Rentrée scolaire 2020-21

Temps de lecture : 4 minutes


Rentrée scolaire 2020-21 : toujours pas de solution au conflit parents d’élèves-écoles privées

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La rentrée scolaire 2020-21 approche, mais le conflit opposant les parents d’élèves aux établissements scolaires privés se poursuit encore. L’Union des parents d’élèves déplore que le gouvernement néglige l’impact financier de la crise sanitaire sur leurs revenus, tandis que les écoles privées dénoncent que la méthode d’enseignement à distance les mènera vers leur ruine. De son côté, le Conseil de la concurrence examine les modalités des opérations commerciales du secteur de l’enseignement privé.

Temps de lecture : 4 minutes

À l’approche de la rentrée scolaire, prévue le 7 septembre 2020, le bras de fer entre les parents d’élèves et les écoles privées se poursuit. Dans son édition du jour, le quotidien Al Massae, rapporte que l’Union des parents d’élèves de l’enseignement privé au Maroc a de nouveau sollicité le soutien de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement. Dans une lettre, l’Union réagit aux revendications que les établissements privés ont communiquées à El Otmani, lors de sa dernière rencontre avec leurs représentants. 



Pour les parents d’élèves, le gouvernement fait fi de leurs contraintes et de leurs tourmentes, liées à l’impact financier de la pandémie du coronavirus sur leurs revenus et leurs budgets. Selon le journal, ils déplorent aussi que la méthode de l’enseignement à distance a montré ses limites, et que l’encadrement de l’État est défaillant en la matière. Notons que de leurs côtés, les écoles privées avancent que cette solution a poussé plusieurs établissements à déclarer faillite. Les parents appellent ainsi le gouvernement «à adopter une méthode participative dans la gestion de ce dossier et à fixer une date définitive, afin d’apaiser le conflit entre les deux parties», explique la même source.



En outre,  l’Union des parents a souligné qu’en l’absence d’un cadre juridique, l’État est dans l’incapacité d’exercer une quelconque pression sur le secteur privé de l’enseignement et «d’asseoir une emprise sur le volet commercial de ces opérateurs». En d’autres termes, explique Le360, il s’agit de l’application des dispositions de l’article 14 de la loi-cadre qui fixe «les modalités des frais d’inscription, de scolarité et d’assurance des établissements privés au Maroc».



 



Nécessité d’un cadre juridique à l’Éducation nationale



Dans une interview accordée à Hespress Fr, Noureddine Akoury, président de la Fédération nationale des associations de parents d’élèves au Maroc (ANAPEM), a soutenu qu’il a remis un mémorandum détaillé portant sur les controverses entre familles et écoles privées. En réponse, le Conseil a expliqué qu’aucun «cadre juridique reliant l’État à l’enseignement privé» n’a été retrouvé, et qu’il est actuellement «en train de passer en revue les droits d’assurance des écoles privées, leurs frais d’études et la nature de leurs tâches mensuelles en cas d’urgence sanitaire ou de non-scolarisation». Nos confrères rapportent ainsi que ce mercredi, ledit Conseil poursuivra ses concertations à ce sujet avec la société civile et les associations de protection des consommateurs.



Selon Akoury, il est impératif d’établir en urgence un cadre juridique à l’Éducation nationale, et ce pour protéger les droits de tous les acteurs et intervenants. Il a également dénoncé que certaines écoles privées font la promotion de «contrats d’inscriptions illégaux», qui édictent «l’exécution de tâches scolaires en cas d’urgence hors du contrôle de l’institution». Tout en appelant les parents à ne pas accepter ce genre de contrats, le président de l’ANAPEM propose la mise en place d’un formulaire d’inscription qui doit être signé, ratifié et enregistré auprès des autorités. De cette façon, poursuit-il, «le signataire devra “s’acquitter de ses devoirs et obligations en cas d’urgence indépendante de la volonté de l’institution». Et d’ajouter : «Il adhérera de ce fait aux différents types de recommandations imposées par une éventuelle situation d’état d’urgence, y compris celle des cours à distance».



Recommandé pour vous

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus a…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter …

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une ré…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification …

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malais…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tou…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus l…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, le…

Invasion de méduses : un phénomène annuel très gênant

Temps de lecture : 6 minutes

Chaque année, les plages du Nord du Royaume font de nouveau face à une invasion de méduses, l’animal marin le plus redouté par les nageurs.

Refonte du système sanitaire : l’union fait la force

Temps de lecture : 4 minutes

À travers le projet de loi-cadre n°06-22, relatif au système national de santé, la réforme du secteur portera sur la gouvernance, l’offre de s…

Les 4 campus de l’ISGA désormais reconnus par l’État : le point avec Dr Tawhid Chtioui

Temps de lecture : 6 minutes

Le groupe d’Institut supérieur de l’ingénierie et des affaires (ISGA) est l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur privé au M…

Incendies : les feux embrasent les terres et causent des pertes humaines

Temps de lecture : 4 minutes

L’été est loin d’être terminé et le feu ne cesse de se propager dans les provinces du Nord. Plusieurs villes et villages, ainsi que leurs habi…




Pavé parallax 1