le déplafonnement défendu au parlement

Temps de lecture : 2 minutes


Emprunt extérieur : le déplafonnement défendu au parlement

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

Mohamed Benchaâboun a défendu devant la commission des finances et en session plénière de la Chambre des représentants le projet de loi lié au déplafonnement des emprunts extérieurs. Cette décision vise à prévenir l’assèchement des devises sur le marché et préserver les réserves de change essentielles au maintien du cours du dirham à un niveau approprié. Au même titre que le tirage de la ligne de précaution et de liquidité de 3 milliards de dollars auprès du FMI, les emprunts à l’étranger viendront aussi renforcer leurs avoirs en devises.

Temps de lecture : 2 minutes

Jeudi dernier, Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, a défendu devant la commission des finances et en session plénière de la Chambre des représentants le projet de loi lié au déplafonnement des emprunts extérieurs. La Loi de Finances 2020 avait plafonné les emprunts extérieurs à 31 milliards de DH. Entre-temps, la pandémie du coronavirus, ayant conduit à l’arrêt de l’économie et à la baisse des échanges extérieurs, a profondément changé la donne.



 



Maintenir les réserves de change



Aujourd’hui, l’objectif est de préserver les réserves de change. Une première action forte a été entreprise en avril avec le tirage de la ligne de précaution et de liquidité de 3 milliards de dollars auprès du FMI. Les emprunts à l’étranger viendront aussi renforcer les avoirs en devises. Le Maroc pourrait donc mobiliser plusieurs milliards en devises sur le marché financier international ou auprès d’autres bailleurs de fonds étrangers dans les prochains mois en fonction de l’évolution de la situation.



Crise ou pas, le Trésor avait programmé depuis 2018 une sortie sur le marché financier international en 2020. Initialement, il devrait mobiliser 1 milliard d’euros ou de dollars. La taille de cette opération pourrait être bien plus significative en raison de la conjoncture. Au dernier pointage, les réserves de change totalisaient 280 milliards de DH, y compris la ligne de précaution et de liquidité. Le maintien des réserves de change à un niveau adéquat est important pour maintenir le cours du dirham à un niveau approprié, en tout cas dans la bande de fluctuation qui a été fixée.    



Avec la pandémie coronavirus et la fermeture des frontières, les sources de rentrée de devises que sont le commerce extérieur, les transferts des MRE, les recettes de voyage, les investissements directs étrangers…sont malmenées. Il est donc important d’anticiper cette baisse des entrées de devises.


Change, Loi de finances, Mohamed Benchaâboun, parlement

Recommandé pour vous

Gazoduc GME : l’Espagne commence à approvisionner le Maroc en gaz

Temps de lecture : 4 minutes

L’Espagne a commencé, mardi 28 juin, à acheminer du gaz vers le Maroc à travers le Gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Selon le média espagno…

Tourisme : ce qu’il faut retenir du bilan 2021 de l’ONMT

Temps de lecture : 4 minutes

Fortement impacté par les effets de la pandémie, le secteur du tourisme retrouve doucement, mais surement, la dynamique de ses activités. Dans…

Secteur tertiaire : stagnation de l’activité et hausse des prix

Temps de lecture : 4 minutes

Comme à l’accoutumée, les équipes du Haut-Commissariat au plan (HCP) ont sondé les patrons du secteur tertiaire. En parcourant les principales…

Gafi : sortir de la liste grise, nouvel objectif du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

En compagnie du Sénégal, des îles Caïmans et du Burkina Faso, le Maroc a été placé sous surveillance concernant la lutte contre le blanchiment…

Casablanca : tenue du troisième Congrès international sur l’utilisation du cannabis

Temps de lecture : 6 minutes

Un parterre de scientifiques du Maroc et d’ailleurs a participé, dimanche 26 juin, au troisième Congrès international sur l’utilisation thérap…

Monétique : reprise remarquable durant le 1er trimestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

C’est une tendance lourde qui se confirme de trimestre en trimestre. Les Marocains se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement éle…

World Power-to-X Summit : hydrogène vert, un positionnement d’avenir pour le Maroc

Temps de lecture : 8 minutes

Plus de 500 experts venus des quatre coins du monde ont participé à la deuxième édition du « World Power-to-X Summit », qui s’est tenue du 22 …

Cryptomonnaies : le Maroc veut mettre fin au vide juridique

Temps de lecture : 3 minutes

Les cryptomonnaies enregistrent une croissance effrénée. L’investissement dans ce marché plein d’avenir est pour les initiés, comme, pour les …

Bank Al-Maghrib opte pour une politique monétaire accommodante

Temps de lecture : 4 minutes

Réunion sous pression ce mardi au siège de Bank Al-Maghrib (BAM) à Rabat. Les membres du Conseil de la Banque centrale ont tenu la deuxième se…

Forum d’investissement Maroc-Espagne : quel enjeu pour le Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

Favorisés par leur proximité géographique, la coopération économique et les échanges commerciaux entre Madrid et Rabat sont inéluctables. Le f…

Achat en ligne : ce qu’il faut savoir sur les nouvelles réglementations douanières

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc comme partout ailleurs, l’activité du e-commerce est en croissance constante.  La crise sanitaire a été d’ailleurs perçue comme un ac…

Politique monétaire : faut-il augmenter les taux directeurs ?

Temps de lecture : 4 minutes

Les marchés internationaux du crédit montrent des signes de tensions. Après la dernière crise de la dette qui a eu lieu en 2011, le spectre d’…