Temps de lecture : 6 minutes


Fermeture des frontières : poursuite des vols spéciaux

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Alors que le Maroc se barricade face à la propagation du nouveau variant Omicron de la Covid-19, de nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués suite à la suspension des vols jusqu’à la fin de 2021. Qu’est-ce qu’un vol spécial ? Qu’en est-il de la tarification, du programme et des destinations ?

Temps de lecture : 6 minutes

Face à la propagation d’Omicron, le nouveau variant sud-africain du coronavirus classé comme «préoccupant» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Maroc se barricade. Le Royaume a suspendu les vols en provenance de l’étranger pour une période de 14 jours à compter du lundi 29 novembre à 23h59, afin de préserver ses progrès réalisés face au virus. La semaine dernière, la Direction générale de l’Aviation civile marocaine (DGAC) annonçait la prolongation «jusqu’au 31 décembre 2021 à 23h59» de l’interdiction des vols internationaux vers et depuis le Royaume, entrée en vigueur le 30 novembre pour deux semaines initialement. Les autorités marocaines ont toutefois annoncé, ce lundi, qu’ils vont autoriser, à titre exceptionnel, des vols de passagers à destination du Royaume à partir des 3 pays suivants : le Portugal, la Turquie et les Émirats Arabes Unis. Cette décision concerne, exclusivement, les citoyens marocains qui résident effectivement au Maroc et qui ont quitté récemment le territoire national.



 



Les vols spéciaux, un plan B



Plusieurs voyageurs se sont retrouvés bloqués au Maroc ou à l’étranger. La compagnie irlandaise à bas coût Ryanair a également décidé d’annuler tous ses vols avec le Maroc jusqu’au 1er février 2022. Une décision qui a touché 230.000 clients.



De leur côté, plusieurs compagnies aériennes affréteront des vols spéciaux au départ du Maroc pour rapatrier en urgence les personnes bloquées loin de leurs pays. Un vol spécial ou un vol charter répond à une demande ponctuelle du marché. Il s’agit de vols saisonniers, donc non réguliers, qui sont effectués par des appareils appartenant à des compagnies aériennes, mais affrétés sur autorisation spéciale du gouvernement marocain sur une destination, et pour une durée déterminée. On ne connaît en général les horaires qu’une semaine à 10 jours avant le départ. Sont éligibles à ces vols spéciaux les personnes résidentes ou ayant la nationalité du pays de destination. Les Marocains ayant un visa D (long séjour) sont également éligibles depuis le vendredi 3 décembre dernier. Toutefois, ces voyageurs doivent respecter les mesures exigées par chaque pays de destination.



Ainsi, plusieurs compagnies organisent des vols spéciaux, une solution conçue à la hâte en réponse à une situation désespérée et urgente. Toutefois, ce plan B est parfois coûteux. À titre d’exemple, s’agissant des vols à destination de la France, les tarifs se situent entre 300 et 400 euros, mais peuvent atteindre 800 euros l’aller simple. 



 



Programmation de vols de rapatriement 



Royal Air Maroc (RAM) a annoncé avoir programmé des vols spéciaux, à partir du Maroc et à destination de plusieurs pays. Il s’agit de la Belgique, du Canada, de la Côte d’Ivoire, de l’Espagne, de la France, du Gabon, de l’Italie et du Sénégal. Ces vols sont programmés du 14 au 31 décembre 2021. 



La compagnie nationale marocaine a annoncé, ce dimanche, qu’elle programmera des vols spéciaux du Maroc vers le Burkina Faso et la Mauritanie entre le 17 et le 18 décembre. La RAM a fait cette annonce sur son compte Twitter officiel. Elle a indiqué que «de nouveaux vols spéciaux (soumis à autorisation spéciale) sont programmés du 19 au 23 décembre 2021». Ces vols sont ainsi organisés «au départ du Maroc et à destination du Canada, Côte d’Ivoire et États-Unis», ajoute la RAM. 



Pour sa part, la compagnie aérienne privée Air Arabia Maroc a annoncé qu’elle prolonge également ses vols de rapatriement depuis le Maroc jusqu’au 31 décembre 2021. «Nous informons notre chère clientèle que les vols de rapatriement au départ du Maroc vers l’Europe (sens unique) ont été prolongés jusqu’au 31 décembre 2021», a indiqué la société sur Twitter. Ceci concerne des vols depuis plusieurs villes marocaines vers la France, la Belgique, l’Italie, l’Espagne et la Suisse.



La compagnie aérienne Air France avait également mis en place ce mardi cinq vols spéciaux vers Paris depuis Casablanca, Marrakech et Rabat. Sur son site web, elle précise «qu’à l’heure actuelle, les autorisations ont été obtenues pour opérer les vols suivants : 13 décembre 2021 : AF1897 Casablanca – Paris-CDG ; 13 décembre 2021 : AF1597 Casablanca – Paris-CDG».



Sur le compte Facebook de l’ambassade de Turquie à Rabat, il a été annoncé «qu’en plus des vols des 10 et 12 décembre déjà organisés par la compagnie pour rapatrier ses concitoyens et les ressortissants des autres pays se trouvant temporairement au Maroc et ne pouvant pas rejoindre la Turquie ou retourner dans leur pays d’origine suite à la suspension des vols, un vol exceptionnel sera organisé lundi 13 décembre par Turkish Airlines, depuis l’aéroport international Mohammed V de Casablanca». Et d’ajouter que «l’heure de départ de ce vol est fixée à 17h15 (heure marocaine) et les procédures d’enregistrement se termineront une heure avant. En raison de la pandémie, la vérification de plusieurs documents est effectuée avant les vols. Par conséquent, il est important de se rendre à l’aéroport au moins trois heures avant l’heure du départ».



L’ambassade d’Italie au Maroc a annoncé que de nouveaux vols seront organisés les 18, 21 et 28 décembre. Ces vols sont toutefois toujours soumis à l’autorisation des autorités locales. «Une demande similaire a été adressée aux autorités marocaines pour permettre l’organisation d’une liaison maritime spéciale Tanger-Gênes, opérée par la compagnie GNV le 14 décembre»,  a ajouté l’ambassade.

 

Santé : comment affronter ce grand froid ?

Santé : comment affronter ce grand froid ?

Il existe plusieurs façons de se prémunir contre le virus de la grippe. L’une des plus efficaces est de booster son système immunitaire. En effet, plus votre système immunitaire es…
Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…