Aller au contenu principal

L’Égypte se prépare pour de nouvelles manifestations contre Sissi

L’Égypte se prépare ce vendredi pour un deuxième week-end de protestations, avec l’intensification des arrestations et le renforcement de la sécurité dans les grandes villes, alors que les manifestants appellent à une « marche d’un million de personnes » contre le Président Abdel Fattah El-Sissi.

Par Nora Jaafar, Publié le 27/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le ministère égyptien de l’Intérieur a mis en garde jeudi contre toute tentative de « déstabilisation de la paix ». Près de 2 000 personnes ont été arrêtées depuis les manifestations du week-end dernier qui ont exigé la démission d’El-Sissi, affirment les associations de défense des droits de l’homme. Les forces de sécurité ont également déployé davantage de troupes dans les grandes villes, la police arrêtant et fouillant les piétons sur les principales artères et places du pays. Les autorités ont également bloqué les sites Web d’information et bloqué l’accès aux plateformes de messagerie, selon des groupes de surveillance.

 

Le « Vendredi du salut »

La manifestation sans précédent du week-end dernier est une réponse aux appels à l’action lancés par un ancien entrepreneur égyptien, Mohamed Aly. L’acteur, qui a collaboré avec l’armée pendant 15 ans, a accusé El-Sissi et ses collaborateurs d’avoir gaspillé des fonds publics dans des projets de vanité malgré la pauvreté qui sévit en Égypte. Dans une série de vidéos, il a admis avoir bénéficié de la corruption du gouvernement, décrivant comment son entreprise, Amlak, a obtenu des contrats lucratifs avec l’État.

 

Aly, qui vit en exil en Espagne, a déclaré qu’il regrettait d’avoir contribué à la corruption rampante du corps d’armée et des proches d’El-Sissi, dont son épouse, Entissar Amer. Sa description des palais opulents et des hôtels de luxe qu’il prétendait avoir construits pour El-Sissi — et pour lesquels il n’a pas encore été payé — a frappé un nerf chez de nombreux Égyptiens, contraints de vivre soumis à de sévères mesures de rigueur, en vertu du prêt de 12 milliards de dollars octroyé par le Fonds monétaire international. Ce crédit a entraîné une augmentation des taux de pauvreté. Les chiffres officiels montrent qu’un Égyptien sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté.

 

Jeudi soir, dans une nouvelle vidéo, Aly a appelé les Égyptiens à descendre dans la rue après la prière du vendredi midi. Il a demandé aux manifestants de ne pas entrer en conflit avec les forces de sécurité et d’éviter les principaux boulevards du pays. La place Tahrir, carrefour du soulèvement de 2011 qui a fait tomber Hosni Moubarak, le dirigeant de longue date, ne devrait pas être le point central des rassemblements de ce vendredi, a-t-il ajouté. « Toutes les places d’Égypte sont des places Tahrir, » affirme-t-il.

 

 

Réaction d’El-Sissi

Par ailleurs, El-Sissi, qui doit rentrer au Caire ce vendredi, après un voyage à New York pour assister à l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), a précédemment rejeté les allégations d’Ali en les qualifiant de « mensonges et diffamations ». Interrogé sur les manifestations du lundi, Il les a imputées à « l’islam politique ».

 

Depuis qu’il a dirigé le renversement du président Mohamed Morsi en 2013, El-Sissi a lancé une vaste répression contre toute opposition. Alors que les membres des Frères musulmans — dont Morsi faisait partie — étaient la cible principale d’une approche musclée de la dissidence politique, les arrestations se sont étendues bien au-delà du groupe. Des militants des droits civiques, des journalistes et des acteurs ont également été poursuivis et arrêtés.

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...

Nouvelle interview de Abdelmadjid Tebboune et nouvelle attaque contre le Maroc

Dans une interview accordée à Al Jazeera, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que son pays n’a aucun problème avec le Maroc, mais «c’est le Maroc qui a un problème avec [nous]». Inter...