Aller au contenu principal

50 procureurs américains ouvrent une enquête antitrust contre Google

« Beaucoup de consommateurs croient que l’internet est gratuit. Nous savons, au regard des profits de Google, que ce n’est pas le cas », a commencé Ken Paxton, un procureur du Texas. 50 procureurs généraux des États-Unis enquêteront sur Google. L’investigation a été officiellement annoncée lors d’une conférence de presse le 9 septembre. Il n’est pas clair si Google est la seule entreprise faisant l’objet de cette enquête ou si d’autres sociétés de technologie telles qu’Amazon et Facebook pourraient également être ciblées.

Par Khansaa Bahra, Publié le 10/09/2019 à 15:36, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Universellement applaudies comme des moteurs de la croissance économique, les entreprises des réseaux sociaux, de la recherche sur Internet, du commerce électronique et d’autres technologies numériques ont été de plus en plus sur la défensive face à des défaillances tels que les atteintes à la vie privée et leur influence démesurée sur le marché.

 

« Je lance une enquête sur Facebook pour déterminer si leurs actions ont mis en péril les données des consommateurs, réduit la qualité de leurs choix ou augmenté le prix de la publicité. La plus grande plateforme de réseau social du monde doit respecter la loi », a tweeté le procureur général de New York, Letitia James.

 

L’objectif de ces enquêtes et de défendre les citoyens et consommateurs américains. Elles se concentrent sur les affirmations selon lesquelles les grandes entreprises technologiques telles que Google abusent de leurs positions en collectant de grandes quantités de données sur les utilisateurs et les exploitant pour racheter leurs rivaux et maintenir leur position dominante sur le marché, au détriment des consommateurs.

 

 

« Nous continuons à travailler de manière constructive avec les autorités de réglementation, dont les procureurs généraux, pour répondre aux questions concernant notre entreprise et le secteur technologique dynamique », a déclaré Google dans un communiqué.

 

Les entreprises de technologie ont fait l’objet d’une surveillance accrue au cours des derniers mois en raison d’éventuelles violations des lois antitrust.

 

En juillet, le ministère de la Justice a lancé une enquête plus large sur des sociétés américaines du secteur de la technologie, notamment Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA ), pour des allégations similaires.

Casablanca : la trémie Almohades sera inaugurée ce samedi

La trémie des Almohades, dont les traveaux ont démarré en 2017, sera enfin ouverte à la circulation ce samedi 26 juin. Cette nouvelle trémie reliant boulevard des FAR à la Marina sera inaugurée par Sa...

Comment se rendre en Turquie depuis le Maroc ?

Le secteur touristique en Turquie s’est ranimé, et ce, grâce à la levée des restrictions pour endiguer le nouveau coronavirus. Les touristes ont commencé à venir de la Russie, de l’Allemagne, de la Po...

Covid-19 : que sait-on sur le variant Delta ?

Depuis quelques jours, la propagation d’un nouveau variant de la Covid-19 vient donner du fil à ret...

Espagne : un député de Vox s’en prend à une collègue musulmane

Carlos Verdejo, député et porte-parole du parti d’extrême droite espagnol Vox à Sebta, a suscité l’indignation cette semaine pour son tweet raciste et xénophobe visant sa collègue musulmane, la député...

Hyatt Regency ouvre son premier resort à Taghazout Bay

Mardi 15 juin dernier, Hyatt Regency Taghazout, le troisième hôtel et premier resort de la chaîne au Maroc, a ouvert ses portes. Cet hôtel de 190 chambres est situé à Taghazout Bay, au bord de l’Océan...

L'histoire de Hassan Hajjaj, le photographe marocain des stars

Dans ce podcast, Medi1 rend hommage au célèbre photographe marocain Hassan Hajjaj. Après avoir quitté le Maroc pour la Grande-Bretagne à l'âge de 13 ans, Hassan Hajjaj a rapidement été attiré par le m...