Les nouveaux produits de la CCG

Temps de lecture : 3 minutes


Financement des entreprises : les nouveaux produits de la CCG

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

La Caisse Centrale de garantie (CCG) a dévoilé ses nouveaux produits dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement des entreprises. Il s’agit de deux produits de garantie et d’un produit de financement dédié aux startups. En tout, les huit milliards de DH de garanties sur trois ans permettraient aux très petites entreprises (TPE) et porteurs de projet de décrocher jusqu’à 56 milliards de DH de crédits.

Temps de lecture : 3 minutes

Nous rentrons dans la phase opérationnelle du programme intégré d’appui et de financement aux entreprises (nommé programme Intilaka). Les conventions entre les banques et la Caisse centrale de garantie (CCG) ont été signées ce lundi 3 février. Dans la foulée, les banques ont déployé la nouvelle offre dans leurs réseaux respectifs. Pour rappel, un fonds de 8 milliards de DH alimenté par le budget, les banques et le Fonds Hassan II, va servir à garantir les crédits aux très petites entreprises (TPE) et porteurs de projet. Les crédits mobilisables pourraient atteindre 56 milliards de DH, note Médias24.



3 nouvelles solutions de financement



La Caisse centrale de garantie a mis en place trois nouveaux produits : «DAMANE INTELAK», «DAMANE INTELAK AL MOUSTATMIR AL QARAWI» et «START-TPE».



Le premier produit cible les auto-entrepreneurs, jeunes diplômés, micro & TPE, l’informel et les petites entreprises exportatrices vers l’Afrique. Il faut avoir moins de 5 ans d’activité et réaliser un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 10 millions de DH pour bénéficier de cette garantie. Celle-ci peut couvrir jusqu’à 80% du montant du crédit qui est plafonné à 1,2 million de DH. Le taux d’intérêt est de 2% et 1,75% en milieu rural. L’octroi de la garantie est délégué aux banques.



Les critères d’éligibilité pour bénéficier de la garantie DAMANE INTELAK AL MOUSTATMIR AL QARAWI sont les mêmes que pour DAMANE INTELAK. En revanche, sa cible est plus large puisqu’elle vise les TPE, les petites entreprises, les jeunes porteurs de projets, les jeunes entreprises innovantes, les auto-entrepreneurs, les petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation et les petites entreprises exportatrices vers l’Afrique.



Dans le package, il y a une offre pour les startups «START-TPE». Elle est prise en charge directement par la CCG. Elle couvre un financement de 300 000 DH maximum pour les besoins de démarrage de l’entreprise. S’y ajoute un financement sous la forme d’une avance remboursable après une franchise de 5 ans, sans intérêts et sans exigence de sûretés, à destination des TPE, des porteurs de projet et des auto-entrepreneurs.



Recommandé pour vous

10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

Temps de lecture : 4 minutes

Le 10 août marque la Journée nationale du migrant. Cette année, le thème de cette célébration concerne la contribution des Marocains résidant …

Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce d…

Made in Morocco : pour la valorisation du savoir-faire marocain

Temps de lecture : 5 minutes

Faire du Made In Morocco une véritable marque de fabrique, sur les plans national et international, ainsi qu’un véritable moteur de développem…

PLF 2023 : ce qu’il faut retenir de la note de cadrage de Aziz Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes

Dans sa note de cadrage du projet de loi de Finances (PLF), Aziz Akhannouch réitère la détermination du gouvernement à continuer de mener en 2…

Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

Temps de lecture : 3 minutes

Le magazine économique Forbes vante le grand potentiel du Maroc à produire de l’énergie propre grâce à la richesse de ses ressources naturelle…

DTFE : la dette publique s’est établie à 388,1 MMDH à fin mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Selon le bulletin de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), la dette publique s’établit à 388,1 milliards de DH (MMDH) en …

Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19, l’accès à l’emploi est devenu de plus en plus compliqué. Au Maroc, c…

Balance commerciale : le tourisme et l’OCP en tête de liste

Temps de lecture : 3 minutes

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», révèle le dernier rapport de l’Office des changes. O…

Étude : 75% des Marocains n’utilisent pas les applications de livraison de repas

Temps de lecture : 4 minutes

La crise sanitaire a entraîné des changements considérables dans la façon de consommer les repas hors domicile. La fermeture des restaurants a…

Ce qu’il faut retenir du rapport annuel de Bank Al-Maghrib

Temps de lecture : 6 minutes

Durant l’année 2021, l’économie marocaine a connu une croissance exceptionnelle de 7,9%, soit la plus forte depuis 1997. Plusieurs facteurs ex…

DGI : les recettes fiscales en 2021 ont atteint 153 MMDH

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, l’activité économique en 2021 a connu une nette reprise après le ralentissement économique enregistré en 2020 en raison de la pandém…

Maroc : la croissance prévue à 1,5% en 2022 et à 4,5% en 2023

Temps de lecture : 6 minutes

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, a présenté, mercredi 27 juillet, devant la Commission des finances et du développ…