et Omar Radi, en détention préventive depuis respectivement huit et dix mois...

Protection sociale : coup d'envoi d'un projet très ambitieux

Le roi Mohammed VI a présidé ce mercredi 14 avril la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du ...