Aller au contenu principal

Syndicats/gouvernement : une réunion pour calmer les esprits

Lundi à Rabat, Saad Dine El Otmani, le Chef du gouvernement, a rencontré les centrales syndicales les plus représentatives du royaume, à savoir l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNMT). Cette réunion a été l’occasion pour le chef de l’exécutif de rassurer les syndicats sur les mesures récemment prises par le gouvernement à l’égard de la fonction publique, dont la suspension des promotions des fonctionnaires et l’annulation des concours de recrutement.

Par Mohamed L., Publié le 01/04/2020, mis à jour le 01/04/2020
Teaser Media
Syndicats

Les décisions prises par le gouvernement et rendues publiques dans une circulaire la semaine dernière n’ont pas fait l’unanimité au sein des centrales syndicales du royaume. En effet, ces dernières avaient montré une certaine insatisfaction quant à ces mesures. Parmi elles, le gel des avancements d’échelons dans la fonction publique et l’annulation des concours de recrutement. Le chef de l’exécutif a d’ailleurs tenu une réunion avec les leaders syndicaux du Maroc afin de clarifier la situation et rassurer les travailleurs de la fonction publique. Durant cette réunion, Saad Dine El Otmani a fait savoir que la suspension des promotions dans la fonction publique préservera le droit des fonctionnaires à la promotion, qui a été juste reporté avec effet rétroactif, rapporte le quotidien le Matin dans son édition du mercredi 1er avril 2020.

Quant aux concours de recrutement annulés, El Otmani a assuré que les postes nécessitant des recrutements avaient déjà été programmés durant l’année 2019 et ne nécessitent donc plus de concours pour qu’on puisse les occuper. Par ailleurs, la question de l’avancement des fonctionnaires a également été évoquée au cours de cette réunion. Le chef de l’Exécutif a expliqué qu’il s’agissait que d’un report de l’effet financier de ces avancements, en attendant de dépasser la conjoncture actuelle, rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc ce mercredi.

La réunion avec les syndicats était également l’occasion de faire le point sur la situation des salariés toujours en poste. D’après l’Économiste, les centrales ont insisté sur la nécessité de «renforcer les mesures de sécurité et d’hygiène pour permettre aux employés de poursuivre leurs activités dans les secteurs productifs». Elles ont insisté sur l’importance de cette mobilisation pour «permettre au pays de sortir de cette crise sans grands dégâts».

Rappelons que cette réunion a connu la présence du Chef de gouvernement, ses conseillers, le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle ainsi que les représentants des différents syndicats du royaume : l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union nationale du travail au Maroc (UNMT).


  • Partagez

Tadamoncovid : 2 millions de réclamations enregistrées en une semaine

Ce mercredi 27 mai, le Comité de veille économique (CVE) a publié un communiqué indiquant que depuis le 21 mai, près de deux-millions de réclamations des ménages du secteur informel ont été enreg...

ONCF : retour progressif à partir du 1er juin

Ce jeudi 28 mai, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé qu’à partir du lundi 1er juin, le nombre de trains navettes rapides (TNR) connaîtra une augmentation, passant de 20 à 40 par jour...

Après une digitalisation réussie, le secteur judiciaire prépare sa reprise

Après plus de deux mois de confinement, le Maroc prévoit une sortie de quarantaine le 10 juin. Le s...

La peine de Mi Naima réduite en appel

Ce mercredi 27 mai, la Cour d’appel de Casablanca a réduit à 3 mois la peine de prison prononcée à l’encontre de la Youtubeuse connue sous le nom de "Mi Naima". Elle est poursuivie pour «atteinte à co...

Le Maroc se dirige vers un déconfinement sans risque majeur

Le Haut-commissariat au plan (HCP) a publié un benchmark de la situation de la pandémie Covid-19. C...

Chloroquine : le Maroc, seul contre tous !

Alors que la France a interdit l’hydroxychloroquine dans le traitement des contaminés du Covid-19 e...