Aller au contenu principal

Offensive en Syrie : Trump aurait donné le feu vert à Erdogan

La Turquie a lancé un assaut terrestre et aérien dans le nord-est de la Syrie afin de chasser les milices kurdes, qui, pendant près de cinq ans, se sont battues aux côtés des États-Unis contre l’État islamique. Le dimanche 6 octobre, le président Trump a donné le feu vert à la Turquie lors d’un appel téléphonique, provoquant ainsi un débat houleux aux États-Unis. Dans une série de déclarations contradictoires, il a ensuite condamné l’opération le mercredi 9 octobre.

Par Khansaa Bahra, Publié le 10/10/2019 à 11:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Quelques heures après le lancement de l’offensive de la Turquie contre les Kurdes, Trump a publié une déclaration critiquant l’opération : « Les États-Unis n’approuvent pas cette attaque et ont clairement indiqué à la Turquie que cette opération était une mauvaise idée », avant de préciser : « Il n’y a pas de soldats américains dans la région ». C’était une réaction très calme comparée au ton indigné des membres du Congrès, des alliés étrangers et des responsables de sa propre administration.

 

Cependant, selon The Guardian, l’offensive de la Turquie a été déclenchée le dimanche 6 octobre par un appel entre Donald Trump et le président turc Recep Tayyip Erdogan, dans lequel le président américain avait, selon les Turcs, confié à Ankara la direction de la campagne contre l’État Islamique en Syrie. Gülnur Aybet, l’un des principaux conseillers d’Erdogan, a déclaré à CNN : « Le président Trump et le président Erdogan se sont entendus sur la nature exacte de cette opération ». Trump a ensuite annoncé le retrait des troupes américaines de la région le jour même.

 

En plus, selon une source militaire proche du dossier, citée par Fox News, « le président a répété à plusieurs reprises : “ Laissez les Turcs le faire ! ” » En référence à la Syrie et à la lutte contre l’État islamique. Dans des remarques ultérieures, Trump a présenté l’invasion comme une fatalité historique, affirmant que les Turcs et les Kurdes « se sont battus depuis des siècles ». Il a également minimisé la dette américaine vis-à-vis des combattants kurdes, en déclarant : « Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale, ils ne nous ont pas aidés avec la Normandie... mais ils sont là pour nous aider quand il s’agit de leur terre ».

 

Selon The Week, « la politique étrangère de Trump reflète son comportement personnel. Il est erratique, peu fiable, hypocrite, avide, irréfléchi, autodestructeur, facilement manipulable, immoral, et brutal ».

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...