Beaucoup d'attentes autour de la campagne agricole 2021-2022 © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Campagne agricole 2021-2022 : l’espoir est encore permis

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, assure que le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer une bonne campagne agricole 2021-2022. Le ministre souligne que le retard des pluies reste “rattrapable” puisque la période des semis s’étend jusqu’à janvier prochain.

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministère de l’Agriculture s’apprête à donner le coup d’envoi de la campagne agricole 2021-2022. Dans une déclaration médiatique livrée jeudi, Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, a souligné que les préparatifs vont bon train et que toutes les mesures sont prises pour réussir cette campagne agricole.



Le ministre se veut également rassurant par rapport au retard pluviométrique affirmant que ce dernier reste “rattrapable”. En effet, le ministre a précisé que la période des semis consistant à mettre en terre les graines ou semences s’étend jusqu’au mois de janvier et qu’il est donc trop tôt pour parler de sécheresse ou de retard pluviométrique.




Lire aussi L’agriculture, toujours à la merci des pluies




Concernant les intrants de la production agricole, Mohamed Sadiki souligne qu’ils ont été fournis en quantités suffisantes pour couvrir les besoins des agriculteurs en matière de semences sélectionnées subventionnées, les engrais et les pesticides. Il fait également part de la disponibilité des capacités en matière de semis, (jusqu’à un million d’hectares par semaine).



 



Un PIB agricole de 128 milliards de dirhams



Le ministre a souligné que cette campagne intervient après une excellente année agricole, où le produit intérieur brut (PIB) agricole s’est accru de plus de 17%. Il a également relevé que le PIB agricole devrait s’établir à 128 milliards de dirhams (MMDH) durant la campagne en cours.



«Le gouvernement veille à assurer un approvisionnement régulier et continu du marché national en denrées alimentaires et agricoles et à des prix raisonnables qui seraient à la portée des citoyens», affirme le ministre de l’Agriculture.



Concernant l’évolution des prix de ces denrées alimentaires, le ministre a souligné qu’il faut distinguer entre les produits alimentaires issus de la production nationale qui connaissent des niveaux de prix stables ou en baisse par rapport à la même période en 2020, et les produits importés de l’étranger dont la production a été impactée par le contexte international marqué par une hausse des prix.



Sadiki a assuré dans ce sens que la situation est suivie de près par son département, ajoutant que les mesures adéquates seront prises en temps opportun, en concertation avec l’ensemble des départements ministériels.



 



Barrages : un taux de remplissage de 35,5%



Pour réussir une bonne année agricole, un bon taux de remplissage des barrages est nécessaire. Or, au 5 novembre 2021, la situation des grands barrages reste modeste. Le taux de remplissage national est de 35,5% soit 0,6 points de moins que lors de la même période en 2020 (36,1%).




Lire aussi : Agriculture : la BAD accorde un prêt de 114 millions d’euros au Maroc 




Par ailleurs, il existe des écarts importants entre les différents périmètres irrigués. Le barrage Al Wahda dont les eaux sont destinées aux bassins du Loukkos et du Gharb, affiche un taux de stockage de 60,1%. Le barrage Driss 1er qui alimente le périmètre de Saïss est à 44,4%. Le barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah est à 48,5% de remplissage. De l’autre côté, d’autres grands barrages demeurent faiblement remplis, c’est le cas de Bin El Ouidane destiné à irriguer le périmètre de Tadla qui est à 15,7% ou alors Al Massira qui approvisionne le périmètre de Doukkala (8,8%). Pour le périmètre irrigué de Souss, le barrage Abdelmoumen affiche un taux de remplissage de 15,4%.



Beaucoup d’espoirs sont donc portés sur les pluies durant cette saison d’automne afin de hausser le taux de remplissage de ces barrages, composante essentielle pour l’irrigation de certaines régions du Royaume.



Recommandé pour vous

10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

Temps de lecture : 4 minutes

Le 10 août marque la Journée nationale du migrant. Cette année, le thème de cette célébration concerne la contribution des Marocains résidant …

Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce d…

Made in Morocco : pour la valorisation du savoir-faire marocain

Temps de lecture : 5 minutes

Faire du Made In Morocco une véritable marque de fabrique, sur les plans national et international, ainsi qu’un véritable moteur de développem…

PLF 2023 : ce qu’il faut retenir de la note de cadrage de Aziz Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes

Dans sa note de cadrage du projet de loi de Finances (PLF), Aziz Akhannouch réitère la détermination du gouvernement à continuer de mener en 2…

Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

Temps de lecture : 3 minutes

Le magazine économique Forbes vante le grand potentiel du Maroc à produire de l’énergie propre grâce à la richesse de ses ressources naturelle…

DTFE : la dette publique s’est établie à 388,1 MMDH à fin mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Selon le bulletin de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), la dette publique s’établit à 388,1 milliards de DH (MMDH) en …

Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19, l’accès à l’emploi est devenu de plus en plus compliqué. Au Maroc, c…

Balance commerciale : le tourisme et l’OCP en tête de liste

Temps de lecture : 3 minutes

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», révèle le dernier rapport de l’Office des changes. O…

Étude : 75% des Marocains n’utilisent pas les applications de livraison de repas

Temps de lecture : 4 minutes

La crise sanitaire a entraîné des changements considérables dans la façon de consommer les repas hors domicile. La fermeture des restaurants a…

Ce qu’il faut retenir du rapport annuel de Bank Al-Maghrib

Temps de lecture : 6 minutes

Durant l’année 2021, l’économie marocaine a connu une croissance exceptionnelle de 7,9%, soit la plus forte depuis 1997. Plusieurs facteurs ex…

DGI : les recettes fiscales en 2021 ont atteint 153 MMDH

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, l’activité économique en 2021 a connu une nette reprise après le ralentissement économique enregistré en 2020 en raison de la pandém…

Maroc : la croissance prévue à 1,5% en 2022 et à 4,5% en 2023

Temps de lecture : 6 minutes

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Économie et des finances, a présenté, mercredi 27 juillet, devant la Commission des finances et du développ…