Aller au contenu principal

Les ex-commandants des FARC lancent un nouveau mouvement politique

Par Nora Jaafar, Publié le 05/09/2019 à 10:26, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’ancien sous-commandant des rebelles des FARC a annoncé mercredi la création d’un mouvement politique, une semaine après avoir annoncé qu’il prenait à nouveau les armes.

 

Dans une vidéo diffusée sur YouTube, Ivan Marquez, négociateur en chef du groupe marxiste de l’accord de paix de 2016, a annoncé la naissance d’un groupe qui, selon lui, travaillerait « clandestinement ».


Depuis plus d’un an, Marquez demeure introuvable, mais les autorités soupçonnent qu’il a trouvé refuge au Venezuela.

 

Dans la vidéo, Marquez est vêtu d’un uniforme militaire, avec des drapeaux des FARC accrochés derrière lui. Il est flanqué de 15 hommes armés, dont les anciens chefs rebelles Hernan Dario Velasquez, alias « El Paisa », et Jesus Santrich.

 

Santrich est un fugitif depuis le début de l’année, après que les États-Unis aient demandé son extradition pour trafic de drogue.

 

Jeudi dernier, les trois chefs rebelles ont annoncé un retour aux armes dans un autre message vidéo, accusant le gouvernement colombien de trahir l’accord de paix signé avec l’ancien président Juan Manuel Santos.

 

La majorité des 7 000 combattants des FARC ont été désarmés après un demi-siècle de conflit et sont revenus à la vie civile après la signature de l’accord. Cependant, environ 2 300 d’entre eux ont refusé de le faire.

 

Sous la direction de Marquez, les rebelles ont annoncé la création d’un nouveau groupe de guérilla, également appelé FARC, qui a d’abord été transformé en un parti politique du même nom après la signature de l’accord.

 

Après l’annonce initiale de Marquez, le président colombien Ivan Duque a déclaré que la Colombie n’était pas « face à une nouvelle guérilla, mais face aux menaces criminelles d’une bande de narcoterroristes ».

 

Il a également accusé le président vénézuélien Nicolas Maduro d’avoir fourni au groupe « un abri et un soutien ».

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...