Aller au contenu principal

Couverture décès : RMA s’adapte à la crise sanitaire actuelle

Par Nora Jaafar, Publié le 30/04/2020 à 14:53, mis à jour le 30/04/2020 à 16:58
Teaser Media
RMA s’adapte à la crise sanitaire actuelle

Depuis plus d’un mois, le Maroc est confronté à une situation humaine, sociale et économique inédite. La pandémie Covid-19 a provoqué des effets sans précédent. Aujourd’hui, plusieurs entreprises au Maroc ont été obligées de mettre une partie de leurs employés en arrêt temporaire de travail. Conscient de l’importance de la couverture de prévoyance sociale au sein de ses entreprises assurées, Royale Marocaine d’Assurance (RMA) déploie tous ses efforts pour accompagner au mieux l’évolution de la situation et apporter tout le soutien nécessaire.

Aussi, RMA a décidé de soutenir ses entreprises assurées ayant mis leur personnel en arrêt temporaire de travail, en maintenant un acquis primordial de leurs collaborateurs, et ce sans que la Compagnie ne perçoive la prime correspondante. Sur la base du dernier salaire entier versé à chaque salarié, la couverture "Décès" des contrats "DIM" sera alors maintenue tout au long du deuxième trimestre de l’année 2020 (avril-juin), pour l’ensemble du personnel en arrêt temporaire de travail, dont une liste détaillée devra être préalablement remise à RMA.

En cas de sinistre, les justificatifs nécessaires, concernant notamment la mise en arrêt temporaire de travail, devront être remis à la Compagnie. L’ensemble des équipes de RMA demeure mobilisé pour venir en aide à leurs clients, toutes branches confondues, les accompagner dans la gestion de ces moments difficiles en adaptant leurs actions à ce contexte exceptionnel.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...