Aller au contenu principal

Des protestations contre le régime de Sissi éclatent en Égypte

Par Nora Jaafar, Publié le 23/09/2019 à 10:41, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Égypte a connu les 20 et 21 septembre deux nuits d’affrontements violents et plusieurs arrestations lors de manifestations contre le président Abdul Fattah Al-Sissi. Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de la ville portuaire de Suez pour exiger la démission du président. La police a lancé des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires.

 

Les manifestations — qui ont eu lieu sur la place Tahrir au Caire — sont une réponse aux allégations de corruption proférées contre le gouvernement du président Sissi, qui les a démenties en les qualifiant de « mensonges et de diffamations ».

 

Pourquoi les Égyptiens protestent-ils ?

Les manifestations ont été extrêmement rares en Égypte depuis que Sissi a pris le pouvoir en 2014. Ce dernier a organisé le coup d’État qui a écarté le premier président démocratiquement élu dans le pays, Mohammed Morsi.

 

Toutefois, la colère et l’indignation se sont répandues quand l’homme d’affaires et acteur égyptien, Mohamed Aly, a publié sur les réseaux sociaux une série de vidéos accusant le leader du pays de gaspiller l’argent du peuple en achetant des résidences de luxe et des hôtels alors que les égyptiens souffrent d’une pauvreté extrême. L’Égypte applique en effet depuis quelques années une politique d’austérité économique.

 

Des centaines de personnes ont ainsi envahi la place Tahrir — un site clé du soulèvement égyptien de 2011 — tard vendredi soir en criant « Sissi out », tandis que des manifestations ont également eu lieu ailleurs dans le pays. Au moins 300 personnes ont été arrêtées, selon Euronews. Il n’y a pas de confirmation officielle.

 

Wow. Chants in #Suez tonight are " there is but one God and #Sisi is the enemy of God "#السويس_أم_الثورة #ميدان_التحرير_الان pic.twitter.com/hypO6yqWDX

— Amr Khalifa (@Cairo67Unedited) September 21, 2019

 

Censures nationale et internationale 

373 personnes, pour la plupart âgées de 18 à 41 ans, ont été arrêtées et détenues au Caire, a déclaré Mohamed Lotfy, directeur de la Commission égyptienne des droits et libertés. Gamal Eid, directeur du Réseau arabe d’information sur les droits de l’homme, a déclaré que le nombre de détentions avait dépassé 400. « Nos avocats sont dépassés », a-t-il affirmé.

 

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur reste injoignable. L’animateur d’une chaîne de télévision progouvernementale a déclaré qu’un plus grand nombre de personnes seront arrêtées après les manifestations en vertu de la loi qui leur est imposée par le gouvernement.

 

Des agents de sécurité en civil ont arrêté des personnes dans le centre du Caire et vérifié le contenu des réseaux sociaux sur leurs téléphones portables, ont déclaré plusieurs témoins. Le groupe de surveillance d’Internet Netblocks a également révélé qu’il y avait eu des perturbations à partir de dimanche sur les plateformes médiatiques et les sites d’information, qui visaient les éditions arabophones de la presse internationale.

Gestion de l'eau : l’heure de vérité a sonné

En cette période estivale et avec les épisodes caniculaires successifs, le problème de la gestion d...

Melilia de nouveau prise d’assaut par des migrants

238 migrants ont réussi à entrer à Mélilia ce jeudi 22 juillet, après avoir escaladé la barrière qu...

Bourita met en avant la contribution majeure du Pacte de Marrakech sur la migration

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a prononcé un discours au nom des pays champions de la mise en œuvre du Pacte mond...

Covid-19 : les marchés convenus par le ministère de la Santé font encore polémique

Le rapport révélé jeudi dernier par une mission parlementaire d’information portant sur les contrat...

Guantanamo Bay : un Marocain libéré après 19 ans de détention

Abdellatif Nasser, un Marocain qui était détenu à la prison de Guantanamo Bay, a été extradé ce lundi 19 juillet au Maroc. Ces avocats ont assuré que «toutes les assurances de sécurité fournies par le...

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yair Lapid confirme son arrivée au Maroc 

L’annonce a été faite sur le compte Twitter du ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid. Ce dernier a confirmé qu’il se rendra prochainement au Maroc pour une visite officielle, la premi...