Aller au contenu principal

Le nouveau programme d’investissement Émirats Arabes Unis-Égypte

Les Emirats Arabes Unis et l’Égypte ont lancé jeudi un programme d’investissement conjoint de 20 milliards de dollars pour développer des « projets économiques et sociaux ». Le prince héritier d’Abu Dhabi, Cheikh Mohammed bin Zayed Al-Nahyan, en a fait l’annonce lors de la visite du président égyptien Abdel Fattah el-Sissi.

Par Nora Jaafar, Publié le 14/11/2019 à 16:34, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

« Nous avons lancé une plate-forme d’investissement stratégique conjointe entre les Émirats arabes Unis et l’Égypte, d’une valeur de 20 milliards de dollars, pour mettre en œuvre des projets économiques et sociaux vitaux pour nos pays frères », a déclaré Cheikh Mohammed dans un tweet. Il a ajouté qu’il a examiné avec Sissi les moyens de renforcer leur relation et d’améliorer leur coordination. Le dirigeant égyptien est arrivé à Abu Dhabi le mercredi 13 novembre, pour effectuer une visite officielle de deux jours aux Émirats arabes Unis. Il a été reçu à l’aéroport par le Prince héritier.

 

Les deux dirigeants ont par la suite évoqué les liens fraternels que partagent leurs pays et leurs peuples, ainsi que les intérêts arabes et internationaux qui les unissent a rapporté l’agence de presse MENA. Cette visite intervient alors que d’importants événements régionaux se produisent actuellement, notamment l’offensive israélienne dans la bande de Gaza, l’intervention turque en Syrie et les troubles en Libye, au Liban, au Yémen et en Irak. Cheikh Mohammed bin Zayed a indiqué que les deux pays cherchent à consolider leurs collaborations pour servir à la fois leurs nations et leurs peuples respectifs.

 

Par ailleurs, les Émirats arabes Unis occupent la tête du classement du monde et de la région arabe en termes d’investissements étrangers directs en Égypte. Leur contribution s’élevait à environ 6 663 milliards de dollars en 2018, contre 6 513 milliards en 2017. En outre, la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays de janvier à octobre 2018 est estimée à environ 3 milliards de dollars, tandis que le nombre de sociétés émiraties opérant en Égypte est passé de 923 en 2017 à 1 065 en mars 2019. De nombreux accords et protocoles ont été signés par les deux partis dans les domaines de l’agriculture, du commerce, de la coopération économique et technique ainsi que de la promotion des investissements.

AIVAM : 107.383 ventes de voitures neuves à fin juillet

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ses statistiques mensuelles. Ces derniers ont révélé que durant les sept premiers mois de cette année, les ven...

Croissance économique : les prévisions du FMI pour le Maroc et le monde

Selon le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale (PEM) du Fonds monétaire internatio...

Marché du travail : légère hausse du taux de chômage au Maroc

Dans sa récente note portant sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a révélé que le taux de chômage a connu une légère hausse pendant cett...

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...