Aller au contenu principal

ONU-COP26 : 2021, une année cruciale pour le climat

Par Nora Jaafar, Publié le 09/02/2021, mis à jour le 09/02/2021          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
ONU-COP26 : 2021, une année cruciale pour le climat

Le secrétaire général (SG) de l’Organisation des Nations unies (ONU), António Guterres, a déclaré lundi aux États membres que 2021 est une «année cruciale» en termes de changement climatique. «2021 est une année cruciale dans la lutte contre le changement climatique», a-t-il souligné en évoquant les préparatifs de la dernière conférence annuelle de l’ONU sur le climat, COP26, qui se tiendra à Glasgow, en Écosse, en novembre. Initialement prévue l’année dernière, elle a dû être reportée en raison de la pandémie de la Covid-19.

Le monde est loin d’atteindre les objectifs de réduction du réchauffement climatique convenu dans le cadre de l’Accord de Paris, a regretté António Guterres, qui appelle à un engagement international plus important pour éviter une catastrophe climatique. Tout en reconnaissant les progrès réalisés au cours de l’année écoulée, notamment en matière de diminution des émissions de carbone, il a avancé que l’ensemble des pays doit faire preuve d’encore plus d’investissement et de mobilisation. «Le monde reste très loin de l’objectif en restant dans la limite de 1,5 degré de l’Accord de Paris. C’est pourquoi nous avons besoin de plus d’ambition sur l’atténuation, l’adaptation et le financement relatif au climat».

Le SG a déclaré que la coalition mondiale visant des émissions neutres en carbone doit se développer pour couvrir plus de 90% des émissions de gaz à effet de serre. Comme ces engagements doivent être soutenus par des plans clairs et crédibles, il a exhorté les pays à fournir des contributions beaucoup plus ambitieuses au niveau national, comme le prévoit l’accord, ajoutant que «les grandes économies et les membres du G20 se doivent ainsi de donner l’exemple».

De plus, Guterres a insisté sur l’urgence de l’élimination progressive de l’utilisation du charbon d’ici 2040, préconisant que le financement de ce secteur et des autres combustibles fossiles soit réorienté vers des solutions énergétiques propres. De même, il a appelé à une percée en matière d’adaptation et de résilience, nécessitant un soutien accru aux nations vulnérables, notamment les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement. «Les pays développés doivent respecter leurs engagements, pris il y a plus de dix ans et réaffirmés à Paris, de mobiliser 100 milliards de dollars par an pour le financement du climat en faveur des pays en développement. Cet engagement doit être pleinement respecté dans la perspective de la COP26», a-t-il lancé.

À neuf mois de la conférence de Glasgow, et alors que la pandémie de la Covis-19 continue de progresser dans le monde, António Guterres a souligné l’engagement des Nations unies quant à la tenue de la COP26. «Nous ne pouvons tout simplement pas permettre que la pandémie nous empêche de travailler ensemble sur la voie cruciale qui mène à Glasgow. Même s’il y aura des défis à relever, nous devons nous adapter. Les enjeux sont trop importants pour faire autrement», a-t-il déclaré. Ainsi, le SG a invité les responsables onusiens du monde entier à mettre à disposition des bureaux et des lieux de réunion afin que tous les pays puissent participer à cet événement par visioconférence. «Nous soutiendrons ce processus de toutes les manières possibles pour en assurer le succès», a-t-il conclu.

Covid-19 : comme partout dans le monde, les soignants de France sont dépassés

Comme partout dans le monde, les personnels soignants, ces soldats mobilisés depuis plus d’un an pour conduire la guerre contre la Covid-19, commencent à atteindre leurs limites. France info s’es...

Renseignement américain : les menaces mondiales qui guettent les USA

Ce mercredi 14 avril, Avril Haines, la directrice du renseignement national américain, a avancé que l’Iran contribue à l’instabilité au Moyen-Orient, lors d’une audition publique du Congrès sur les «m...

Décès de Bernie Madoff, grand escroc américain

Bernie Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, 65 milliards de dollars, est mort ce mercredi à l’âge de 82 ans dans la prison de la Caroline du Nord, où il purgeait une ...

Afghanistan : retrait des troupes américaines prévu d'ici au 11 septembre

Ce mardi 13 avril, le gouvernement de Joe Biden a annoncé que les troupes américaines quitteraient l’Afghanistan «sans conditions» d’ici le 11 septembre, jour du 20e anniversaire des attentats de 2011...

Caillots sanguins : doutes autour du vaccin de J&J

Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi "une pause" dans l’utilisation du vaccin contre la Covid-19 de Johnson & Johnson. L’Agence américaine des médicaments (FDA) «est e...

L'Iran suspend sa coopération avec l'UE

Ce lundi 12 avril, la République islamique d’Iran a annoncé rompre «tout dialogue sur les droits humains» avec les Vingt-Sept ainsi que la «coopération résultant de ce dialogue, en particulier (en mat...