Accusés de racisme et discrimination la CTM réagit (1)

Temps de lecture : 3 minutes


Accusée de racisme et de discrimination, la CTM réagit

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis hier soir, les réseaux sociaux se sont enflammés à la suite de l’apparition d’une note, attribuée à la Compagnie de Transports du Maroc (CTM), qui interdit la vente de billets aux « Africains qui ne justifient pas une résidence ou un passage régulier au Maroc ». En d’autres termes, il s’agit des voyageurs subsahariens qui ne disposent pas d’une carte de séjour valide. Cette note à connotation raciste aurait été vraisemblablement affichée dans plusieurs stations de la CTM à travers le Maroc.

Temps de lecture : 3 minutes

La note qui circule depuis presque 24 h sur les réseaux sociaux a provoqué l’ire des internautes comme celle de la communauté subsaharienne résidant au Maroc. Selon le journal digital LeSiteInfo, ce communiqué annonce qu’il est strictement interdit, « suite aux instructions des autorités » de vendre des billets à des « Africains » qui ne disposent pas d’un justificatif de résidence ou d’une carte de séjour, et plus particulièrement ceux qui veulent se rendre au nord du royaume ou au Sud (Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Oujda, Nador et Laâyoune). Le texte invite aussi les chargés de clientèle à « vérifier les papiers de cette catégorie de voyageurs » et à « interdire aux immigrés clandestins qui restent au Maroc de manière illégale de monter dans les autocars ».



 


note CTM

 



Le site d’information Yabiladi, a confirmé cette consigne et a rapporté que les agents de la CTM ont affirmé que les guichetiers ont bien reçu des instructions en ce sens.



 



Cette directive a été en outre dénoncée par l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) à Nador, qui la qualifie de « pur racisme de la part des autorités marocaines », soulignent nos confrères du HuffPost.



 



Toutefois, l’entreprise a réagi face à cette polémique croissante et a publié ce 30 octobre un démenti. L’entreprise de transport a déclaré dans un communiqué qu’elle « dément ces faits et déclare que cette note n’est pas un document de la CTM » et qu’« aucune annonce et avis de ce type n’a émané de la direction générale de la compagnie ». Et d’ajouter que ses « valeurs et éthiques » vont à « l’encontre de toute sorte de discrimination ».



 


Mise au point CTM

 



Yabiladi indique pourtant qu’un « document de la direction du transport, de la logistique et de l’eau de Laâyoune indique que cette mesure donne suite à des instructions du Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra pour “contrer le phénomène des migrants clandestins”″. Une décision qui aurait fait suite à une réunion avec plusieurs représentants des transporteurs, dont CTM, mais aussi Supratours, SATAS, SAT, Express Sahara et Noujoum Sahara, précise la même source. Des sociétés qui, toujours selon le média en ligne, “s’exposent à des pénalités, pouvant arriver à la saisie”, en cas de non-respect de ces consignes, d’après le procès-verbal de cette réunion “qui a fuité”.



Recommandé pour vous

OMP : zoom sur les dysfonctionnements des prisons marocaines

Temps de lecture : 5 minutes

L’Observatoire marocain des prisons (OMP) a présenté, jeudi 4 août à Rabat, les grandes lignes sur « la situation des prisons et des détenus a…

Voyages à l’étranger : quelles sont les conditions en vigueur ?

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que l’été bat son plein, les Marocains sont en quête des destinations de vacances les plus intéressantes. Si certains préfèrent visiter …

Pénurie de compétences : plusieurs pays assouplissent leurs lois sur la migration régulière

Temps de lecture : 5 minutes

C’est désormais une évidence, la crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Les pénuries de travailleurs atteignent des records. Une ré…

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification …

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malais…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tou…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus l…

Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, le…

Invasion de méduses : un phénomène annuel très gênant

Temps de lecture : 6 minutes

Chaque année, les plages du Nord du Royaume font de nouveau face à une invasion de méduses, l’animal marin le plus redouté par les nageurs.

Refonte du système sanitaire : l’union fait la force

Temps de lecture : 4 minutes

À travers le projet de loi-cadre n°06-22, relatif au système national de santé, la réforme du secteur portera sur la gouvernance, l’offre de s…

Les 4 campus de l’ISGA désormais reconnus par l’État : le point avec Dr Tawhid Chtioui

Temps de lecture : 6 minutes

Le groupe d’Institut supérieur de l’ingénierie et des affaires (ISGA) est l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur privé au M…

Incendies : les feux embrasent les terres et causent des pertes humaines

Temps de lecture : 4 minutes

L’été est loin d’être terminé et le feu ne cesse de se propager dans les provinces du Nord. Plusieurs villes et villages, ainsi que leurs habi…




Pavé parallax 1