Aller au contenu principal

Les Algériens boycottent l’élection du 12 décembre

La nouvelle campagne présidentielle controversée de l’Algérie révèle le profond fossé qui sépare les jeunes du mouvement de protestation et l’élite politique vieillissante qui contrôle le pays. Les cinq candidats qui se sont présentés aux élections, qui auront lieu le jeudi 12 décembre, ont tous travaillé ou collaboré avec l’ancien président déchu, Abdelaziz Bouteflika. Les militants du Hirak les qualifient de « dinosaures » et rejettent fermement leurs candidatures.

Par Nora Jaafar, Publié le 09/12/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Ce jeudi 12 décembre, les Algériens sont censés se rendre aux urnes pour élire leur prochain président. Cette campagne électorale très médiatisée et controversée a mis l’accent sur le fossé qui sépare la jeunesse du pays et les politiciens au pouvoir, dont la moyenne d’âge est de 65 ans, révèle L’Orient Le Jour. « Ce n’est pas un fossé qui existe entre les fossiles au pouvoir et la jeunesse, c’est un gouffre béant », a déclaré un activiste. En, effet, alors que plus de la moitié de la population algérienne a moins de 30 ans, les dirigeants sont gériatriques, poursuit la même source. Selon RFI, l’homme fort de l’Algérie le chef de l’armée Ahmed Gaid Salah a 79 ans et le président intérimaire Abdelkader Bensalah en a 78. Tandis que l’âge des candidats à la présidence varie de 56 à 75 ans. « Les dinosaures qui détiennent le pouvoir depuis l’indépendance nous ont dégoûtés de la politique », déplore un jeune étudiant au média algérien.

 

Selon le journal l’Observateur, les jeunes ne se sont intéressés à la politique qu’après l’apparition en février 2019 du mouvement de protestation « Hirak ». Pendant neuf mois, ils se sont rassemblés chaque mardi et vendredi pour exiger le départ des membres de l’ancien régime ainsi que les fidèles de Bouteflika, dont Gaid Salah. En brandissant les couleurs et les drapeaux nationaux, ils appellent à une Algérie libre et démocratique, tout en scandant : « Dinosaures, dégagez ! », ajoute la même source. Les aspirations des militants traduisent leur désir de vivre librement, de recevoir une bonne éducation, de trouver un emploi stable avec un salaire décent et de faire entendre leur voix. Selon eux, les dirigeants algériens ont contribué à l’augmentation du nombre de chômeurs dans le pays, ils ont étouffé la liberté d’expression, maintenu les traditions conservatrices et fermé les yeux sur l’oppression policière, dénoncent-ils à l’AFP.


 

« La transition en Algérie n’est pas seulement politique, elle est aussi générationnelle », explique le sociologue algérien Nacer Djabi. Pour Yamina Rahou, chercheuse au Centre d’anthropologie sociale et culturelle de la ville d’Oran, « l’âge n’est qu’un aspect d’une problématique plus profonde ». « C’est un problème politique entre une population majoritairement jeune qui veut un régime moderne basé sur l’État de droit et ceux qui se sont appropriés les rênes de l’État pour soumettre les Algériens », a-t-elle indiqué à RFI. La même source souligne que les jeunes Algériens ont décidé de s’abstenir de voter ce jeudi 12 décembre. Face à une élection générale forcée et des candidats corrompus, les Algériens n’ont d’autres choix que de boycotter ce scrutin et de continuer à manifester pour revendiquer leurs droits.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...