Indemnités CNSS : entre espoir et désespoir

Indemnités CNSS : entre espoir et désespoir

Bonne nouvelle pour les professionnels des crèches privées, des salles de sport et des industries culturelles et créatives. Ces derniers, lourdement impactés par la pandémie de la Covid-19, vont enfin pouvoir faire leurs demandes pour bénéficier des mesures d’aide exceptionnelles, sur le portail de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) : covid19.cnss.ma. Cette…

le déplafonnement défendu au parlement

Emprunt extérieur : le déplafonnement défendu au parlement

Jeudi dernier, Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, a défendu devant la commission des finances et en session plénière de la Chambre des représentants le projet de loi lié au déplafonnement des emprunts extérieurs. La Loi de Finances 2020 avait plafonné les emprunts extérieurs à 31 milliards de DH. Entre-temps, la pandémie du coronavirus, ayant conduit…

Réserves de change : tout est sous contrôle

Réserves de change : tout est sous contrôle

Lundi 9 mars, le Maroc est passé à la deuxième phase de la réforme du régime de change en élargissant de la bande de fluctuation du dirham à +/- 5% contre +/- 2,5% précédemment. Cela veut dire que la valeur du dirham peut baisser ou augmenter par rapport au panier de cotation (60% euro –…

Échanges extérieurs : une mission, préserver les réserves de changes

Échanges extérieurs : une mission, préserver les réserves de changes

Sur demande de la Douane, les importateurs de véhicules sont priés de limiter leurs importations au strict minimum, relève L’Économiste dans son édition du jour. La spécificité du contexte explique cette note de la Douane. Les chaines d’approvisionnement mondiales étant grippées, le commerce extérieur en prend un coup. Sachant que la balance commerciale est structurellement…

Réserve de changes : Pas d’accroc en 2019

Réserve de changes : Pas d’accroc en 2019

Les réserves en devises du Maroc ont atteint 244 milliards de DH à fin 2019, selon les chiffres de Bank Al-Maghrib. Elles ont augmenté de 6% en un an. Le maintien des avoirs en devises à des niveaux confortables est important pour soutenir le dirham. Cela fait partie des prérequis pour la poursuite de la…