Aller au contenu principal

Un homme tué lors d’une escalade de tensions au Liban

Les tensions se sont exacerbées au Liban après que le président Michel Aoun a exhorté les manifestants à rentrer chez eux, déclenchant ainsi une nouvelle vague de protestation. Au cours de celle-ci, un homme a été tué par un soldat tentant de disperser les personnes qui bloquaient des routes au sud de la capitale, Beyrouth.

Par Nora Jaafar, Publié le 13/11/2019 à 11:44, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La fusillade du mardi 12 novembre à Khaldeh a été la première du genre en près d’un mois de manifestations de masse, qui appellent à une refonte du système politique libanais et au départ de l’élite dirigeante, qui selon les citoyens, a provoqué la profonde crise économique du pays.

 

L’homme qui a été tué était membre du Parti socialiste progressiste dirigé par Walid Jumblatt, un leader druze. Il a « succombé à ses blessures » à l’hôpital, a déclaré l’Agence nationale de presse. De son côté, l’armée a indiqué dans un communiqué qu’un soldat avait ouvert le feu pour disperser des manifestants qui bloquaient une route à Khaldeh, blessant une personne. Le soldat en question a été arrêté et l’incident fait l’objet d’une enquête.

 

Par ailleurs, l’escalade est survenue après qu’Aoun a annoncé dans une interview télévisée, qu’aucun progrès n’a été réalisé quant à la formation d’un nouveau gouvernement pour remplacer le cabinet du Premier ministre Saad Hariri. Notons que Hariri, qui a démissionné le 29 octobre pour répondre aux revendications des Libanais, hésite à reprendre son poste à la tête du pays. Aoun a également souligné qu’un gouvernement purement technocratique, comme l’exige le mouvement de protestation, ne serait pas en mesure de gouverner le Liban et qu’il devrait donc inclure des politiciens. Puis s’adressant aux manifestants, il a déclaré : « Si vous continuez comme ça, vous allez détruire le Liban et vos intérêts ». Et d’ajouter : « Nous travaillons jour et nuit pour régulariser la situation. Si les manifestations se poursuivent, on risque une catastrophe. S’ils s’arrêtent, il y aurait encore une marge pour (nous) réparer les choses », a-t-il conclu.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...