Aller au contenu principal

50 procureurs américains ouvrent une enquête antitrust contre Google

« Beaucoup de consommateurs croient que l’internet est gratuit. Nous savons, au regard des profits de Google, que ce n’est pas le cas », a commencé Ken Paxton, un procureur du Texas. 50 procureurs généraux des États-Unis enquêteront sur Google. L’investigation a été officiellement annoncée lors d’une conférence de presse le 9 septembre. Il n’est pas clair si Google est la seule entreprise faisant l’objet de cette enquête ou si d’autres sociétés de technologie telles qu’Amazon et Facebook pourraient également être ciblées.

Par Khansaa Bahra, Publié le 10/09/2019 à 15:36, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Universellement applaudies comme des moteurs de la croissance économique, les entreprises des réseaux sociaux, de la recherche sur Internet, du commerce électronique et d’autres technologies numériques ont été de plus en plus sur la défensive face à des défaillances tels que les atteintes à la vie privée et leur influence démesurée sur le marché.

 

« Je lance une enquête sur Facebook pour déterminer si leurs actions ont mis en péril les données des consommateurs, réduit la qualité de leurs choix ou augmenté le prix de la publicité. La plus grande plateforme de réseau social du monde doit respecter la loi », a tweeté le procureur général de New York, Letitia James.

 

L’objectif de ces enquêtes et de défendre les citoyens et consommateurs américains. Elles se concentrent sur les affirmations selon lesquelles les grandes entreprises technologiques telles que Google abusent de leurs positions en collectant de grandes quantités de données sur les utilisateurs et les exploitant pour racheter leurs rivaux et maintenir leur position dominante sur le marché, au détriment des consommateurs.

 

 

« Nous continuons à travailler de manière constructive avec les autorités de réglementation, dont les procureurs généraux, pour répondre aux questions concernant notre entreprise et le secteur technologique dynamique », a déclaré Google dans un communiqué.

 

Les entreprises de technologie ont fait l’objet d’une surveillance accrue au cours des derniers mois en raison d’éventuelles violations des lois antitrust.

 

En juillet, le ministère de la Justice a lancé une enquête plus large sur des sociétés américaines du secteur de la technologie, notamment Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA ), pour des allégations similaires.

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisit par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...

Création de contenus digitaux : Inwi et 2M lancent un talent show

Afin de soutenir et promouvoir l’écosystème des créateurs de contenu digital au Maroc, l’opérateur télécoms Inwi lance avec la chaîne 2M un nouveau talent show. Baptisé "The ONE numéro 1 du web", ce n...