Aller au contenu principal

Coronavirus : les mesures draconiennes deviennent inévitables

Face à l’évolution de la situation, le Maroc consolide ses mesures préventives à commencer par la suspension des vols et lignes maritimes avec l’Espagne et la fermeture des ports aux passagers. La Confédération générale des entreprises du Maroc prépare un plan de crise pour amortir l’impact économique.

Par Nora Jaafar, Publié le 13/03/2020 à 12:42, mis à jour le 13/03/2020 à 18:46
Teaser Media
Coronavirus : 7e cas de contamination confirmé au Maroc

Au Maroc, une 7e infection au coronavirus a été confirmée, ce vendredi, par le ministère de la Santé. C’est un Marocain de 39 ans, qui est arrivé, le 4 mars à Casablanca, en provenance d’Espagne. Il est actuellement sous assistance médicale dans un hôpital de la ville où il est pris en charge conformément aux mesures sanitaires en vigueur, souligne le ministère de tutelle dans un communiqué. Rappelons que le Maroc a enregistré son premier décès dû au COVID-19 au début de cette semaine.

Face à l’évolution de la situation, le Maroc a pris des mesures draconiennes. Tous les vols aériens et le trafic maritime de passagers en provenance et à destination de l’Espagne et de la France sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été actée après une longue concertation entre le roi Mohammed VI et le roi Felipe VI, rapporte Hespress FR. Le média espagnol El Faro, indique pour sa part que toute circulation de biens ou de personnes entre Sebta, Melilia et le Maroc est également suspendue. Cette mesure, sera levée à la fin de l’épidémie, affirme la même source. De son côté, Médias24 nous informe que la Direction de la marine marchande a annoncé dans une note officielle la fermeture des ports marocains à tous les navires de passagers, de croisière ou de plaisance. Toutefois, la circulaire précise que cette disposition ne concerne pas les exportations marocaines par transport international routier, qui transitent par l’Espagne (produits agricoles, textiles...), explique la même source.

Aussi dans le cadre des mesures préventives, l’utilisation du narguilé (pipe à chicha) par des clients dans les lieux publics tels que les cafés, les cabarets, les restaurants et autres salons de thé, sera désormais interdite (Le360).

Le plan de crise de la CGEM

Les effets de la pandémie du COVID-19 sur l’économie internationale et nationale ne sont plus à prouver. Plusieurs secteurs ont déjà commencé à subir ses répercussions, notamment les secteurs du tourisme, de l’industrie, des transports et de l’événementiel. C’est pour mesurer et amortir cet impact économique que la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu plusieurs réunions. Chakib Alj, président de la CGEM, a expliqué à la MAP qu’une «série de mesures seront proposées pour préserver la situation économique au Maroc face au nouveau coronavirus, dans le cadre de la réunion prévue du Comité de veille économique». Selon des sources de Médias24, les dispositifs évoqués portent notamment sur des mesures que les pouvoirs publics mettront en place pour aider le tissu économique et réduire l’impact de la crise. Le média souligne que le détail des mécanismes proposés par la CGEM n’a pas encore été communiqué, car ils ne sont pas la mouture définitive du patronat. Ces recommandations doivent d’abord être étudiées puis validées avant d’être présentées au gouvernement dans le cadre de la réunion du Comité de veille économique qui se tiendra dans les prochains jours.

La panique règne en maitre dans le monde

Pendant ce temps, plusieurs pays ont adopté des mesures drastiques contre le coronavirus. L’Italie, pays le plus touché par le virus après la Chine (15 113 cas confirmés, 1016 morts et 1045 guérisons), a mis tout le pays en quarantaine et a demandé à tous ses citoyens de rester à domicile. Tous leurs déplacements doivent être justifiés, sous peine de payer une amende de 200 euros. La France (2876 cas confirmés, 61 morts et 12 guérisons) a annoncé que toutes les écoles et les universités du pays vont fermer leurs portes à partir du lundi 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre. Emmanuel Macron, président de la République française, a également tenu à prier les personnes âgées de rester chez elles, indique Le Figaro. Selon la même source, en Espagne, le Premier ministre, Pedro Sanchez, a placé la nation en "état d'urgence". Une démarche visant à restreindre la circulation des personnes afin de ralentir la propagation du coronavirus. Le pays (4334 cas confirmés, 122 morts et 183 guérisons) a déjà fermé plusieurs établissements scolaires dans les régions considérées comme foyers de contagion. Notons qu’au moment de l’écriture de ces lignes, le bilan mondial des décès dus au coronavirus s’élève à 5115 morts, le nombre de contaminations est de 139.788 cas et le nombre de rétablissements est de 67.003.

Réseaux sociaux : le tberguig 2.0 prend le dessus

Il y a 10 jours, alors que le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, faisait les 100 pas en attenda...

Automobile : Opel pourrait délocaliser une partie de son activité au Maroc

Selon les supports médiatiques allemands Hessenschau et Ntv, la société mère du constructeur automobile Opel, Stellantis, a menacé de délocaliser ses activités au Maroc. Les mêmes sources rapportent :...

Don d’organes : le Maroc accuse un énorme retard

Dans le domaine du don d’organe, régi par un cadre légal, le Maroc accuse un énorme retard. En effe...

Air France prolonge les vols Tanger-Paris jusqu’à la saison d’hiver

Dans un communiqué de presse, datant du 8 octobre, Air France a annoncé qu’elle prolonge le programme de vols entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et l’aéroport Charles de Gaulle en France pendant ...

Hamza mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Ce jeudi 14 octobre, la youtubeuse Soukaina Janah, alias Soukaina Glamour, est sortie de prison. Arrêtée en septembre 2019, elle avait été condamnée dans l’affaire Hamza mon bb. Selon les investiga...

Abderrahim Bourkia : «les Marocains se sont toujours montrés solidaires avec l’Algérie»

Alors que la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc bat son plein, la relation entre les de...