Aller au contenu principal

Adil Miloudi appelle à la violence conjugale sur une chaîne nationale

Au cours de ces dernières années, le Maroc a fait de grands progrès dans la création d’un cadre juridique pour la protection des droits des femmes. Ces changements incluent la ratification de la CEDAW (Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes) en 1993, la réforme de la Moudawwana en 2004, les changements constitutionnels pour l’égalité des sexes en 2011, etc.

Par Khansaa Bahra, Publié le 05/09/2019 à 12:12, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Bien que les femmes jouissent de plus de droits sur le plan juridique, il n’y a eu que des progrès mineurs dans leurs vies quotidiennes. Les raisons sont la résistance active au changement, le manque de sensibilisation et les attitudes patriarcales discriminatoires propagés dans le pays.

 

Après les propos misogynes et sexistes d’Adil El Omari, un journaliste de Radio Mars qui s’est permis de suggérer à une auditrice de « s’occuper de sa cuisine, regarder les émissions de Choumicha et s’éloigner du foot et de l’équipe nationale », c’est au tour d’Adil Miloudi d’attaquer la femme marocaine.

 

Invité sur le plateau de l’émission « Kotbi tonight » sur Chada TV, en compagnie de l’acteur français Sami Naciri, il a appelé ouvertement à la violence conjugale. La vidéo, qui date du mois d’avril, vient de refaire surface sur les réseaux sociaux.

 

 

« Un homme qui ne frappe pas sa femme n’est pas un homme », a-t-il déclaré.

 

« Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, ils m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc ces choses-là sont tout à fait normales… Tout homme doit prendre soin de sa femme : la frapper, la tuer… Ce sont ses affaires ».

 

Rappelons qu’en mai dernier, le ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a fait part de données montrant que la violence à l’égard des femmes est toujours répandue.

 

Les résultats de l’enquête montrent que les taux de violence à l’égard des femmes s’établissent à 54,4 % à l’échelle nationale, et que 93,4 % des victimes de violences sexuelles ne signalent pas leur détresse aux autorités.

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...