Aller au contenu principal

La GB appelle l’UE à lutter contre la « piraterie » de l’Iran

La Grande-Bretagne a appelé lundi à une mission navale dirigée par l'Europe pour assurer la sécurité de la navigation dans le détroit d'Ormuz, quelques jours après que l'Iran eut saisi un pétrolier battant pavillon britannique dans ce que Londres a décrit comme un acte de "piraterie d'État" sur la voie maritime stratégique.

Par Nora Jaafar, Publié le 23/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt a présenté ces plans au Parlement après une réunion du COBR, le comité d’urgence du gouvernement, qui a discuté de la réponse de Londres à la capture vendredi du pétrolier Stena Impero par les commandos iraniens en mer.

 

« En vertu du droit international, l’Iran n’avait pas le droit d’entraver le passage du navire, et encore moins de lui interdire l’accès. Il s’agissait donc d’un acte de piraterie d’État », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt au Parlement.

 

Cette déclaration britannique signale un changement potentiel des principaux alliés européens de Washington qui, jusqu’à présent, se sont montrés peu enthousiastes à l’égard des États-Unis, qui leur demandent de renforcer leur présence militaire dans le Golfe, de peur d’alimenter la confrontation dans la région.

 

L’influence que la Grande-Bretagne peut avoir en Europe n’est pas claire, étant donné qu’elle est sur le point d’avoir un nouveau premier ministre, très probablement Boris Johnson, qui reprend un pays divisé sur le Brexit, son départ prévu de l’Union Européenne.

 

Justification iranienne

Au Nicaragua, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a accusé le pétrolier britannique de mettre la navigation en danger en coupant son signal plus longtemps que permis et en « passant par le mauvais canal ».

 

Zarif a déclaré que les actions de l’Iran n’étaient pas des représailles pour la capture par les Britanniques d’un pétrolier iranien deux semaines plus tôt à Gibraltar et il a mis en garde l’Occident contre « l’ouverture d’un conflit », affirmant que Téhéran ne cherchait pas la confrontation.

La Chine annonce une croissance économique record

Ce vendredi 16 avril, la Chine a annoncé que sa reprise économique s’est accélérée au premier trimestre. En effet, le pays a annoncé une hausse record de sa croissance économique (+18,3% sur un an). C...

Pfizer : une troisième dose «probablement» nécessaire

Dans des déclarations faites à la chaîne de télévision américaine CNBC, Albert Bourla, président directeur général de Pfizer, a indiqué que les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer contre la ...

L’ONU condamne l’islamophobie en France

Ce jeudi 15 avril, Miguel Angel Moratinos, le haut représentant de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), a fermement condamné les actes islamophobes dont les musulmans ont été récemm...

Covid-19 : comme partout dans le monde, les soignants de France sont dépassés

Comme partout dans le monde, les personnels soignants, ces soldats mobilisés depuis plus d’un an pour conduire la guerre contre la Covid-19, commencent à atteindre leurs limites. France info s’es...

Renseignement américain : les menaces mondiales qui guettent les USA

Ce mercredi 14 avril, Avril Haines, la directrice du renseignement national américain, a avancé que l’Iran contribue à l’instabilité au Moyen-Orient, lors d’une audition publique du Congrès sur les «m...

Décès de Bernie Madoff, grand escroc américain

Bernie Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, 65 milliards de dollars, est mort ce mercredi à l’âge de 82 ans dans la prison de la Caroline du Nord, où il purgeait une ...