Aller au contenu principal

Fête du travail : un 1er mai "bien spécial" pour les syndicats

Une fois n’est pas coutume, les centrales syndicales ne feront pas de marche ni de discours en plein air. En raison de l’état d’urgence sanitaire instauré dans le royaume depuis le 20 mars dernier, elles se contenteront, cette fois-ci, de célébrer la fête du Travail par des programmes en ligne. Détails d'un 1er mai pas comme les autres.

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/04/2020 à 13:35, mis à jour le 30/04/2020 à 17:10
Teaser Media
Syndicats

L’heure est au virtuel. Les centrales syndicales célébreront ce 1er mai 2020 sur internet à travers des discours en ligne et des programmes électroniques. Nadia Salah, directrice des rédactions du groupe éco-médias, rappelle dans son éditorial du jour sur l’Économiste que ce n’est pas la première fois que les syndicats vivent cette situation.

«Ce sera la deuxième fois de l’histoire du syndicalisme. La première fois, nul ne voulait montrer la maigreur des rangs. La question de l’unité ne se posera donc pas. Pas plus que la question du rapport à la majorité ou à l’opposition. Les rieurs diront qu’il n’y a pas d’unité, mais que tout est mélangé. Auront-ils vraiment tort ?», se demande l’éditorialiste. Cette dernière revient sur le passé et rappelle l’histoire lumineuse de l’UMT. Ce syndicat qu’elle a qualifié de «mère de tous» et partie prenante de l’indépendance du Maroc en 1955.

«Le syndicalisme porte la marque de son époque, les fonctionnaires coloniaux. Ils avaient des emplois protégés, souvent avec des statuts. Aujourd’hui, le mouvement reste lié à ces catégories sociales. La victoire y est facile. Il n’y est question que de salaires pour que l’État marche », juge-t-elle.

 

«Préserver les droits et acquis des travailleurs»

Le programme électronique élaboré par la direction de la Confédération démocratique du travail (CDT) place la fête du Travail sous le signe «poursuite de l’engagement pour la reconstruction de l’État social afin de faire face aux crises et chocs futurs», rapporte le quotidien Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jeudi 30 avril 2020. La CDT appelle à instituer une obligation pour tous les employeurs de réintégrer tous les salariés dans les entreprises en arrêt, en raison de la pandémie du coronavirus, tout en préservant leurs acquis sociaux.

De son côté, Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), a indiqué que la commémoration de la fête du Travail sera cette année virtuelle, relevant que «le plus important est de préserver les acquis des travailleurs et que la pandémie ne porte pas préjudice aux travailleurs». Il a également souligné que la discussion de tous les dossiers restés en suspens avec le gouvernement est reportée à plus tard, car le plus important en ce moment est de préserver la santé des travailleurs et de veiller à ce que les salariés des entreprises privées ne soient pas licenciés, rapporte le site Article19.

La centrale revendique en outre un nouveau modèle de développement basé sur une économie nationale solidaire, encourageant les entreprises citoyennes et créant des opportunités d’emplois décents. Pour rappel, le Chef du gouvernement s’est réuni il y a quelques semaines avec les responsables des syndicats les plus représentatifs. Au cours de cette réunion, les syndicalistes ont évoqué la question de l’avancement des fonctionnaires après la décision gouvernementale de suspendre les promotions dans la fonction publique. Saad Dine El Otmani a expliqué qu’il s’agit d’un report de l’effet financier de ces avancements en attendant de dépasser cette conjoncture, tout en préservant les droits acquis. De quoi rassurer une partie des travailleurs…

France-Maroc : reprise de la délivrance des visas

Ce lundi 14 juin, l’ambassade de France au Maroc a publié un communiqué annonçant la reprise des rendez-vous pour les demandes de renouvèlement de visa de court séjour. «Les rendez-vous pour les deman...

Marhaba 2021 : nette baisse des prix des billets d'avion

Après consultation ce lundi matin du site de la Royal Air Maroc (RAM), les prix des déplacements d’...

Hajj 2022 : maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441 de l’hégire

Ce week-end, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441/2020 de l’hégire pour la prochaine saison du Hajj. Selon la Comm...

L'Euro à l'ère de la Covid-19

La Coupe d'Europe 2020 a démarré vendredi dernier après une attente d'un an en raison de la pandémie de la Covid-19. Dans ce podcast réalisé par TelQuel, les journalistes Landry Benoit et Karim Dronet...

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...