Aller au contenu principal

Elections du 8 septembre : le satisfecit des parlementaires européens

Par Nora Jaafar, Publié le 17/11/2021 à 15:07, mis à jour le 17/11/2021 à 16:29
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Commission de l’APCE : les élections du 8 septembre ont été organisées avec intégrité et transparence

Créée par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), la commission ad hoc chargée de l’observation des élections du 8 septembre dernier au Maroc vient de livrer son rapport à Strasbourg. Ladite commission, qui comprend 11 membres, s’est rendue au Royaume du 6 au 9 septembre 2021. Elle a rencontré plusieurs membres de partis politiques, la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), des représentants du ministère de l’Intérieur et du Haut Conseil et de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA). La commission a également tenu des réunions avec des représentants de la communauté internationale présents dans le pays et des représentants des médias et de la société civile.

Lire aussi : Dépenses électorales : le rappel de la Cour des comptes

Selon le rapport, les élections législatives, locales et régionales se sont bien déroulées et ont été organisées avec «intégrité et en toute transparence», malgré les contraintes liées à la pandémie de la Covid-19. La commission a aussi remercié les autorités marocaines et le CNDH pour leur coopération. Elle a précisé que l’évaluation du déroulement du scrutin et du dépouillement des voix a été très positive. La délégation de l’APCE a constaté que les bureaux de vote visités ont été très bien organisés et que leurs membres étaient dans la plupart des cas très coopératifs avec les observateurs.

La même source a salué les efforts déployés par les diverses autorités compétentes pour encourager l’activité des électeurs, qui a d’ailleurs permis une hausse du taux de participation, dépassant les 50%. Le rapport estime que laisser le choix aux citoyens de décider de l’architecture politique du pays à différents niveaux et en une seule fois «a permis d’atteindre l’objectif visé».

Par ailleurs, la commission ad hoc a exprimé sa satisfaction quant aux «efforts déployés par les autorités marocaines pour intégrer davantage de femmes à la vie politique», notant que l’introduction de la nouvelle liste régionale a ouvert la voie à une plus grande représentation des femmes au Parlement. La délégation a enfin exhorté le nouveau Parlement marocain à consolider sa coopération avec l’APCE dans le cadre de la Résolution 1818 (2011) relative au statut de partenaire pour la démocratie.

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...

Les projets de décret adoptés jeudi par le Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Le premier est relatif à la composition de la commission nationale chargée de l’application des sanctions prises par le Conseil de sécurité ...

100 premiers jours du gouvernement : les précisions de Aziz Akhannouch

Lors d’une émission spéciale retransmise en différé par Al Aoula et 2M, Aziz Akhannouch, chef de l’...

Sahara : la tournée régionale de De Mistura prend fin, l'Espagne veut intervenir

La tournée régionale de Staffan De Mistura, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unie...