Aller au contenu principal

Opération Marhaba : une organisation contestée

Malgré le risque lié au variant Delta, l’opération Marhaba 2021 se poursuit normalement et les Marocains résidant à l'étranger (MRE) continuent d’affluer sur le sol marocain. La demande sur les billets de bateau est très forte. Plusieurs Marocains restent bloqués en attendant de prendre l’un des bateaux réservés à la traversée. Par ailleurs, les documents pour bénéficier de l’indemnité de transport maritime ont été dévoilés et publiés au Bulletin officiel (BO). Il s’agit du passeport ou Carte nationale d'identité électronique (CNIE), un certificat de résidence à l’étranger, les billets aller-retour et un document prouvant la tutelle des mineurs. Détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 09/07/2021 à 11:48, mis à jour le 09/07/2021 à 17:15
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Opération Marhaba

Voilà maintenant près d’un mois que l'opération Marhaba 2021 a démarré. Cette dernière se poursuivra jusqu’au 30 septembre prochain et le gouvernement marocain a mis toutes les chances de son côté afin que cette période estivale soit totalement réussie. Malgré la crise sanitaire, le gouvernement s’attend à une arrivée de près de 3 millions de MRE cet été grâce notamment aux actions qu’il a menées (baisse des tarifs d’avions, de bateaux et de trains). La demande est bien au rendez-vous et il est devenu très difficile de trouver des billets durant ces mois de juillet et août.

Face à la forte demande, le gouvernement ne lésine pas sur les moyens pour renforcer l’offre. Cette semaine, deux navires (Victoria et Romantika) ont été rajoutés aux 8 autres pour transporter les MRE, ce qui porte le nombre total des navires long-courriers à 10. Victoria et Romantika ont une capacité totale de 4000 passagers. Et pourtant, les problèmes continuent de surgir. Le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia rapporte dans son édition du vendredi 9 juillet que des centaines de MRE sont bloqués au port français de Sète et se plaignent de la mauvaise gestion de l’opération Marhaba 2021 par les autorités de tutelle. La même source indique que depuis trois jours, ces MRE passent la nuit au port ou dans des hôtels, en attendant d’embarquer dans un des deux bateaux de l’entreprise Intershipping mobilisés à cet effet.

Lire aussi : Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Parallèlement, au port de Tanger Med, des manifestations ont eu lieu mercredi. Des MRE ont eu du mal à réserver leurs billets retour vers l’Europe en raison de problèmes survenus sur le système informatique d’une compagnie de transport maritime. Le journal Al Akhbar souligne que l’entreprise qui a remporté le principal marché de cette traversée ne dispose pas d’un service client capable de supporter un nombre important de demandes de réservation. Ce qui bloque les MRE dans leurs démarches.

 

Quid des “indemnités bateaux” et des documents qu’il faut présenter pour en bénéficier ?

L’indemnité transport maritime concerne les billets relatifs à des voyages aller-retour en bateau reliant les ports de France, d’Italie et du Portugal à ceux du Maroc. Cette dernière couvre la période allant du 15 juin au 30 septembre courant.

Pour ce qui est des documents à présenter, il est nécessaire de fournir un passeport marocain ou la CNIE. Les demandeurs devront également fournir un document officiel de résidence à l’étranger, un billet de bateau aller-retour et un document prouvant la tutelle des mineurs concernés. Une fois calculée, l’indemnité sera versée sur le compte bancaire du bénéficiaire.

Lire aussi : RAM : cherche billet à prix réduit désespérément

L’indemnité a été fixée à 1.000 DH pour tout billet acheté à moins de 250 euros avec une augmentation par tranche de 5 DH par euro supplémentaire pour les billets de montant supérieur. Elle sera plafonnée à 3.000 DH par billet. L’État déboursera 2 milliards de DH pour compenser les prix des billets de transport maritime. En raison des conditions sanitaires, il a été décidé que la vente des billets se fasse uniquement sur internet auprès des sites suivants : www.balearia.com, www.gnv.it, www.intershipping.ma, www.lameridionale.fr.

 

La liaison Portimao-Tanger tarde à voir le jour

Il y a quelques semaines, le chef du gouvernement avait annoncé que des efforts sont fournis pour mettre en place une liaison maritime entre le port de Portimao et Tanger. Aujourd’hui, cette liaison tarde à se concrétiser. Le site web du port de Portimao a seulement indiqué que «les conditions opérationnelles du port de Portimao sont en cours d’évaluation afin de démarrer une liaison par ferry entre Portimao et Tanger».

Quelques rumeurs parlent d’une intervention espagnole auprès du Portugal afin d’avorter ce projet. Des rumeurs qui ont démarré après la sortie médiatique de Pedro Siza Vieira, ministre de l’Économie portugais, le 28 juin dernier dans les médias espagnols. Ce dernier a affirmé que «les gouvernements portugais et espagnol discutent toujours des questions d’intérêt commun», et que cette future ligne maritime «n’aura pas d’impacts négatifs sur les excellentes relations qu’ils entretiennent». Y aurait-il eu un changement sur cette question ? Affaire à suivre.

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...