Aller au contenu principal

Renault et Nissan « n’envisagent nullement » de dissoudre leur alliance

Par Khansaa B., Publié le 14/01/2020, mis à jour le 14/01/2020
Teaser Media

Ce mardi 14 janvier, le géant japonais de l’automobile, Nissan, a démenti l’information qui circule relative à une éventuelle dissolution de son alliance avec Renault. Le journal britannique Financial Times, citant « des personnes ayant connaissance du dossier », a déclaré lundi qu’à la suite du scandale provoqué par l’affaire Carlos Ghosn, les hauts fonctionnaires de la firme japonaise prépareraient un divorce Renault-Nissan. Cependant, dans un communiqué, Nissan a fermement rejeté ces allégations. « Nissan n’a pas du tout l’intention de dissoudre l’alliance... (qui est) à l’origine de sa compétitivité », indique le communiqué.

De son côté, le ministre français de L’Économie, Bruno Le Maire, a également dénoncé ces « informations malveillantes ». Ces assertions « sont là pour déstabiliser le groupe, semer le trouble à un moment où au contraire, nous sommes en train de redresser cette alliance entre Renault et Nissan qui effectivement a traversé des difficultés », a reconnu Le Maire. De plus, le nouveau chef de l’alliance, Jean-Dominique Senard, a indiqué au quotidien belge l’Écho que les informations qui circulent n’avaient « aucun lien avec la situation actuelle de l’alliance ». Et d’ajouter : « l’alliance Renault-Nissan n’est pas morte ! On le démontrera bientôt ».


  • Partagez

Plan de sauvetage du tourisme : les recommandations des Istiqlaliens

L’alliance des économistes istiqlaliens a émis cette semaine ses propositions au gouvernement pour ...

Relance économique : l’ordonnance de la CGEM

Le patronat propose une batterie de mesures phares pour relancer la machine économique une fois que...

8e réunion du CVE : financer la relance

Le Comité de veille économique a tenu, ce jeudi, sa huitième réunion de travail depuis le début de ...

Le ministère de l’Agriculture appelle les professionnels à poursuivre la mobilisation

Ce jeudi 21 mai, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a déclaré que les opérateurs de ces secteurs ont réussi à maintenir leurs activités et leur production, garantissant un approvisi...

Finances publiques : des choix décisifs pour la relance de l’économie

Le ministre des Finances a estimé à 500 millions de DH le manque à gagner en termes de recettes fis...

Le CESE chargé d’identifier les impacts du Covid-19

Saisi par Habib El Malki, Président de la Chambre des représentants, pour réaliser une étude sur «Les impacts sanitaires, économiques et sociaux du Covid-19 et leviers d’actions envisageables», le Con...