Temps de lecture : 4 minutes


Les petites et moyennes entreprises en pleine souffrance

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Les études menées récemment, au niveau national par la Confédération marocaine des TPE-PME et au niveau mondial par Coface, interpellent sur l’impact de la pandémie sur les entreprises. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Au Maroc, plus de 80% des entreprises sont en arrêt total d’activité dans tous les secteurs économiques du royaume. À l’international, le taux des défaillances d’entreprises en 2020 pourrait grimper de 25%. Le coronavirus est passé par là.

Temps de lecture : 4 minutes

Ce n’est pas un secret de polichinelle, 2020 est véritablement une année noire pour l’économie nationale et mondiale. Le Covid-19 a totalement (ou presque) asphyxié la machine économique du royaume. Une étude de la confédération marocaine des très petites et moyennes entreprises (TPE-PME), effectuée entre le 18 mars et le 4 avril sur 1080 entreprises de différentes tailles et opérant dans plusieurs villes du royaume, révèle que 83% des entreprises recensées sont en arrêt total d’activité, alors que les 17% restants sont en arrêt partiel, rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc ce mercredi 8 avril 2020. Le taux d’inactivité augmente même à 89,4% dans le secteur des services. L’enquête ressort également que 85,5% des entreprises opérant dans le tourisme ont suspendu leurs activités.



Othmane Cherif Alami, entrepreneur touristique, estime, dans une interview accordée à l’Économiste ce mercredi, que le tourisme ne retrouvera son rythme de l’année 2019 que dans 3 à 5 ans. «Le scénario le plus optimiste est une reprise en juillet/août et septembre pour le tourisme des loisirs avec une estimation de 50% en moins par rapport à 2019. Le tourisme d’affaires reprendra à partir d’octobre et novembre». Le patron de l’agence Atlas Voyages affirme que «les pertes impacteront surtout les entreprises touristiques et particulièrement les PME/TPE qui ne pourront pas résister, à moins de lancer une série de dispositions pour les soutenir».



La Confédération marocaine des TPE-PME revendique plusieurs dispositions à mettre en place urgemment. Cette dernière appelle à dresser un plan de sauvetage pour éviter la faillite en masse des entreprises et instaurer un programme d’accompagnement pour aider ces entités à reprendre leur rythme. La Confédération recommande également d’annuler les pénalités de retard et de débloquer les acomptes et les paiements définitifs dans l’exécution des marchés publics pour les TPE et PME.



 



11 milliards de DH de perte au second trimestre 2020



Le Haut-Commissariat au plan (HCP) vient de rendre publique sa première note de conjoncture qui prend en compte les effets de la crise du coronavirus. Le rapport indique que les effets du confinement au cours du mois d’avril 2020 devraient amputer la croissance du PIB de 3,8 points pour le 2e trimestre 2020, soit l’équivalent d’une perte d’environ 10,9 milliards de dirhams, au lieu de 4,1 milliards un trimestre auparavant, souligne Medias 24. Le HCP souligne que même sans cette crise, l’économie nationale aurait enregistré un ralentissement  en raison de la campagne agricole défavorable et du tassement des activités hors agriculture. Mais avec la crise, le HCP parle d’une récession au 2e trimestre (-1,8%).



Une défaillance d’entreprises record



D’après Coface, référence mondiale en matière d’assurance-crédit et de gestion des risques, l’année 2020 signera la première récession de l’économie mondiale depuis 2009 : (-1,3% contre +2,5% en 2019), une récession qui devrait toucher 68 pays (contre 11 en 2019), un recul du commerce mondial en volume de 4,3% (contre -0,4% en 2019) et une augmentation de 25% des défaillances d’entreprises dans le monde (contre seulement +2% prévu en janvier dernier), rapporte le site EcoActu.



L’étude de Coface précise également que le risque de crédit sera en très forte hausse, notamment pour les premières forces économiques mondiales, dont les États-Unis (+39%), le Royaume-Uni (+33%), l’Espagne (+22%), l’Italie (+18%), la France (+15%) et l’Allemagne (+11%).


Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Le rideau est tombé, dimanche, sur la sixième édition du Salon international Halieutis, tenue à Agadir du 1er au 5 février, sous le thème : "Pêche et aquaculture durables : leviers…
Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …