Temps de lecture : 3 minutes

Covid-19 : le Comité scientifique et technique appelle à rouvrir les frontières

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le Comité d’urgence du règlement sanitaire international de l’OMS a recommandé aux pays d’ouvrir leurs frontières, car cette mesure «n’apporte aucune valeur ajoutée et continue de contribuer au stress économique et social des États membres». De son côté, le Comité scientifique et technique du Royaume a appelé à la réouverture des frontières «dans les plus brefs délais» afin de limiter l’ampleur des conséquences économiques et sociales de la pandémie.

Temps de lecture : 3 minutes

Les voix se lèvent de plus en plus contre la fermeture des frontières. Le Comité d’urgence du règlement sanitaire international de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé une nouvelle fois aux pays d’ouvrir leurs frontières, car cette mesure «n’apporte aucune valeur ajoutée et continue de contribuer au stress économique et social des États membres». L’OMS estime également que la mise en œuvre d’interdictions générales de voyager «n’est pas efficace pour supprimer la propagation internationale» et «peut décourager la notification transparente et rapide des variants émergents préoccupants».

Lire aussi :Tourisme : un long chemin à parcourir avant la renaissance

Même son de cloche du côté du Comitéscientifique et technique de lutte contre la Covid-19. Ce dernier a recommandé une réouverture des frontières «dans les plus brefs délais», afin d’atténuer l’impact économique, social et sanitaire de cette décision sur les citoyens. Le comité scientifique anti-Covid a justifié cette recommandation par «la stabilisation de la situation épidémiologique au Maroc, malgré le pic qui s’étendra jusqu’à la mi-février».

Pour sa part, Tayeb Hamdi, médecin généraliste et chercheur en système et politique de Santé, estime que l’ouverture du territoire national aux Marocains et aux étrangers n’est pas risquée sur le plan épidémiologique et demeure moins risquée que le comportement de personnes non vaccinées qui n’adhèrent pas aux mesures préventives et qui se rassemblent dans des cafés et les lieux publics ou privés. «Il serait souhaitable d’envisager l’ouverture de ces frontières conformément à notre approche marocaine réussie, proactive et anticipative basée sur la prise de décisions sur des données scientifiques et avec le moindre impact sur les citoyens marocains», dit -il.

Le gouvernement temporise

Interrogé à ce sujet, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a indiqué ce lundi que «l’ouverture des frontières est importante, mais demeure liée à la garantie des conditions nécessaires, à même de préserver la santé des visiteurs et des citoyens marocains». Le ministre a également noté que le Maroc «surveille le développement de la situation épidémiologique dans les pays ayant ouvert leurs frontières et décidera de ce qui pourra être entrepris».

Lire aussi :Vers une réouverture des frontières le 31 janvier ?

Le bilan national épidémiologique fait état ce mercredi 26 janvier, de 7.002 cas de contamination et 8.576 guérisons. La région de Casa-Settat est la plus touchée par la pandémie avec 1.521 nouveaux cas, suivie de la région Rabat-Salé-Kénitra (1.395 cas) et celle de Fès-Meknes (954 cas). En ce qui concerne le nombre de morts, il est en hausse. Aussi, 36 décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés ces dernières 24 heures.

Le verdict sur la réouverture des frontières devrait tomber dans les heures voir les jours à venir. La date butoir étant fixée au 31 janvier courant, soit lundi prochain.

Laissez-nous vos commentaires

MRE : coup d’envoi de l’opération ‘’Marhaba 2023’’

L’opération «Marhaba 2023» visant à accueillir les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été lancée ce lundi. La Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en collaboration avec to…
ChatGPT : d’innombrables opportunités et des menaces

ChatGPT : d’innombrables opportunités et des menaces

Révolutionnaire, le Chat GPT (Generative Pre-trained Transformer) n’a pas fini d’impressionner ses millions d’utilisateurs dans les quatre coins du monde. Lancé en novembre 2022 da…

Bac 2023 : place au diplôme numérique

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, est revenu ce jeudi sur la numérisation, dès la session 2023, des certificats du baccalauréat…

Tabagisme : à l’école, la cigarette électronique gagne du terrain

«Fumer tue !» Cette phrase choquante qui apparaît sur tous les paquets de cigarettes n’a visiblement aucun effet sur les fumeurs. Leur nombre ne cesse d’augmenter chaque année, mal…
Compte satellite de l’emploi : une initiative pionnière en Afrique et 4e dans le monde

Compte satellite de l’emploi : une initiative pionnière en Afrique

Le Haut-Commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, a présenté, mardi 30 mai à Rabat, le Compte satellite de l’emploi (CSE). Lors d’une conférence de presse, Lahlimi a affirmé que l’…
Entretien avec Bouchra Baibanou, une alpiniste hors normes

Entretien avec Bouchra Baibanou, une alpiniste hors normes

LeBrief : Parlez-nous de votre dernière ascension du Mont Lhotse ?  Bouchra Baibanou : C'était une ascension très difficile, surtout que j'ai fait le choix de ne pas utiliser d'oxy…
Sexe de l'enfant : baisse de la préférence pour la descendance masculine

Sexe de l’enfant : baisse de la préférence pour la descendance masculine

Au Maroc, comme dans d’autres pays arabes et musulmans, les garçons étaient souvent favorisés par rapport aux filles en raison de traditions et de valeurs historiques. Cette préfér…
La justice suisse accorde le «bénéfice du doute» à Tariq Ramadan

La justice suisse accorde le «bénéfice du doute» à Tariq Ramadan 

Tariq Ramadan, célèbre conférencier spécialiste de l’Islam, a finalement été acquitté au bénéfice du doute ce mercredi 24 mai. Accusé d’avoir agressé une femme dans un hôtel de Gen…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire