Aller au contenu principal

Fête du trône : retour sur les réformes socio-économiques annoncées par le Roi

S’adressant à la nation, le mercredi 29 juillet, le roi Mohammed VI a exhorté le gouvernement et ses différentes composantes à réformer le système socio-économique du royaume. C’est lors de son discours à l’occasion du 21e anniversaire de son accession au trône que le souverain a lancé cet appel, tout en annonçant la généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains et la création d’un fonds de 120 milliards de dirhams pour relancer l’économie après la pandémie du Covid-19. Il a également profité de cette occasion pour saluer le sérieux, dont ont fait preuve les citoyens, face à cette crise sanitaire mondiale.

Par H.L.B, Publié le 03/08/2020, mis à jour le 03/08/2020
Teaser Media
Le Roi appelle à des réformes socio-économiques

Le roi Mohammed VI prévoit d’importants chantiers pour la refonte des systèmes socio-économique du Maroc après la crise du Covid-19. Le mercredi 29 juillet 2020, lors de son allocution marquant le 21e anniversaire de son accession au trône, le souverain a appelé à la généralisation de la sécurité sociale et à la réforme des systèmes et programmes sociaux déjà en place, rapporte LeMonde. Il a déclaré que «le moment est venu de lancer, au cours des cinq prochaines années, le processus de généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains». Il a recommandé le déploiement progressif de cette initiative à partir de janvier 2021, selon un programme d’action spécifique.

Le Roi a expliqué que cette démarche devrait porter, en premier lieu, «sur la généralisation de l’assurance maladie obligatoire (AMO) et des allocations familiales, avant d’être étendue à la retraite et aux indemnités de perte d’emploi». «Pour qu’il profite directement et pleinement aux bénéficiaires, ce projet requiert une réforme rigoureuse des systèmes et programmes sociaux déjà en place, notamment à travers l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU)», affirme-t-il. LePoint indique qu'il a en outre soutenu que la pandémie du coronavirus «a mis en évidence un certain nombre d’insuffisances», notamment «la faiblesse des réseaux de protection sociale» pour «les franges de la population en situation de grande précarité» dans ce pays de 35 millions d’habitants.

 

Un ambitieux plan de relance économique

Outre la généralisation de la sécurité sociale, le souverain a fait du développement économique la pierre angulaire de son discours du trône, avertissant que l’économie nationale risque de souffrir davantage des conséquences de la pandémie du coronavirus. Asharq Al Awsat indique qu'il a souligné la nécessité de soutenir les petites et moyennes entreprises qui représentent le fondement de l’économie marocaine. «Nous devons mobiliser tous les moyens disponibles en termes de financement, de mécanismes d’incitation et de mesures de solidarité, afin de soutenir les entreprises, principalement les petites et moyennes entreprises qui constituent le maillon clé du tissu économique national», assure le Roi. Il a ainsi annoncé la mobilisation d’une enveloppe de 120 milliards de dirhams pour relancer l’économie du royaume. Dans ce sens, il a appelé le gouvernement et les différentes composantes économiques à concentrer leurs efforts sur la redéfinition de l’économie nationale pour la rendre plus forte et plus compétitive.

Le monarque a également insisté sur l’urgence de la mise en place d’un plan de relance économique ambitieux qui permettra aux secteurs de production de se remettre sur pied, d’accroître leur capacité à créer des emplois et à préserver les sources de revenus. Selon Financial Afrik, il a rappelé que 33,7 milliards de dirhams ont été collectés jusqu’à présent par le Fonds de solidarité pour la lutte contre la pandémie de coronavirus, dont 24,6 milliards de dirhams ont permis de financer des mesures d’accompagnement social et l’achat des équipements médicaux nécessaires. Et d’ajouter que 5 milliards de dirhams supplémentaires seront alloués à la Caisse centrale de garantie (CCG). De plus, il a précisé précisant qu’il est primordial de réformer «le secteur public afin de corriger les dysfonctionnements structurels des établissements et entreprises publics et de renforcer leur efficacité économique et sociale».

 

Le souverain salue le dévouement des citoyens

Concernant la situation épidémiologique du royaume, le roi du a déclaré : «Je veux que vous sachiez que je me soucie autant de la santé des citoyens marocains et de la sécurité des membres de leur famille que de mes propres enfants et de ma petite famille - encore plus dans les moments difficiles que le Maroc et le monde traversent aujourd’hui en raison de la pandémie du Covid-19». D’après 2M, le souverain a tenu à saluer l’esprit de solidarité et de responsabilité dont a fait preuve son peuple. Il a également loué «le sens de la discipline, le niveau de conscience et la réactivité dont ont fait preuve les citoyens et toutes les forces de la nation au cours de cette période passée».


  • Partagez

Il y a 50 ans jour pour jour, la mort du président Gamal Abdel Nasser

Le 28 septembre 1970, le monde arabe a été secoué par le décès du président Gamal Abdel Nasser. L’h...

ODD : le Maroc doit redoubler d'efforts

Alors que le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, se targuait il y a quelques jours des «prog...

Rentrée scolaire 2020-2021 : Amzazi dit tout

Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, a présenté ce jeudi 24 septembre un exposé sur les ...

Maroc-USA : Hammouchi reçoit l’ambassadeur américain

Ce jeudi 24 septembre, Abdellatif Hammouchi, Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire (DGST-DGSN), a reçu David Fischer, ambassadeur des États-Unis au Maroc. Cette ...

Le Maroc, 10e principal importateur d’armes dans la région MENA

Dans le cadre de son programme Armes et sécurité, le Center for International Policy (CIP) a récemment publié un rapport sur les principaux fournisseurs d’armes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (...

Afrique du Nord : un symposium sur la transition énergétique

Ce lundi 21 septembre, Mohammed Ghazali, secrétaire général du département de l’Énergie et des Mines, a coprésidé avec Dave Turk, directeur exécutif adjoint de l’Agence internationale de l’énergie, le...