Aller au contenu principal

La polémique sur la retraite des ministres refait surface

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été une nouvelle fois interpellé par des députés au parlement. Dans son allocution, Hicham Assabri a mis l’accent sur le sujet des retraites et primes des ministres. Ce dernier estime que les ministres sont privilégiés par rapport au reste de la population, puisqu’ils reçoivent des primes de fin de fonction sans aucune cotisation aux organismes de retraites du pays durant leur mandant.

Par Mohamed Laabi, Publié le 17/10/2019 à 10:52, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Encore un sujet qui va enflammer les débats au sein du parlement. Lundi dernier, le député Hicham Assabri, représentant du parti de l’Authenticité et de la Modernité dans l’arrondissement de Béni Mellal a interpellé le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani au sujet de la retraite des membres du gouvernement.

 

Hicham Assabri estime que cette retraite est une forme de rente au profit des ministres, et interroge le chef du gouvernement sur les mesures que l’état compte adopter afin de ne pas alourdir davantage le budget du royaume, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son numéro du 17 octobre 2019.

 

Selon la même source, le député parlementaire a appelé le gouvernement à présenter un projet de loi et à le soumettre au Parlement, pour que toute personne sache qui des politiques et parlementaires sont contre la rente et qui veulent son maintien.

 

« Je pose la question directement à El Otmani qui a fondé ses discours sur la lutte contre la rente et la corruption. La retraite des ministres constitue une belle partie de ces rentes. Si les discours du roi nous importent vraiment, nous devons éviter d’alourdir le budget de l’État. Les retraites des ministres doivent être supprimées parce qu’elles touchent profondément le principe de l’égalité des chances », a déclaré le député Hicham Assabri au parlement. Des propos relayés par le quotidien Al Massae dans son tirage du 17 octobre 2019.

 

Une indemnité alléchante

11 ministres et 10 secrétaires d’État ont quitté le gouvernement après le récent remaniement ministériel. La rente totale de ces 21 membres de gouvernement s’élève à 4,86 millions de dirhams, révèle Médias 24. L’indemnité de départ est estimée à 10 fois le salaire forfaitaire global qui est de 26 000 dirhams pour les ministres et 20 000 dirhams pour les secrétaires d’État.

 

La même source rapporte que la pension mensuelle s’élève à 1,5 fois le salaire mensuel forfaitaire, soit 39 000 dirhams pour les ministres et 30 000 dirhams pour les secrétaires d’État.

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prend...

Sahara : quelles perspectives 6 mois après la reconnaissance américaine ?

Ce mois de juin marque le sixième mois après la signature de la proclamation américaine reconnaissant la marocanité du Sahara et qui a été élaborée par l’administration Donald Trump. Depuis, le Maroc ...

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...