Temps de lecture : 3 minutes


Le télétravail, finalement, ce n’est pas si mal !

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

D’après une enquête réalisée par la plateforme de recrutement « Rekrute.com », l’expérience du télétravail a été appréciée par plus de 90% des cadres sondés. La moitié y est favorable à raison d’un à deux jours par semaine, 43% préfèrent même aller jusqu’à 3 jours par semaine de télétravail. Seuls 7% le rejettent.

Temps de lecture : 3 minutes

Le télétravail est une découverte pour une bonne partie des cadres d’entreprises au Maroc. D’après une enquête effectuée par le site de recrutement Rekrute.com, 90% des cadres sondés souhaitent adopter le travail à distance, 49,93% à raison d’un à deux jours par semaine et 43,07% à raison de 3 jours par semaine, rapporte l’Économiste dans son édition du jeudi 9 avril. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1778 personnes de divers secteurs, dont la moitié est âgée entre 25 et 34 ans, le tiers entre 35 et 44 ans et 10% entre 45 et 54 ans.



Il en ressort que pour près de la moitié des cadres (47,4%), le télétravail est une découverte absolue, tandis que 4 sur 10 l’ont déjà expérimenté de manière exceptionnelle, lors d’un arrêt maladie ou d’un congé. Uniquement 13,5% exercent dans une entreprise qui le proposait déjà, et y sont donc familiariser. Les cadres estiment être généralement productifs en télétravail (57% contre 14% qui pensent le contraire). Au total, ils attribuent une note de 3,57/5 à leur productivité en travail à distance. Sans surprise, les jeunes, et plus particulièrement les 25-34 ans, sont les plus à l’aise avec ce mode d’activité.



 



Un temps d’organisation rapide



Selon l’enquête, le quart des entreprises est allé jusqu’à 100% des effectifs. La majorité des structures, soit 62,8%, se sont réorganisées en à peine quelques jours. 22% l’ont fait en une semaine, et uniquement 15% ont eu besoin de deux semaines. Le secteur informatique a été le plus réactif, suivi de l’éducation/formation, du conseil, de la banque/finance et de l’automobile. Ce sont aussi les secteurs qui comptent le plus de cadres qui travaillent à distance, en plus des centres d’appels.



 



Quelques astuces pour rester productif



Rester actif durant le confinement et ne pas céder à l’ennui est un véritable obstacle auquel pourraient faire face les cadres d’entreprises. Pour cela, Jihane Benslimane, consultante en stratégie et conduite du changement, conseille d’utiliser la méthode Pomodoro. «La méthode consiste principalement à avoir de courtes périodes de travail et des pauses régulières. Concrètement, la démarche consiste à énumérer les tâches à effectuer et à les classer selon leur priorité», souligne-t-elle dans une interview accordée au journal Le Matin, ce jeudi 9 avril 2020. L’objectif étant donc de gagner du temps tout en se fatiguant moins.



La conseillère rappelle qu’«Il faut fixer les tâches et le temps que l’on doit consacrer à chacune d’entre elles. Ensuite il faut se concentrer au maximum afin de finaliser la tâche dans le délai fixé. Si nous n’avons pas réussi à finir la tâche en question dans le temps imparti, une évaluation devient essentielle pour mettre en place un plan d’action après la pause prévue pour gagner en efficacité dans les prochaines tâches». La spécialiste précise enfin qu’il est essentiel de prendre un repos de 20 minutes toutes les deux heures afin de reposer son cerveau et mieux aborder la tâche suivante.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…