Banques participatives maroc (1)

Temps de lecture : 3 minutes


La finance participative ne connaît pas la crise

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

L’encours des financements approuvés par les banques et fenêtres participatives a progressé de 54% sur un an. Pour la Mourabaha qui représente 86% de l’encours, la croissance ressort à 49%. Les autres catégories à savoir le financement participatif pour la consommation et pour l’équipement affichent des hausses respectives de 71% et 128%. Toutefois, il faut relativiser ces rythmes de croissance parce que l’activité est encore balbutiante. L’encours global s’élève à 11 milliards de DH et représente 1% du crédit bancaire.

Temps de lecture : 3 minutes

 



L’encours des crédits bancaires a atteint 946 milliards de DH à fin juillet en hausse de 5,8% sur un an, selon Bank Al-Maghrib. La croissance est principalement tirée par les crédits de trésorerie qui affichent une progression de 12,7% sur un an à fin juillet. Le crédit immobilier marque une légère hausse de 1,8% tandis que l’encours des crédits à l’équipement a augmenté de 4,4%.



 



La bonne performance de la finance participative



Dans ce tableau, les banques et fenêtres participatives affichent un tout autre visage. L’activité de ces institutions ne connaît pas la crise. L’encours des financements a progressé de 54% sur un an. Pour la principale activité, c’est-à-dire la Mourabaha, qui représente 86% de l’encours, le total des financements a bondi de 49% sur un an. Le financement participatif à la consommation a, lui, marqué une forte hausse de 71%, alors que l’encours des opérations des banques et les fenêtres participatives destinées à l’investissement ont plus que doublé (+128%).



Toutefois, il faut relativiser ces rythmes de croissance parce que l’activité est encore balbutiante. L’encours global se limite à 11 milliards de DH dont 9,5 milliards de DH pour le financement participatif Mourabaha. Il représente seulement 1% du crédit bancaire. Comme leurs consœurs de la finance conventionnelle, les banques et fenêtres participatives pourraient être confrontées dans les prochains mois à une hausse des impayés compte tenu de la situation économique. L’impact de la crise sur les entreprises et les consommateurs a accentué le risque de défaut sur le marché. Les créances en souffrance dans le secteur ont atteint 77 milliards de DH en hausse de 14,2% sur un an à fin juillet. Cependant, la Banque centrale ne donne pas d’indications sur les impayés auprès des banques et fenêtres participatives.



 Fin juillet, les dépôts en comptes chèques et compte courants auprès de ces institutions ont augmenté de 35,3% pour un encours de 3,2 milliards de DH. Pour le moment, les usagers des banques participatives sont plus enclins à venir y solliciter des financements qu’à y loger leur cash.


Crédit bancaire, Finance participative

Recommandé pour vous

Taxes sur les achats en ligne : quid des effets de la dernière décision de la Douane ?

Temps de lecture : 4 minutes

Désormais, le contrôle douanier se renforce sur les importations via les sites de commerce électronique. À partir du 1er juillet 2022, les ach…

Gazoduc GME : l’Espagne commence à approvisionner le Maroc en gaz

Temps de lecture : 4 minutes

L’Espagne a commencé, mardi 28 juin, à acheminer du gaz vers le Maroc à travers le Gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Selon le média espagno…

Tourisme : ce qu’il faut retenir du bilan 2021 de l’ONMT

Temps de lecture : 4 minutes

Fortement impacté par les effets de la pandémie, le secteur du tourisme retrouve doucement, mais surement, la dynamique de ses activités. Dans…

Secteur tertiaire : stagnation de l’activité et hausse des prix

Temps de lecture : 4 minutes

Comme à l’accoutumée, les équipes du Haut-Commissariat au plan (HCP) ont sondé les patrons du secteur tertiaire. En parcourant les principales…

Gafi : sortir de la liste grise, nouvel objectif du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

En compagnie du Sénégal, des îles Caïmans et du Burkina Faso, le Maroc a été placé sous surveillance concernant la lutte contre le blanchiment…

Casablanca : tenue du troisième Congrès international sur l’utilisation du cannabis

Temps de lecture : 6 minutes

Un parterre de scientifiques du Maroc et d’ailleurs a participé, dimanche 26 juin, au troisième Congrès international sur l’utilisation thérap…

Monétique : reprise remarquable durant le 1er trimestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

C’est une tendance lourde qui se confirme de trimestre en trimestre. Les Marocains se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement éle…

World Power-to-X Summit : hydrogène vert, un positionnement d’avenir pour le Maroc

Temps de lecture : 8 minutes

Plus de 500 experts venus des quatre coins du monde ont participé à la deuxième édition du « World Power-to-X Summit », qui s’est tenue du 22 …

Cryptomonnaies : le Maroc veut mettre fin au vide juridique

Temps de lecture : 3 minutes

Les cryptomonnaies enregistrent une croissance effrénée. L’investissement dans ce marché plein d’avenir est pour les initiés, comme, pour les …

Bank Al-Maghrib opte pour une politique monétaire accommodante

Temps de lecture : 4 minutes

Réunion sous pression ce mardi au siège de Bank Al-Maghrib (BAM) à Rabat. Les membres du Conseil de la Banque centrale ont tenu la deuxième se…

Forum d’investissement Maroc-Espagne : quel enjeu pour le Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

Favorisés par leur proximité géographique, la coopération économique et les échanges commerciaux entre Madrid et Rabat sont inéluctables. Le f…

Achat en ligne : ce qu’il faut savoir sur les nouvelles réglementations douanières

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc comme partout ailleurs, l’activité du e-commerce est en croissance constante.  La crise sanitaire a été d’ailleurs perçue comme un ac…