Temps de lecture : 3 minutes


Artisanat : adoption d’un projet de loi pour restructurer le secteur

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Afin de faire face aux répercussions de la pandémie du coronavirus et de promouvoir l’artisanat marocain, le projet de loi 50-17 portant sur l’organisation de ce secteur a été adopté par la Chambre des conseillers ce mardi 30 juin. C’est Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, qui a présenté ce texte de loi visant à structurer le savoir faire marocain, qui manque d’un cadre réglementaire approprié et adapté à ses spécificités.

Temps de lecture : 3 minutes

Si la pandémie du coronavirus a bien mis à nu certaines lacunes du royaume, elle a tout aussi bien révélé la nécessité de la réforme du secteur de l’Artisanat. Ce dernier «emploie près de 2,4 millions d’artisans, soit 20% de la population active, et contribue à hauteur de 7% au PIB national», précise ce mardi 30 juin un communiqué de presse du ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale. En raison de l’importance de ce secteur, le projet de loi 50-17 portant sur son organisation a été adopté par la Chambre des conseillers, en marge de la séance plénière du 30 juin, indique Le Matin dans son édition du jour. Le journal rapporte que c’est Nadia Fettah Alaoui, ministre de la tutelle, qui a présenté ce texte de loi qui vise à donner audit secteur «un cadre réglementaire approprié et adapté à ses spécificités, notamment dans le contexte de la crise sanitaire due au Covid-19».



 



Les points fondamentaux de ce projet de loi



Selon le communiqué du département de Fettah Alaoui, la crise sanitaire actuelle a mis en exergue la nécessité de promouvoir et de réformer le secteur de l’artisanat, et ce en encourageant l’adhésion de ses acteurs dans le formel. C’est dans ce sens que l’adoption du projet de loi 50-17 a été accélérée, afin de permettre l’analyse et l’amendement des activités des mono-artisans, des entreprises et des coopératives d’Artisanat. L’Opinion souligne, dans son numéro du mercredi 1er juillet, que cette législation repose sur les quatre points fondamentaux suivants :




  • «La définition des activités de l’Artisanat et de ses différentes catégories d’acteurs : artisan, maître artisan, entreprise et coopérative d’Artisanat.

  • L’organisation du tissu associatif du secteur par l’institution des ordres professionnels locaux, régionaux et nationaux représentant les différentes activités de l’Artisanat.

  • La création d’un “Registre national de l’Artisanat” recensant les acteurs de l’Artisanat afin de faire bénéficier le secteur de la couverture sociale et de plus de transparence.

  • La création d’un “Conseil National de l’Artisanat” comme organe vis-à-vis des pouvoirs publics centralisant toutes les questions liées au secteur de l’Artisanat»



Enfin, afin d’accompagner la mise en place de ce projet de loi, Hespress Fr indique, en citant le communiqué du ministère du Tourisme, que «la présentation des textes d’applications et le lancement d’une campagne de sensibilisation de l’ensemble des acteurs du secteur se feront dans les plus brefs délais».


Aziz Akhannouch et Pedro Sanchez

Maroc-Espagne : nouvel élan à la coopération bilatérale

Le brouillard épais qui enveloppait les liens entre les royaumes du Maroc et d'Espagne est en train de se dissiper. Depuis la fin de la brouille diplomatique déclenchée par l'accue…
Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Aziz Akhannouch a présenté la politique adoptée pour la promotion de l’investissement. Ce lundi, lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représen…
Union africaine : adoption d'un livre blanc pour exclure le Polisario

Union africaine : adoption d’un livre blanc pour exclure le Polisario

Les premiers ministres et les chefs africains de différents départements se sont réunis à Marrakech le 28 janvier. L'objectif de cette rencontre : exclure la "pseudo République ara…
Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Le Maroc et l’Irak sont décidés à entamer une nouvelle étape dans leurs relations. Ce samedi 28 janvier, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Mar…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Parlement européen (PE) a vivement critiqué le Maroc. Ce dernier s’est arrogé le droit de juger la justice marocaine de manière flagrante, partiale et n’a accordé aucune considé…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc rejette les critiques du Parlement européen

Une nouvelle fois, l'institution législative européenne adopte un texte très dur envers le Royaume. Les députés européens ont vivement critiqué la détérioration de la liberté de la…
Sahara, Maroc-UE… les dernières révélations de Aziz Akhannouch

Sahara, Maroc-UE… les dernières révélations de Aziz Akhannouch

Pour la première fois depuis la prise de sa fonction, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, accorde une interview exclusive à un média étranger. Il s’agit du journal français L…
Le 11 janvier 1944 : un tournant de l’histoire du Maroc

Le 11 janvier 1944 : un tournant dans l’histoire du Maroc

Le 11 janvier est une date célébrée chaque année au Maroc. Elle constitue un tournant dans l’histoire du Royaume. Cette année 2023, on commémore le 79ᵉ anniversaire de la présentat…