Aller au contenu principal

Remaniement : le nouveau gouvernement sera dévoilé cette semaine

Après plus de deux mois de concertations avec les chefs de partis, le chef du gouvernement Saad Dine El Othmani A remis samedi sa liste ministérielle au roi Mohammed VI, rapporte le quotidien arabophone Akhbar Alyaoum dans son édition du 7 octobre 2019.

Par Mohamed Laabi, Publié le 07/10/2019 à 14:45, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’annonce a été faite lors de la réunion de la direction du PJD. Toutefois, El Othmani s’est abstenu de dévoiler l’identité des (futurs) ministres et les portefeuilles qui leur seront attribués. Le chef de l’exécutif a déclaré qu’il a remis au roi Mohammed VI, 3 profils pour chaque département ministériel. C’est maintenant au souverain que revient le dernier mot.

 

La même source affirme que le portefeuille qui devait revenir au PPS, notamment celui de la Jeunesse, des Sports et de la Culture va être attribuée au PJD. L’un des 3 candidats est Mohamed Amekraz, secrétaire général de la Chabiba PJDiste. Parmi les surprises que prévoit ce remaniement, l’octroi du ministère de la Justice à l’USFP. Driss Lachgar, chef du parti avait postulé pour ce poste avant de recevoir un non catégorique du chef de l’exécutif.

 

Sauf rebondissements de dernières minutes, les PJDistes Mohamed Yatim, Lahcen Daoudi, Bassima Hakkaoui, Najib Boulif, Khalid Samadi et Mustapha El Khalfi devraient quitter le gouvernement. Le même sort attend Mohamed Aujjar et Rachid Talbi Alami du RNI et Mohamed Laâraj, du Mouvement populaire. Mustapha Ramid et Saïd Amzazi pourraient conserver leurs postes, souligne Akhbar Alyaoum.

 

Pour sa part, Assabah dans son édition du 7 octobre, souligne que la composition du nouveau gouvernement sera annoncée ce lundi ou mardi au plus tard. Le quotidien affirme que d’ici la fin de l’année 2019, plus de 200 responsables administratifs seront limogés dans un balayage général qu’Assabah qualifie d’« Inédit ».

 

De son côté, Al Massae affirme dans sa livraison du même jour que le gouvernement sera réduit à 22 membres et sera nommé avant l’ouverture de la session parlementaire du vendredi prochain. Selon le quotidien arabophone, le sort de certains portefeuilles reste flou, notamment celui du ministère délégué chargé de la fonction publique et celui du porte-parole du gouvernement.

Le Maroc moderne du roi Mohammed VI

Grâce à la vision éclairée du roi Mohammed VI, à ses instructions et ses orientations, le Maroc a p...

Le chef de la diplomatie israélienne bientôt au Maroc

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra au Maroc dans le cadre d’une visite officielle les 11 et 12 août. Selon Times of Israel, ce déplacement marquera l’inauguration off...

Affaire Pegasus : le Maroc poursuit ses contestations judiciaires

Après avoir porté plainte contre le Consortium Forbidden Stories et Amnesty International dans le c...

USA-Maroc : le partenariat des deux pays de plus en plus fort

Joey Hood, secrétaire américain d’État adjoint par intérim aux affaires du Proche-Orient, a loué le partenariat entre le Maroc et les États-Unis lors de sa visite à Rabat. Ce mercredi 28 juillet, Hood...

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...