Aller au contenu principal

Dans une lettre « étrange », Donald Trump menace le président turc

Dans une lettre envoyée à Erdogan, qualifiée de « bizarre » par les médias internationaux, le président américain Donald Trump a promis de détruire l’économie turque si l’opération d’Ankara dans le nord-est de la Syrie contre les Kurdes n’est pas humainement résolue. Cependant, à cause de son langage brutal et faux pas diplomatique, plusieurs personnalités publiques américaines et internationales ont exprimé leur surprise face à cette correspondance, certaines pensant que c’était une blague.

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/10/2019 à 12:19, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le mercredi 16 octobre, la maison blanche a publié une lettre envoyée le 9 octobre par le président américain à son homologue turc dans le but de le convaincre de retirer ses troupes de la frontière nord-est de la Syrie. Le jour où la Turquie a lancé son offensive contre les Kurdes, Donald Trump a écrit à Erdogan : « Ne soyez pas dur ! »

 

Dans ce que le Guardian décrit comme une lettre « bizarre », Trump a souligné : « Laissez-nous faire une bonne affaire ! Vous ne voulez pas être responsable du massacre de milliers de personnes et je ne veux pas être responsable de la destruction de l’économie turque, et je le ferai ». « Ne fais pas l’idiot ! Je t’appellerai plus tard », conclut-il.

 

lettre de donald trump

 

Selon Reuters, c’était une tentative du président Trump pour limiter les dégâts politiques entrainés par sa décision de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie, laissant ainsi libre cours à la Turquie pour lancer son offensive contre les Kurdes, alliés des États-Unis. Selon la même source, Trump essayait également de renforcer son démenti lequel il n’a pas donné de feu vert à la Turquie pour envahir la Syrie lors de son appel téléphonique du dimanche 6 octobre avec Erdogan, une décision qui a été vivement critiquée.

En réponse, des sources présidentielles turques citées par la BBC ont déclaré qu’après avoir reçu la lettre, leur président l’a « complètement rejetée et jetée dans la poubelle ».

 

Plusieurs personnalités publiques américaines et internationales ont exprimé leur surprise face au contenu de cette correspondance, certaines pensant même que c’était une blague. Mike Quigley, membre du US House Intelligence Committee, a indiqué à CNN qu’il croyait qu’il s’agissait d’un « canular ». « En fait, j’ai pensé que c’était une blague... ça ne pouvait pas venir du bureau ovale ».

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...

Les Iraniens ont élu un nouveau président au premier tour

Ce vendredi 18 juin, les Iraniens ont voté pour désigner un nouveau président lors d’une élection tenue dans un contexte économique et social particulièrement tendu. L’ultraconservateur Ebrahim Raïssi...

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...