Temps de lecture : 4 minutes


Covid-19 : l’ONU préoccupée par le risque de régression des droits de l’homme

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a déploré ce jeudi que la pandémie du coronavirus se transforme en «une crise des droits de l’homme». S’adressant au monde entier, il a accusé certains pays de profiter de l’actuelle crise sanitaire pour mener des campagnes de répressions, de violence ou encore d’incitation à la haine. Citant un rapport récent de l’ONU, Guterres a affirmé que malgré le Covid-19, le respect des droits de l’homme doit rester une priorité mondiale.

Temps de lecture : 4 minutes

Dans un message vidéo publié dans la matinée de ce jeudi 23 avril, Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a dénoncé qu’il est «inacceptable» que certains pays exploitent la pandémie du coronavirus pour violer les droits de l’homme, rapporte France24. S’appuyant sur un récent rapport de l’ONU,  et sans citer d’exemple précis, il a lancé que «dans un contexte de montée du nationalisme ethnique, du populisme, de l’autoritarisme et d’un recul des droits de l’Homme, la crise peut servir de prétexte pour adopter des mesures répressives à des fins sans lien avec la pandémie». Guterres a noté que lesdites mesures ont eu des effets disproportionnés sur certaines communautés, qu’elles ont ravivé les discours haineux et le ciblage de groupes vulnérables, comme elles ont conduit à des réponses sécuritaires sévères nuisant à la réponse sanitaire liée au coronavirus


Protection des personnes les plus vulnérables



D’après Reuters, le rapport onusien souligne que les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées sont les plus vulnérables face au Covid-19. La même source soutient que plus de 131 pays ont fermé leurs frontières, et seuls 30 pays accordent des exceptions pour les demandeurs d’asile. Ainsi, le chef de l’ONU a exhorté l’ensemble des gouvernements de la planète à faire preuve de transparence, de réactivité et de responsabilité, martelant que «l’espace civique et la liberté de la presse sont essentiels». Et d’ajouter que les organisations de la société civile et le secteur privé ont un rôle essentiel à jouer, tout en insistant sur le fait que «la menace est le virus, pas les gens». L’agence de presse rappelle qu’António Guterres avait lancé, en février 2020, un appel à l’action adressé aux pays, aux entreprises et aux citoyens pour protéger les droits de l’homme, en présentant un plan visant à contrer les menaces du changement climatique et des conflits civils et internationaux. Réitérant cet appel, le secrétaire général de l’ONU a affirmé : «les droits de l’homme ne peuvent être relégués au second plan en temps de crise – et nous sommes aujourd’hui confrontés à la plus grande crise internationale depuis des générations».



Des mesures proportionnées



De son côté, Euronews rapporte que l’allocution de Guterre a également invité les dirigeants mondiaux à adopter les dispositions nécessaires pour atténuer l’impact du Covid-19 sur l’emploi, les moyens de subsistance, l’accès aux services de base et la vie familiale. Il a précisé que toute mesure d’urgence, dont l’état d’urgence sanitaire, doit être «légale, proportionnée, nécessaire et non discriminatoire, avec un objectif et une durée spécifiques, ainsi qu’elle doit promouvoir l’approche la moins intrusive possible pour protéger la santé publique». Il a enfin mis en garde que la mise en place rapide et irréfléchie de dispositifs de préventions risque de compromettre les efforts mondiaux de lutte contre la pandémie du coronavirus et qu’elle pourrait aussi «exacerber les menaces existantes pour la paix et la sécurité ou en créer de nouvelles». Le chef de l’organisation plaide plutôt pour une réponse proportionnée à la situation actuelle, ayant pour première motivation la protection des droits de l’homme.


ONU : la croissance économique mondiale devrait ralentir à 1,9% en 2023

ONU : décroissance de l’économie mondiale en 2023 ?

La croissance de la production mondiale devrait ralentir à 1,9% en 2023, soit l'un de ses taux les plus faibles de ces dernières décennies. Tel est le constat établi par l’Organisa…
Biodiversité : ce qu’il faut retenir de la COP 15 !

Biodiversité : ce qu’il faut retenir de la COP 15

La 15ᵉ Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique des Nations unies (COP15) s'est achevée sur une note positive. Après quatre ans de négociations, 195 État…
L’OMS recense les agents pathogènes susceptibles de causer des pandémies

OMS : comment éviter de nouvelles pandémies ?

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, lundi 21 novembre, avoir réuni plusieurs experts pour dresser une nouvelle liste d'agents pathogènes susceptibles de causer des…
COP27 : les attentes sont à moitié comblées

COP27 : et la montagne accoucha d’une souris

La 27ᵉ Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) s’est achevée sur un accord historique. Ce dernier prévoit l'aide aux …
COP27 : la grand-messe des promesses !

COP27 : la grand-messe des promesses !

Le dérèglement climatique se fait de plus en plus sentir. Sauver la planète n’est plus un choix, mais une responsabilité partagée. Après six ans et quatre conférences consécutives …
COP27 : la grand-messe des promesses !

COP27 : la Conférence de la dernière chance

L'Égypte accueille des délégations de haut niveau représentant tous les pays. Chefs d'états et de gouvernements, dirigeants d'organisations régionales et internationales concernées…
ONU : la situation de l’emploi à l’échelle mondiale est inquiétante

ONU : la situation de l’emploi à l’échelle mondiale est inquiétante

Au quatrième trimestre 2022, la croissance mondiale de l'emploi se dégradera de manière significative, et ce, selon les tendances actuelles, avertit dans un nouveau rapport l'Organ…
PNUE : une transformation rapide des sociétés, seule option pour éviter une catastrophe climatique

Climat : il est temps d’agir pour éviter le pire

Seule une transformation urgente à l'échelle du système permettrait d'éviter une catastrophe climatique, a prévenu, jeudi 27 octobre, le Programme des Nations unies pour l'environn…



Pavé parallax 1