Temps de lecture : 7 minutes


Covid-19 : la course aux traitements et aux vaccins s’accélère

Temps de lecture : 7 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

La course aux traitements et aux vaccins anti-Covid-19 s’accélère. Un laboratoire britannique affirme qu’un médicament qu’il produit réduit de 79% le risque de développer une forme sévère du virus. De plus, deux projets de vaccins ont été jugés très prometteurs par les experts de la santé. Au Maroc, alors que le royaume se classe 63e au niveau mondial en termes de nombre d’infections au coronavirus, des voix se lèvent pour exiger l’ouverture d’une enquête sur les raisons de l’apparition de foyers de contagion à Safi.

Temps de lecture : 7 minutes

Au cours de ces dernières 24 heures, le Maroc a recensé 326 nouvelles contaminations au coronavirus, portant ainsi le total des infections du royaume à 17562. Dans son édition du 21 juillet, Le Matin rapporte que Mouad Mrabet, coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, a souligné que 91% (296 cas) de ces cas ont été identifiés «dans le cadre de l’opération de suivi des personnes contacts et des foyers épidémiques». L’expert indique que désormais le pourcentage des contaminations s’élève à 48,4 pour chaque 100000 habitants, mais «reste faible comparé à la moyenne mondiale qui est de 188,7 pour 100000 habitants». Citant le découpage de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Mrabet précise que le Maroc se classe à la 63e au niveau mondial en termes de nombre d’infections, et 12e dans la région de la méditerranée orientale. Concernant le taux d’infection par habitant, le royaume se place 129e au niveau mondial et 12e au niveau du continent, poursuit-il.



Selon les données du ministère de la Santé et des autorités sanitaires régionales, Tanger est aujourd’hui la ville la plus touchée par le Covid-19, dénombrant 167 personnes positives au virus lors des dernières 24 heures. Elle est suivie par Fès et Casablanca avec respectivement 59 et 48 cas. De plus, la tutelle a annoncé que le bilan des guérisons dans le royaume s’établit à 15.132, dont 211 enregistrées ce lundi 20 juillet, avec un taux de rémission de 86,2% (60% au niveau mondial). Quant aux décès liés au nouveau coronavirus, leur nombre s’est élevé à 276, avec 3 nouvelles morts signalées à Fès (2) et à Berrechid (1). Le taux de létalité demeure à 1,6%, «se situant en dessous des moyennes mondiale (4,1%) et africaine (2,1)», indique le journal.



Notons que les cas exclus après des tests négatifs au virus sont au nombre de 1010211 et que le nombre de cas actif dans le pays est de 2154. Parmi ces derniers, 33 sont dans un état critique, dont 10 sont mis sous respirateur artificiel.



 



Un traitement prometteur



SNG001, le traitement par une forme inhalée d’interféron a considérablement réduit le risque d’aggravation de la maladie chez les patients hospitalisés souffrant du Covid-19 et a amélioré leurs chances de guérison, selon les données préliminaires d’un essai clinique publiées ce lundi par le laboratoire britannique Synairgen Plc. Durant l’essai, qui n’est pas encore disponible pour un examen par les pairs, 101 patients ont reçu ce traitement expérimental, appelé SNG001, ou un placebo. D’après le New York Times, le risque de développer une forme grave de la maladie nécessitant une ventilation ou de mourir a été réduit de 79% chez les personnes qui ont été soumis au médicament en question. Leurs chances de guérison ont également doublé pendant les 28 jours suivant le début du traitement. De plus, les difficultés respiratoires ont été nettement réduites chez les patients qui ont reçu le SNG001, a affirmé Synairgen. Et d’expliquer que l’interféron est une protéine naturelle qui régule les réponses antivirales de l’organisme. Le Matin ajoute, en citant Tom Wilkinson, professeur de médecine respiratoire à l’université de Southampton qui a dirigé l’essai, que «les résultats confirment que l’interféron bêta (…) présente un potentiel énorme comme traitement par inhalation pour restaurer la réponse immunitaire des poumons, en améliorant la protection, en accélérant la récupération et en contrant l’impact du virus Sars-CoV-2».



 



Deux projets de vaccins jugés prometteurs



Dans sa livraison du jour, L’Économiste rapporte que deux projets de vaccins contre le Covid-19 «ont produit une réponse immunitaire “importante” et démontré leur sûreté pour les patients». Le journal indique qu’il s’agit d’un vaccin développé par l’université d’Oxford en partenariat avec AstraZeneca, et d’un autre soutenu par CanSino Biologics et testé en Chine. Selon Le Figaro, le premier a connu la participation de 1077 volontaires âgés de 18 à 55 ans, recrutés dans 5 centres de Grande-Bretagne, tandis que le second a concerné 508 patients âgés de 18 à 83 ans, dans un unique centre. La même source soutient que «les deux vaccins testés sont basés sur des adénovirus modifiés, qui ne se répliquent pas, ce qui les rend plus sûrs notamment pour les patients fragiles». Alors que le vaccin d’Oxford utilise un adénovirus de singe et génère «une forte réponse immunitaire», celui de la Chine a comme vecteur un virus du rhume humain (Ad5) et provoque une forte réaction en termes d’anticorps.



À ce jour, 160 vaccins contre le Covid-19 sont en cours de développement, dont 23 au stade de l’essai clinique, selon les informations relayées par l’OMS.



 



Enquête sur les foyers des conserveries de Safi



Après l’apparition de près de 18 foyers de contamination au Covid-19 dans des conserveries de poissons à Safi, il a été procédé à la fermeture de plusieurs unités de production ainsi qu’au confinement de l’ensemble de la ville. Dans son édition du jour, Assabah rapporte que certains syndicats et membres de la société civile ont exigé l’ouverture d’une enquête afin de déterminer les conditions de travail des quelque 12000 employés de ces conserveries, ainsi que pour leur permettre de reprendre rapidement leurs postes. Dans une lettre adressée à Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Miloud El Moukharik, patron de l’Union marocaine du travail (UMT), a souligné que ces salariés mis au chômage depuis début juillet sont actuellement confrontés à une grave crise socio-économique. Tout en saluant les efforts des autorités sanitaires contre la propagation de la maladie, il réclame l’adoption de mesures nécessaires pour sauver la classe ouvrière des conserveries de Safi impactée par cette décision de fermeture.



Le journal indique que la Confédération marocaine de la pêche côtière a de son côté sollicité Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, pour dénoncer la détérioration du secteur de la pêche à Safi, suite à la suspension des activités desdites unités de production. L’Association démocratique des femmes du Maroc a pour sa part insisté pour que des sanctions soient prises à l’encontre des patrons d’entreprises et d’usines qui de par leur non-respect des dispositifs sanitaire ont exposé des milliers d’ouvriers et leurs familles au coronavirus.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…