Aller au contenu principal

40 300 migrations clandestines avortées au premier semestre 2019

Les services de sécurité marocains ont déjoué plus de 400 300 tentatives de migration clandestine depuis janvier 2019.

Par Nora Jaafar, Publié le 09/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le directeur marocain des migrations au ministère de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que le flux de migrants sans-papiers persiste malgré les efforts concertés et permanents du Maroc et de l’Espagne.

 

Zerouali a déclaré que le nombre de tentatives de migration avortée représente une augmentation de 25 % par rapport à la même période en 2018.

 

Dans une interview accordée au journal espagnol El Pais, Zerouali a expliqué que le contrôle aux frontières « a contribué à réduire la pression migratoire, mais que nous devons continuer à travailler pour le renforcer ».

 

La coopération hispano-marocaine a contribué à la baisse des flux migratoires

Le responsable a reconnu que la coopération hispano-marocaine pour endiguer le flux des migrants a été fructueuse.

 

« Il est vrai que du côté espagnol, nous pensons que la pression migratoire a diminué, mais de notre côté, elle continue d’augmenter », a-t-il dit, en évoquant le succès des opérations du Maroc pour réduire le flux des migrants entrant sur son sol.

 

Zerouali a déclaré que le Maroc « assume pleinement ses responsabilités » vis-à-vis de ses eaux territoriales.

 

Il a déclaré que le débat « devrait se concentrer sur la lutte contre les trafiquants [d’êtres humains], car ce sont eux qui mettent la vie des migrants en danger ».

 

Les passeurs de clandestins sont de plus en plus ingénieux

Zerouali a reconnu qu’à mesure que le pays augmente la pression sur les passeurs de clandestins, plus ils continuent à trouver de nouvelles routes et itinéraires faiblement surveillés.

 

Les réseaux « sont devenus sophistiqués. Maintenant les candidats à l’immigration clandestine tentent de fuir du sud de Casablanca. Sans compter les tentatives d’atteindre les îles Canaries depuis la côte entre Agadir et Dakhla », a ajouté le ministre.

 

27,4 % de migrants en moins en 2019

 

Le ministère espagnol de l’Intérieur a signalé que plus de 10 475 migrants ont atteint les côtes espagnoles à la fin juin, ce qui représente une diminution de 27,4 % par rapport à la même période de l’année dernière.

 

Le gouvernement marocain a déclaré que les services de sécurité marocains ont bloqué plus de 30 000 tentatives de migration clandestine en 2019, contre 88 761 tentatives déjouées en 2018.

 

Malgré le climat tendu, les deux gouvernements se sont déclarés satisfaits de la diminution du nombre de tentatives migratoires.

 

Multiplication des efforts et des contrôles des services de sécurité marocains

Le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a déclaré en mai dernier que cette baisse reflète le « grand » effort des forces de l’ordre marocaines dans la lutte contre la migration clandestine et les réseaux de traite actifs dans ce domaine.

 

En juillet, le ministère espagnol de l’Intérieur a promis au Maroc une subvention de 26 millions d’euros pour soutenir les efforts actuels du pays dans la gestion du flux des migrants vers l’Europe.

 

L’Espagne a exprimé son soutien au Maroc au sein de l’Union européenne, soulignant que la contribution financière de l’UE ne suffisait pas, car la lutte contre la migration clandestine exige une mobilisation financière plus conséquente.

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...

Nouvelle interview de Abdelmadjid Tebboune et nouvelle attaque contre le Maroc

Dans une interview accordée à Al Jazeera, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que son pays n’a aucun problème avec le Maroc, mais «c’est le Maroc qui a un problème avec [nous]». Inter...