Temps de lecture : 3 minutes


États-Unis : autorisation des anticorps d’AstraZeneca pour les personnes réagissant mal aux vaccins

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

L’administration d’anticorps de synthèse développés par AstraZeneca a été autorisée ce mercredi aux États-Unis au profit des personnes réagissant mal aux vaccins, en raison de problèmes de santé. Cette décision vise à protéger cette catégorie de patients de la Covid-19, avant même leur exposition au virus. C’est la première fois que l’Agence américaine des médicaments (FDA) autorise en urgence un tel traitement en pure prévention. Mais il ne s’agit pas «d’un substitut à la vaccination», ont prévenu les autorités sanitaires du pays.



En effet, ces transmissions d’anticorps ne sont «autorisées que pour les personnes immunodéprimées (chez qui le vaccin est susceptible de moins bien marcher), ou celles ne pouvant être vaccinées pour des raisons médicales (par exemple de fortes réactions allergiques). Dans ces cas, il pourra être administré à partir de 12 ans», précise la FDA. Ce traitement, appelé Evusheld, comprend deux types d’anticorps de synthèse (tixagevimab et cilgavimab), et est administré en deux injections intramusculaires réalisées immédiatement l’une après l’autre. Ce dernier renforce le système immunitaire et l’aide à combattre le virus.



Aussi, il «peut être efficace pour une prévention pré-exposition (au virus, NDLR) pendant six mois», ajoute la même source. Il ne peut être administré chez une personne infectée, souligne l’agence américaine, «même si AstraZeneca teste également son traitement pour soigner les patients dans ce cas de figure». En termes d’effets secondaires, ce traitement peut provoquer une réaction allergique, des saignements au niveau de l’endroit de l’injection, des maux de tête, ou encore de la fatigue.



Par ailleurs, l’autorisation d’Evusheld intervient à la suite d’un essai clinique mené sur des personnes non vaccinées (de plus de 59 ans, ou présentant une maladie chronique, ou bien à haut risque d’infection), dont près de 3.500 ont reçu le traitement et 1.700 un placebo. Cet essai a par la suite démontré que le risque de développer la Covid-19 a été réduit de 77% avec ledit traitement.


Espagne : attaque meurtrière contre deux églises

Espagne : attaque meurtrière contre deux églises à Algésiras

L'Espagne est en deuil après une attaque meurtrière contre deux églises à Algésiras qui s'est produite le 25 janvier. Le bilan est lourd, avec un mort et de nombreux blessés. La po…
Coran brulé à Stockholm : le Maroc condamne cet acte extrémiste

Coran brulé à Stockholm : le Maroc condamne cet acte extrémiste

Le Maroc a vivement condamné l'acte extrémiste des Suédois qui ont brûlé le Coran, le 21 janvier à Stockholm. Le ministère marocain des Affaires étrangères a exprimé «son rejet cat…
Émirats : le PDG de la compagnie pétrolière nationale nommé président de la COP28

Émirats : le PDG de la compagnie pétrolière nationale nommé président de la COP28

C'est une première. La prochaine conférence de l'ONU sur le climat (COP28), qui aura lieu à Dubaï, aux Émirats arabes unis, en novembre et décembre prochains, sera présidée par un …
Covid-19 : la Chine lève la quarantaine pour les voyageurs étrangers

Covid-19 : la Chine lève la quarantaine pour les voyageurs étrangers

Après trois ans du début de la pandémie de la Covid-19, la Chine a mis fin à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs internationaux. Cette décision intervient alors que le pa…
Le Maroc condamne la visite du ministre israélien à Al Aqsa

Le Maroc condamne la visite du ministre israélien à Al Aqsa

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s'est rendu à l’esplanade des mosquées à Jérusalem. Cela a suscité l'indignation de la communauté internationale. P…
Covid-19 : la Chine s'engage à partager les informations avec le monde

Covid-19 : la Chine s’engage à partager les informations avec le monde

La Commission nationale de la santé en Chine (équivalent du ministère de la Santé), a exprimé, le 3 janvier, son engagement à partager les informations liées à la Covid-19 avec le …
FMI : alerte sur une "année difficile" pour l'économie mondiale

FMI : 2023, une « année difficile » pour l’économie mondiale

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a averti que l'économie mondiale est confrontée à «une année difficile, plus difficile que l'an…
Conseil de sécurité : entrée de cinq nouveaux membres non-permanents

Conseil de sécurité : entrée de cinq nouveaux membres non-permanents

L’Équateur, le Japon, Malte, le Mozambique et la Suisse ont pris leurs fonctions, ce mardi 3 janvier, en tant que membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. L…