Aller au contenu principal

Modèle de développement : les syndicats présentent leurs visions

Deux syndicats ont présenté, le samedi 4 janvier à Rabat, leurs visions du nouveau modèle de développement devant la Commission de Chakib Benmoussa. Il s’agit de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et de la Confédération démocratique du Travail (CDT). Ouvrir un dialogue national avec toutes les parties prenantes de ce chantier ainsi que garantir les droits syndicaux et la protection de la classe sociale, constituent les revendications majeures de ces syndicats.

Par Mohamed Laabi, Publié le 06/01/2020 à 10:42, mis à jour le 06/01/2020 à 17:07
Teaser Media
Chakib Benmoussa

Dans le cadre de ses séances d’écoute des partis politiques et des syndicats, la Commission spéciale sur le modèle de développement a rencontré les représentants de l’UGTM et de la CDT samedi dernier Rabat. L’occasion pour ces derniers de présenter leur vision et leurs suggestions pour la réussite de ce chantier national. Garantir l’équité fiscale, la bonne gouvernance en matière d’emploi et le respect de la législation sociale, figurent parmi les revendications phares de ces syndicats, rapporte le quotidien arabophone Al Massae dans son numéro du lundi 6 janvier 2020.

 

Enaam Mayara, secrétaire général de l’UGTM a souligné que le mouvement syndical doit être un partenaire à part entière du processus de développement économique et social du pays. Dans une déclaration accordée au quotidien arabophone Al Ahdath AL Maghribia, E. Mayara a souligné qu’un tel chantier ne pourra aboutir sans que les fonctionnaires marocains se voient offrir des conditions de travail décent, préservant leur dignité.

 

De son côté, la CDT, représentée par son secrétaire général, Abdelkader Zayer, a appelé à une révision du mode de gouvernance en accordant une place aux syndicats dans les conseils d’administration et de surveillance de la commission. La CDT souhaite participer à la prise des décisions stratégiques qui concernent les travailleurs marocains.

 

En ce qui concerne les propositions pour le modèle de développement, la CDT suggère la création d’une banque d’investissement public dédiée au financement des projets à dimension sociale. Elle affirme que cette banque pourrait également accompagner les jeunes porteurs de projets et les PME. Sur le plan social, la Confédération insiste sur l’institutionnalisation du dialogue social à travers une loi-cadre ou une loi organique relative au dialogue et à la négociation, au lieu de se focaliser sur la législation de la grève. Le syndicat a annoncé qu’il présentera dans les jours à venir un dossier détaillé surlignant les problématiques identifiées et les solutions proposées.

 

Pour rappel, la Commission du nouveau modèle de développement avait entamé jeudi dernier ses séances d’écoute par une réunion avec les représentants du parti de la justice et de développement (PJD), du parti de l’Istiqlal (PI) et de l’Union Socialiste des forces populaires (USFP). Ces séances se sont poursuivies le lendemain avec les représentants du Mouvement démocratique et social (MDS) et de l’Union marocaine du travail (UMT).

 

Ce mardi, la Commission rencontrera les membres de l’Union constitutionnelle (UC) du Parti du Progrès et du socialisme (PPS), du Mouvement populaire (MP) et l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC).

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...