Aller au contenu principal

Éducation nationale : le plan d’action de 2021

Plus de 140.000 élèves ont migré de l’enseignement privé vers l’enseignement public en 2020, contre environ 52.000 en 2019. C’est Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, qui a communiqué ces données le lundi 9 novembre à la Commission de l’éducation, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Cette migration massive, a-t-il expliqué, intervient après la fermeture de 68 écoles privées en raison des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus.

Par Nora Jaafar, Publié le 11/11/2020 à 17:15, mis à jour le 11/11/2020 à 18:36
Teaser Media
Éducation nationale : le plan d’action de 2021

Le secteur de l’enseignement privé a perdu cette année plus de 140.000 élèves, qui ont migré vers l’enseignement public. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, ce lundi 9 novembre devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Ainsi, il a avancé dans sa présentation du projet de budget de son département au titre de l’année 2021 que «140.250 élèves ont quitté les établissements scolaires privés pour ceux de l’enseignement public, contre 52.000 l’année précédente», rapporte Le360. Selon le ministre, cette migration massive s’explique par la fermeture de 68 écoles privées en raison des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus, qui a provoqué leurs faillites.

Saïd Amzazi a souligné que cette année «le nombre des élèves de l’enseignement privé est de 42.620 réparti sur 5.828 écoles», notant que 3.038 établissements ont été visités par les commissions d’inspection et de contrôle. De même, «10.340 autorisations ont été octroyées aux cadres pédagogiques qui œuvrent dans le secteur public pour travailler dans le privé».

 

Plan d’action de 2021

Lors de sa présentation du programme d’action 2021 de développement et de diversification de l’enseignement privé, le ministre a soutenu que l’année prochaine les établissements privés prendront 11% de la part de l’enseignement au Maroc. Ainsi leur nombre passera en 2021 à 6.370 pour accueillir près 1,025 million d’apprenants. Et Amzazi a dit prévoir que la part des écoles privées dans le système éducatif atteindra 12% en 2022 et 13% en 2023. Il a précisé en outre que le projet du budget sectoriel de son département s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la loi organique des finances 2021-2023 et permettra de garantir la continuité de la mise en œuvre des différentes mesures et procédures de réforme.

S’agissant du département de l’Education nationale, le ministre a indiqué que les postes budgétaires atteindront 17.344 en 2021. D’après H24Info, sur ces 17.344 15.000 seront dédiés aux enseignants-cadres des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF), 2.000 aux cadres de l’économie, de l’administration et du soutien pédagogique et administratif, et 344 aux lauréats du cycle d’agrégation.

De plus, poursuit le haut responsable, le plan d’action de l’année 2021 prévoit dans le cadre du projet d’amélioration de l’enseignement préscolaire «l’inscription de 140.000 nouveaux élèves, un taux de scolarisation allant jusqu’à 79%, la création de 77 centres de ressources et l’accélération du rythme de formation des éducateurs». Il a également affirmé que 122 écoles seront créées l’année prochaine dans les milieux urbain et rural, en plus de 26 internats et 45 écoles communales afin d’élargir davantage l’offre scolaire.

 

Enfin, pour ce qui est de la formation professionnelle, le ministre de l’Éducation nationale a assuré que le programme d’actions de 2021 compte finaliser la construction des cités des métiers et des compétences dans six régions ainsi que la réalisation des cités restantes. Mais aussi «la mise en place d’un cadre juridique et réglementaire de ces cités, outre l’ouverture progressive de ces structures».

Covid-19 : où et comment peuvent voyager les Marocains ?

Avec l’amélioration de la situation épidémiologique liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs pa...

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisi par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...