Temps de lecture : 2 minutes


Bourses : Trump et la BCE provoquent un nouveau krach

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

En décidant de suspendre les voyages depuis l’Europe vers les États-Unis et en laissant inchangés ses taux, Donald Trump et la Banque Centrale Européenne (BCE) ont soufflé les braises sur des marchés déjà mal en point. Après la dégringolade du lundi dernier, les bourses mondiales ont lourdement chuté ce jeudi. À Paris et Francfort, les principaux indices accusaient des pertes à deux chiffres. Malheureusement, les nouvelles concernant l’épidémie du coronavirus ne sont pas vraiment bonnes pour calmer les investisseurs. L’onde de choc sur les marchés internationaux a été également ressentie à Casablanca puisque la Bourse a clôturé sur une baisse de près de 7% ce jeudi.

Temps de lecture : 2 minutes

Le bilan est lourd. Les bourses mondiales ont poursuivi leur chute ce jeudi.



Les États-Unis ferment leurs frontières



Premier choc de la journée, les États-Unis décident de suspendre les voyages depuis l’Europe (excepté le Royaume-Uni) pour un mois, dès ce vendredi, afin d’endiguer la propagation du virus. «J’ai décidé de prendre des actions fortes, mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains», a indiqué Donald Trump. «Pour empêcher de nouveaux cas de pénétrer dans notre pays, je vais suspendre tous les voyages en provenance d’Europe vers les États-Unis pour les 30 prochains jours», a-t-il ajouté, déplorant que l’Union européenne n’ait pas pris «les mêmes précautions». Cette décision a affolé les bourses asiatiques qui ont clôturé dans le rouge.



La BCE ne répond pas aux attentes



Le coup de grâce est venu de la Banque centrale européenne (BCE) qui a tenu une réunion importante aujourd’hui. Ses décisions ont accentué la baisse des indices mondiaux. Les marchés attendaient une baisse des taux de la BCE, comme pour la Fed et d’autres banques centrales, afin de soutenir leurs économies. La BCE a opté pour une hausse massive du quantitative easing et de nouveaux prêts aux banques. Insuffisant pour les marchés qui ont donc continué leur chute. À Paris et Francfort, les principaux indices accusaient des pertes à deux chiffres. Dans la foulée, les Bourses américaines ont ouvert en forte baisse.



À côté de ces derniers développements, les nouvelles concernant l’épidémie ne sont pas vraiment bonnes pour calmer les marchés. Le coût pour l’économie mondiale sera lourd. Selon de premières estimations, l’impact de l’épidémie s’élèverait à 2000 milliards de dollars. L’onde de choc sur les marchés internationaux a été également ressentie à Casablanca puisque la Bourse a clôturé sur une baisse de près de 7% ce jeudi, une contre-performance rarement vue sur le marché.


Soutien à l’investissement : quel dispositif mis en place ?

Soutien à l’investissement : quid du dispositif mis en place

Améliorer l’impact des investissements, les orienter vers les secteurs productifs à haute valeur ajoutée, améliorer le climat des affaires et assurer un développement durable. Tels…
Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

"Accompagner plus de 100.000 entrepreneurs potentiels". C'est l’un des objectifs majeurs de l'Agence nationale de promotion des emplois et des compétences (ANAPEC). Quelques jours …
Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Le rideau est tombé, dimanche, sur la sixième édition du Salon international Halieutis, tenue à Agadir du 1er au 5 février, sous le thème : "Pêche et aquaculture durables : leviers…
Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…