Temps de lecture : 3 minutes


CNDH : élargir le champ des libertés, le grand défi d’Amina Bouayach

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a publié dimanche son rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme au Maroc en 2019. Intitulé «l’effectivité des droits de l’Homme dans un modèle émergent des libertés», le rapport du conseil appelle en particulier à l’adoption d’un plan d’action national sur l’entreprise et les droits de l’Homme.

Temps de lecture : 3 minutes

Ce dimanche 19 avril, le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a rendu public son rapport annuel de l’année 2019. Amina Bouayach, présidente du CNDH, a mis l’accent sur l’élargissement du champ des libertés, particulièrement la liberté d’expression qui reste encore l’un des plus grands défis à relever, rapporte l’Économiste ce lundi 20 avril 2020. La même source rapporte que plus de 3150 plaintes ont été transmises au CNDH en 2019. Sur ce total, 1419 seulement relevaient des attributions du Conseil, dont 671 portaient sur des doléances liées aux droits civiques et politiques. Cela concerne notamment «le refus d’octroi du récépissé de dépôt de dossiers administratifs, la non-exécution de jugements, l’interdiction d’activités associatives ou syndicales…». Les responsables du CNDH se sont dits  »préoccupés » par ces contraintes et appellent les autorités à «veiller à motiver toutes les décisions dans ce domaine».



Concernant les femmes soulaliyates, le nombre des plaintes transmises par ces femmes a connu une baisse en 2019 avec 32 dossiers, sur un total de 60 portant sur les terres collectives. Cela est dû notamment à «l’application de la circulaire du ministère de l’Intérieur, datant d’octobre 2010, garantissant l’accès des femmes soulaliyates aux mêmes droits que les hommes», souligne le rapport.



 



Appel à la dépénalisation des relations consenties entre adultes



Les poursuites judiciaires liées à des relations sexuelles consenties entre adultes ne sont pas du goût du CNDH. Le conseil souligne que «les transformations sociétales et les exigences de protection de la vie privée imposent une remise en cause de la criminalisation des relations sexuelles entre adultes». Le CNDH précise que cette réforme devra cependant préserver la pénalisation de toutes les formes d’exploitation sexuelle, particulièrement contre les mineurs.



Le CNDH a insisté sur la nécessité de promouvoir les efforts et les initiatives visant à «garantir la jouissance par tous les citoyens des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux», rapporte le journal le Matin ce lundi 20 avril 2020. Par ailleurs, Amina Bouayach recommande de «parachever au plus vite la ratification du premier Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, du Protocole facultatif à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant, établissant une procédure de présentation de communications».



Enfin, le CNDH a appelé à renforcer l’indépendance financière et administrative de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et à doter l’autorité gouvernementale chargée des droits de l’Homme de ressources humaines et financières nécessaires pour accomplir sa mission.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…