Temps de lecture : 6 minutes


Covid-19 : recrudescence de la pandémie au Maroc et dans le monde

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Depuis la découverte du foyer de contagion de Safi, le nombre de contaminations au coronavirus ne cesse d’augmenter au Maroc. Les autorités ont ainsi mis en place une batterie de mesures pour contenir la progression de la maladie dans cette province. Cette recrudescence intervient en plein été, alors que l’affluence vers les plages menace également d’exacerber la situation. Au niveau mondial, la pandémie continue de faire des ravages dénombrant jusqu’à ce lundi 6 juillet 537388 décès dans le monde.

Temps de lecture : 6 minutes

Le Maroc fait de nouveau face à une augmentation des contaminations au coronavirus. Ce lundi 6 juillet, le royaume fait état de 114 nouvelles infections, 112 guérisons, 0 décès, 7382 personnes confirmées non porteuses du virus et 2 patients en cours de traitement. Le bilan national s’élève ainsi à 14329 contaminations, 9837 rémissions, 235 décès, 758747 cas exclus après des résultats négatifs au Covid-19 et 4257 cas actifs. Pendant les dernières 24 heures, 4 personnes atteintes ont été signalées à Casablanca-Setta (sur un total de 3667), 28 à Tanger-Tetouan-Al Hoceima (2659), 52 à Marrakech-Safi (2582), 1 à Rabat-Salé-Kenitra​ (2005), 7 à Fès-Meknès (1556), 11 à Laâyoune-Sakia El Hamra (688), 1 dans l’Oriental (221) et 12 à Guelmim-Oued Noun (97). Le ministère de la Santé souligne qu’aujourd’hui la moyenne de létalité du royaume est de 1,64% et que celle des rémissions est de 68,65%.



 



Le foyer de Safi



Détecté le jeudi 2 juillet dans une unité de conserverie de poisson à Safi, un cluster épidémique est à l’origine de la flambée des infections au coronavirus dans le royaume. En 24 heures, plus de 400 cas positifs au virus ont été enregistrés dans l’usine en question, pour dépasser aujourd’hui les 600 contaminations. D’après L’Économiste, afin de contenir la progression du Covid-19 dans cette province de Marrakech, cette dernière a été placée en quatorzaine. Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 juillet, tous les accès de la ville ont été scellés et ses habitants sont désormais soumis à un confinement total. De plus, le 3e district, où sont concentrées la majorité des infections, a été complètement fermé, les déplacements depuis et vers la Cité des Océans ont été interdits – sauf dans des cas déterminés -, et les 18 unités de conservation de poissons ont été sommées d’arrêter leurs activités ainsi que le transport de leurs employés.



Le journal ajoute que dans le cadre des efforts consentis pour lutter contre la pandémie à Safi, les commerces sont désormais obligés de baisser leurs rideaux à 18h, tandis que les cafés doivent fermer au plus tard à 20h. L’accès à la plage a également été interdit et deux marchés de proximité « Assalam » et « Siha » ont fermé boutique. En outre, des campagnes de sensibilisation sont menées par des patrouilles des autorités locales et une opération de dépistage massive a été lancée dans la province. Une large opération de désinfection a en plus été entamée, et ce au niveau des zones les plus touchées par la maladie, les places publiques, les parcs et les moyens de transport public.



 



L’affluence vers les plages risque d’exacerber la pandémie



Dans sa livraison de ce 6 juillet 2020, Assabah revient sur les risques que présente l’affluence des citoyens vers les plages. Selon le quotidien, les mesures de prévention ne sont pas respectées au bord de la mer, notant que ni la distanciation physique ni le port du masque ne sont appliqués par les baigneurs. Ces derniers, frustrés par les trois mois de confinement obligatoires et souhaitant se rafraîchir en ces temps de canicules, se sont rués en masses vers les plages du pays. Cette négligence, poursuit la même source, menace de créer de nouveaux foyers de contamination. Selon le journal, malgré le déploiement d’agents de sécurité sur les corniches, aux entrées des plages et au bord de la mer, il est difficile de forcer les estivants à se soumettre aux dispositifs sanitaires en vigueur. Et de déplorer que même «la limitation des lieux de baignade entraîne une concentration de baigneurs dans des espaces réduits où il devient impossible de respecter la distanciation physique».  



De plus, Assabah estime que la décision des autorités locales d’instaurer des horaires d’accès aux plages n’a fait que compliquer la situation. En effet, les citoyens ne peuvent accéder aux plages qu’entre 8 heures et 18 heures, ce qui contribuerait, selon le journal, à des  encombrements aussi bien en bord de mer que dans les moyens de transport.



 



Évolution de la pandémie dans le monde



La pandémie du coronavirus poursuit sa progression mortelle dans le monde. Ce lundi 6 juillet, le nombre de contaminations au virus a atteint 11588427 cas dans 196 pays et territoires, tandis que celui des décès s’élève à 537388. Le pays le plus touché par le virus reste les États-Unis avec 132571 morts et 2983155 de personnes positives au Covid-19. Suivent le Brésil (64900 décès et 1604585 cas), l’Inde (19714 décès et 700724 cas), la Russie (10296 décès et 687862 cas), le Royaume-Uni (44220 décès et 285416 cas), l’Italie (34861 décès et 241611 cas) et le Mexique (30639 décès et 256848 cas). D’après Médias24, Madagascar et l’Espagne ont décidé de réinstaurer le confinement de leurs populations. Ainsi, cette démarche concerne l’ensemble du territoire malgache, mais uniquement 70000 habitants d’une région côtière en Galice (nord-ouest) résidant dans 14 localités espagnoles. La même source rapporte que le ministère de la Santé iranien a annoncé 163 morts supplémentaires dus  au Covid-19. C’est le nombre officiel de décès quotidiens le plus élevé dans le pays depuis le début de l’épidémie. Enfin, avec un peu moins de 25000 nouvelles contaminations en 24 heures, l’Inde a également enregistré ce dimanche un record d’infections, portant le total du pays à 673000 cas.


Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…
CMC : comment consolider l’économie nationale ?

CMC : comment consolider l’économie nationale ?

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) vient de publier son Bulletin thématique intitulé "État social et développement humain". Sous le n°55-56, ce dernier rapport annuel du Centr…