Temps de lecture : 3 minutes


Benchaâboun appelle les EEP à poursuivre l’accompagnement des TPME

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration a émis mardi une circulaire dans laquelle il appelle les établissements et entreprises publiques (EEP) à accélérer le processus de paiement des créanciers, notamment pour les TPE et PME. Il affirme également que tout le nécessaire sera fait pour assurer la continuité de leur activité.

Temps de lecture : 3 minutes

Face au contexte économique difficile que vit le royaume, Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie et des Finances, a envoyé une circulaire, ce mardi, aux présidents-directeurs généraux, aux présidents de directoire, aux directeurs généraux et aux directeurs des établissements et entreprises publics (EEP). Dans celle-ci, il demande aux EEP de se montrer plus «souple» et d’assurer la continuité du paiement des créanciers, notamment des très petites et moyennes entreprises (TPE et PME), rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du mercredi 1er avril 2020.



«L’objectif étant la réduction de la pression sur la trésorerie des différentes composantes du tissu économique afin de leur permettre de remplir leurs obligations financières», souligne la circulaire du ministère. Le département de Benchaâboun affirme que les mesures qui concernent la gestion des budgets des EEP, l’engagement de leurs dépenses, l’exécution des paiements et des marchés, sont accordées «à titre provisoire et exceptionnel» durant cette période.



Le ministère a souligné que les EEP, dont les budgets n’ont pas été arrêtés par leurs organes délibérants avant la date de diffusion de la présente circulaire, sont autorisés à continuer à engager leurs dépenses. Benchaâboun assure que son département prendra les mesures nécessaires pour procéder à l’octroi des projets de budgets dès leur transmission par les organismes concernés. Cela en attendant que «les organes délibérants, qui ont toute la latitude d’adopter ces budgets ou d’y apporter les modifications si nécessaire», aient le temps de s’organiser.



Face à des marchés ou des bons de commande en cours d’exécution, et qui sont amenés à subir des retards au vu de la situation actuelle, le ministère de l’Économie et des Finances recommande de faire «valoir les cas de force majeure». Dans ce cas, si des retards sont constatés, les EEP concernés pourraient accorder des délais de livraison supplémentaires. «Les maîtres d’ouvrages procéderont, immédiatement après la levée de l’État d’urgence, à l’établissement des avenants pour constater cette prorogation de délai», mentionne le texte.



Enfin, afin de contenir la pandémie du Coronavirus et de limiter les risques de sa propagation au cours du processus d’appel d’offres – et à titre exceptionnel -, les EEP sont invités à ne pas remettre sous format papier les dossiers d’appels d’offres aux entreprises intéressées. Le ministère précise que lesdits dossiers sont à télécharger depuis le portail des marchés publics ou, le cas échéant, depuis le site web des EEP concernés.


FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…